Cheltenham Gold Cup (Gr1) : Galopin des Champs, la nouvelle superstar de Willie Mullins

International / 17.03.2023

Cheltenham Gold Cup (Gr1) : Galopin des Champs, la nouvelle superstar de Willie Mullins

Cheltenham Gold Cup (Gr1)

Galopin des Champs, la nouvelle superstar de Willie Mullins

De notre envoyé spécial Christopher Galmiche

cg@jourdegalop.com

« Nous courons pour la deuxième place… » Représenté par Conflated (Yeats) dans la Cheltenham Gold Cup, Michael O'Leary (Gigginstown House Stud) avait témoigné de la peur qu'inspirait Galopin des Champs (Timos) à de nombreux entourages dans le Grand Steeple anglais. Et le patron de Ryanair avait raison d'avoir peur car Galopin des Champs a remporté avec brio la Gold Cup. Son sixième Gr1. Dire qu'il gagnait le handicap des apprentis sur les claies lors du Festival 2021… Depuis, le sauteur d'Audrey Turley s'est mué en un super steeple-chaser. Ce vendredi, son jockey Paul Townend lui a donné un parcours sur mesure pour son essai sur 5.300m. Son entraîneur Willie Mullins n'a jamais douté de sa tenue… contrairement à la presse anglaise ! Magnifique d'état au rond de présentation, Galopin des Champs a été placé au centre du peloton dans une course sans concessions animée par Ahoy Senor (Dylan Thomas). Lorsque ce dernier est tombé en haut de la cote, la course s'est encore accélérée, mais Galopin des Champs a eu beaucoup de chance de l'éviter. Juste derrière le groupe de tête, il buvait du petit lait. Son jockey Paul Townend a fait preuve de nerfs d'acier attendant l'avant-dernier obstacle pour lui demander de hausser le ton en dehors. Pour sauter le dernier fence, il a rejoint un autre français, Bravemansgame (Brave Mansonnien), dans une action significative. Sur le plat, il a déposé ce dernier et a creusé l'écart pour s'imposer de sept longueurs. Grand favori de l'épreuve, Galopin des Champs a reçu la plus belle ovation du Festival à son retour dans l'enclosure des vainqueurs. L'élevage français, qui a réalisé une superbe semaine, a décroché le jumelé de la Gold Cup avec la deuxième place de Bravemansgame qui a livré une superbe prestation. Le régulier Conflated a terminé troisième devant le vainqueur du Grand National (Gr3), Noble Yeats (Yeats).

Un rêve devenu réalité

La casaque d'Audrey Turley est arrivée assez récemment dans les meilleures courses d'obstacles anglo-irlandaises. Ce vendredi, elle a atteint le graal. Elle a expliqué : « C'est un rêve devenu réalité ! Je n'aurais jamais rêvé de gagner la Gold Cup ! Et je n'aurais jamais pensé me trouver là avec un cheval si merveilleux que Galopin des Champs. Toute la famille est là, c'est superbe ! C'est incroyable et merveilleux. Nous remercions Willie Mullins et toute son équipe. Nous allons pouvoir oublier sa chute l'an dernier dans un Gr1, alors qu'il avait course gagnée. » Jockey de Galopin des Champs, Paul Townend a ajouté : « Galopin des Champs est vraiment un cheval qui sort de l'ordinaire, capable de gagner partout au plus haut niveau. J'ai filé les autres le plus longtemps possible et ensuite, je n'ai pas eu de mal à revenir pour l'emporter. »

Comme Paul Townend, Willie Mullins a enlevé sa troisième Gold Cup. Il a dit : « Il y avait énormément d'attentes autour de Galopin des Champs. Il avait suffisamment de classe et de tenue pour remporter la Gold Cup. Il avait gagné sur 4.800m en étant novice. Pendant la course, je pensais qu'il était trop loin, mais il avait la tenue, la vitesse et Paul Townend l'a très bien monté. Il est si bon avec de la pression ! Nous reviendrons avec Galopin des Champs l'année prochaine. »

Une troisième victoire de Gold Cup pour les achats de Pierre Boulard

C'est Pierre Boulard qui a acquis Galopin des Champs après son séduisant succès en débutant sur les haies d'Auteuil au printemps 2020. Rencontré dans le rond de Cheltenham, le courtier nous a dit : « Lorsque Galopin des Champs avait gagné en débutant à Auteuil, je n'avais pas pu aller aux courses à cause du Covid. Mais le cheval m'avait impressionné en venant de derrière. Il avait fait un vrai truc. Il s'est avéré que le lot n'était pas bon, mais on ne le savait pas à l'époque. J'aimais beaucoup sa propre sœur Flûte des Champs. C'est le troisième succès dans la Gold Cup pour les chevaux que j'ai achetés, après Al Boum Photo, double lauréat. »

Cliquez sur ce lien pour en savoir plus sur l'histoire de Galopin des Champs : https://www.jourdegalop.com/2022/02/le-drole-de-destin-de-galopin-des-champs?q=galopin+des+champs&docid=101010

Un propre frère de Flûte des Champs

Élevé par Roger Bunel, Galopin des Champs est un fils de Timos (Sholokhov), un deuxième du Grand Prix de Chantilly (Gr2) qui n'a eu que soixante et onze produits en l'espace de sept saisons de monte. Outre Galopin des Champs et sa sœur Flûte des Champs (Timos), lauréate du Prix Bayonnet (L) sur le steeple d'Auteuil et cinquième du Prix Maurice Gillois (Gr1), cet étalon a produit Tytonidae (Timos), gagnante du Prix Champoreau à Auteuil.

La mère Manon des Champs (Marchand de Sable) est gagnante de quatre courses modestes en plat avant de s'imposer sur les haies de La Teste. Galopin des Champs est son dernier produit. Manon des Champs est une fille de Marchand de Sable (Theatrical). Ce gagnant du Critérium de Saint-Cloud (Gr1) s'avère être un bon père de mère en obstacle. Ses filles ont donné Sceau Royal (Henry VIII Novices' Chase, Gr1) ou encore Taquin du Seuil (Challow Novices' Hurdle & Golden Miller Novices' Chase, Grs1).

La deuxième mère, Bianca des Champs (Mont Rouge), s'est placée à plusieurs reprises en plat à un faible niveau. C'était une fille de Mont Rouge (Shirley Heights) vendu en réclamer en plat puis gagnant de quatre courses à Auteuil : le Prix Melanos, le Prix Le Touquet, le Prix Oiseleur et le Prix Maurice d'Okhuysen. Au haras, Mont Rouge n'a eu que soixante produits.

Outre Manon des Champs, elle a donné Lise des Champs (Solid Illusion), gagnante à quatre reprises en plat en province.

Comment Damien Bonne l'a déniché pour 6.000 €

À plus de 90 ans, Hubert Bunel ne s'occupe plus de chevaux. Il a légué ses terres et ses poulinières à ses deux fils, Philippe et Christophe, mais il vit toujours sur l'exploitation familiale. Bien connu au trot, il a notamment élevé Hulk des Champs (Blue Dream) et Ulka des Champs (Offshore Dream) qui ont remporté quatre Groupes chacun à Vincennes, ou encore Aldo des Champs (Prince d'Espace), triple lauréat de Groupe dans le temple du trot français. L'éleveur basé à Thue et Mue, près de Caen, nous a expliqué en 2022 : « Flûte des Champs et Galopin des Champs ont été élevés à la mode trotteur, mais ils ont été bien soignés ! Damien Bonne venait parfois à la maison pour acheter des trotteuses. Un jour, il est venu chercher une pouliche, et je lui ai proposé de prendre Flûte des Champs par la même occasion. Finalement, la trotteuse était mauvaise, mais Flûte des Champs s'est avérée bonne ! » Vendredi après-midi, Damien Bonne était sur petit nuage. L'entraîneur et driver nous a confié : « Au milieu d'un lot de trotteurs, Flûte des Champs et Galopin des Champs m'ont tapé dans l'œil. Un coup de cœur dans le champ, sans regarder le pedigree. Tout simplement. Avant eux, je n'avais jamais acheté un galopeur. Deux beaux chevaux noirs. Magnifiques. Des têtes de gentils. Monsieur Bunel en avait un peu marre des galopeurs et je pense qu'il était content de s'en débarrasser. J'ai acheté Flûte 5.000 € et Galopin 6.000 €. Ils ont débourré à la maison, comme les trotteurs. Ce sont mes gamins qui les montaient. C'est une famille de chevaux très gentils. J'ai envoyé Flûte à l'entraînement chez Arnaud Chaillé-Chaillé. Au bout d'un mois, il m'a appelé pour me dire qu'elle était toute bonne. Et quand j'ai envoyé son frère, il m'a dit qu'il était encore meilleur ! Arnaud Chaillé-Chaillé ne s'est pas trompé. Je l'ai proposé à Pierre Pilarski et Olivier Philippe avant ses débuts mais ils n'en ont pas voulu. »

Il a conservé sa propre sœur au haras

Damien Bonne conclut : « J'adore l'obstacle. Cela me donne plus d'adrénaline que le trot. J'ai vécu la course de Galopin des Champs comme s'il m'appartenait encore. Je souhaite à tout le monde de vivre cela un jour ! Willie Mullins et son équipe m'avaient invité à Cheltenham. Mais j'avais du travail. Je vais aller chez lui plus tard, pour revoir Galopin des Champs au calme, avec ma femme et les enfants. J'ai refusé des sommes considérables pour Flûte. Mais je veux la garder comme poulinière. Elle est pleine de Doctor Dino. Surtout que leur mère, Manon des Champs, que j'ai aussi rachetée, ne prend plus. Les produits de Flûte seront certainement sur le marché… »