Nurlan Bizakov : « Nous allons travailler en équipe pour donner toutes les chances à Mishriff de réussir au haras »

Élevage / 24.01.2023

Nurlan Bizakov : « Nous allons travailler en équipe pour donner toutes les chances à Mishriff de réussir au haras »

Comme tous les ans, Jour de Galop vous propose tout au long du mois de janvier une présentation détaillée des étalons qui vont faire pour la première fois la monte en France.

À la suite d'un problème de santé mineur, Mishriff (Make Believe) commencera à saillir à la mi-mars, comme son entourage l’a confirmé à l’occasion de la Route des étalons. À ce sujet, la direction de Sumbe avait déclaré au mois de janvier : « Cette pathologie est bénigne et n'est pas de nature à compromettre le futur de sa carrière d'étalon, mais Mishriff devra passer un certain temps au repos au box. Le bien-être de nos chevaux étant une priorité, nous prenons toutes les précautions nécessaires à son rétablissement complet en vue de la saison de monte, conformément aux standards de Sumbe. » Depuis lors, les choses ont évolué dans le bon sens et le jeune étalon est en bonne voie pour saillir dès le mois de mars. Mathieu Le Forestier, l’interlocuteur privilégié des éleveurs français, nous a dit ce mardi : « Il s’agit évidemment d’un contretemps regrettable, mais nous sommes heureux de voir que l’intérêt ne retombe pas. Les éleveurs ont très bien réagi à l’annonce, nous n’avons eu à déplorer qu’une seule annulation. Mishriff offre beaucoup de qualité à ce niveau de prix, ce qui explique sûrement que le public ait choisi de s’adapter à cette nouvelle donne temporaire. Techniquement, sa convalescence se passe conformément à nos attentes. Après une carrière de course sans interruption, il doit de toute évidence disposer d’excellents tissus et d’une vraie capacité à s’auto-réparer ! »

Ce qui le rapproche de New Bay et Zarak

Mishriff a couru trois fois à 2ans, ouvrant son palmarès par une victoire sur 1.800m, par 10 longueurs ! Deuxième sur le dirt de Riyadh durant l'hiver, il a gagné de toute une classe le Qatar Prix du Jockey Club (Gr1). Ce classique est une stallion making race à nulle autre pareille en Europe ! Parmi les futurs étalons passés par son podium, il faut citer les pères classiques Lope de Vega (Shamardal), Le Havre (Noverre) et Shamardal (Giant's Causeway). Sans oublier les révélations de 2022, New Bay (Dubawi) et Zarak (Dubawi)… deux chevaux de la lignée mâle de Dubawi (Dubai Millennium), comme Mishriff !

Un palmarès qui force le respect

Mishriff a ensuite confirmé en remportant – en terrain lourd (une aptitude indispensable pour réussir en Europe) – le Prix Guillaume d'Ornano - Haras du Logis Saint-Germain (Gr2). Lors de sa victoire de la Saudi Cup sur le dirt, Mishriff a fait preuve d'une capacité d'adaptation exceptionnelle et a décroché un rating de 127, lequel l'a propulsé en tête des Longines World's Best Racehorse Rankings. En bon terrain, il a remporté la Dubai Sheema Classic (Gr1) devant la quadruple lauréate de Gr1 Chrono Genesis (Bago). À 4ans, Mishriff a gagné les Juddmonte International Stakes (Gr1) de six longueurs. Comme Frankel (Galileo), Sea the Stars (Cape Cross), Giant's Causeway (Storm Cat) ou Singspiel (In the Wings) avant lui… Au final, il a couru 21 fois, dans tous les terrains et sur trois continents, pour trois victoires de Gr1. Et un total qui approche des 13 millions d'euros de gains. Tony Fry a ajouté : « Gagner au meilleur niveau sur le dirt et sur le turf, dans quatre pays différents et sur cinq distances… On ne devrait pas revoir cela de sitôt. Mishriff a le potentiel pour améliorer beaucoup de juments : les nôtres et celles des éleveurs qui lui feront confiance. Courir quinze fois au niveau Gr1 en 21 sorties, ce n'est pas donné à tout le monde. Il n'a quasiment jamais signé une mauvaise performance. »

La lignée mâle la plus dynamique d'Europe

Les descendants de Dubawi occupent le devant de la scène en Europe. Notamment Night of Thunder (Dubawi) et Zarak… qui font partie (avec leur père) du club très restreint des étalons actifs ayant plus de 12 % de black types par partant en 2022 ! New Bay a lui aussi réalisé une superbe année, avec cinq lauréats de Groupe, dont trois au niveau Gr1. Déjà six fils de Dubawi ont produit des gagnants de Gr1…

Un outcross

Les lauréats classiques en Europe indemnes des sangs de Sadler's Wells (et Galileo), Pivotal (et Siyouni), Acclamation (et Dark Angel, Mehmas…), Iffraaj (et Wootton Bassett), Scat Daddy (et No Nay Never)… sont rarissimes. Véritable outcross, Mishriff représente donc une solution pour de nombreuses juments. Il est issu de l'une des plus grandes souches européennes. C'est en effet un descendant d'Eljazzi (Artaius), comme plus de 60 black types ! Dans cette famille, les deux meilleurs chevaux sont (selon les ratings) Mishriff et le champion Pinatubo (Shamardal). Avec cette souche, le prince Faisal a déjà "sorti" des étalons de premier plan, comme Invincible Spirit (Green Desert) ou Kodiac (Danehill). Ils sont respectivement pères de 260 et 175 black types !

Son entourage va fortement le soutenir

Au mois de décembre, Nurlan Bizakov nous a expliqué : « Le prince Faisal, éleveur et propriétaire de Mishriff, a beaucoup d'expérience. Que ce soit dans la production de chevaux de haut niveau comme dans la mise en place de partenariats pour faire réussir des étalons au haras. Presque tous ont réussi. C'est le cas de Kodiac, Invincible Spirit, Make Believe, Belardo… Nous avons donc essayé de trouver une solution qui satisfasse les deux parties. La proposition que nous avons formulée allait dans ce sens. C'est un partenariat dont nous sommes majoritaires. Mais le prince a conservé un intérêt significatif. Et nous allons travailler en équipe pour donner toutes les chances à Mishriff de réussir au haras. Ted Voute et John Gosden veulent jouer un grand rôle dans la carrière de cet étalon. Puisse Mishriff bénéficier de la réussite et de l'enthousiasme de ses nombreux soutiens ! Nous sommes allés le voir quatre ou cinq fois chez les Gosden. C'est un cheval extraordinaire. Il a été le meilleur cheval au monde selon les ratings pendant une période. Il a battu les américains sur le dirt dans une course sur 1.800m. Il a gagné sur 2.400m. Comme Le Havre, c'est un vrai sujet de distance intermédiaire. » Tony Fry a ajouté : « Une synergie a vu le jour. Le courant est très bien passé entre le prince et monsieur Bizakov : ce n'est pas qu'une question de négociation. C'est également une histoire d'hommes. Je pense que le prince a un bon feeling avec notre équipe. Et nous sommes tous d'accord pour dire que la France est vraiment le pays idéal pour un étalon comme Mishriff. C'est le type de chevaux qui n'ont pas vraiment besoin de présentation ! Physiquement, vous le remarquez tout de suite. Il sort du lot. »

MISHRIFF

Make Believe & Contradict, par Raven’s Pass

Juddmonte International Stakes (Gr1)

Prix du Jockey Club (Gr1)

Dubai Sheema Classic (Gr1)

Stationné au haras du Montfort & Préaux (14)

20.000 €

                                   Dubawi

                        Makfi  

                                   Dhelaal

            Make Believe            

                                   Suave Dancer

                        Rosie’s Posy  

                                   My Branch

MISHRIFF (M6)                    

                                   Elusive Quality

                        Raven’s Pass

                                   Ascutney

            Contradict      

                                   Bahri

                        Acts of Grace

                                   Rafha

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.