jeudi 25 juillet 2024
AccueilInternationalEl Fabiolo marque encore les esprits

El Fabiolo marque encore les esprits

Punchestown (IE), jeudi

Barberstown Castle Novice Chase (Gr1)

El Fabiolo marque encore les esprits

L’élève de Francis Dunn, El Fabiolo (Spanish Moon), a réalisé une saison parfaite. Il a enlevé les quatre courses programmées par son entourage, dont trois Grs1, lors du Dublin Racing Festival (Arkle Novice Chase), Cheltenham Festival (Arkle Chase) et donc Punchestown Festival (Barberstown Castle Novice Chase). El Fabiolo est clairement le numéro 1 des novices dans les steeples de vitesse… mais il a également le profil pour marquer une époque dans ce créneau. D’ailleurs, il a fait aussi bien que Douvan (Walk in the Park) et Un de Sceaux (Denham Red), lesquels avaient également gagné l’Arkle Chase à Cheltenham et le Novice Chase à Punchestown… Les bookmakers en ont fait leur favori à 6/4 pour le Queen Mother Champion Chase (Gr1) 2024 de Cheltenham. Il faut dire qu’il a été impressionnant jeudi soir. Deuxième derrière le bouillant Dysart Dynamo (Westerner), il a globalement bien sauté malgré une faute après les tribunes. Entre les deux derniers fences, il a “enrhumé” Dysart Dynamo, prenant l’avantage avant de s’envoler sur le plat sans être sollicité pour l’emporter en roue libre.

Il pourrait faire plus long

Willie Mullins a signé le jumelé puisqu’il entraîne El Fabiolo et Dysart Dynamo. Il a déclaré : « Paul [Townend, son jockey, ndlr] a dit qu’à la minute où il a sorti El Fabiolo, le cheval a tout de suite réagi en accélérant. Il est vraiment très à l’aise sur 3.200m, mais je pense qu’il pourrait être rallongé sur 4.000m, car il est détendu dans un parcours. Il progresse tout le temps. Vu la façon dont il évolue sur 3.200m, il pourrait tout aussi bien rester sur cette distance. Quant à Dysart Dynamo, il ne sait jamais quand relâcher la pression et cela pourrait lui jouer des tours. Sa chute a été horrible à Cheltenham, mais heureusement, il s’est relevé. Depuis, il va bien. »

Comment était El Fabiolo en France ?

Patricia Butel, qui a entraîné El Fabiolo avec Jean-Luc Beaunez en début de carrière, nous avait expliqué après Cheltenham : « Nous avions toujours estimé El Fabiolo. C’est une famille que nous connaissons bien. En effet, nous avons entraîné quasiment tous les produits de la jument dont Cross in Hand, qui a été un bon cheval de Quinté. El Fabiolo est arrivé chez nous lorsqu’il avait 2ans. Il a toujours été un magnifique cheval, nous savions qu’il sortait de l’ordinaire. Après le Finot, nous avons eu une proposition qu’il était difficile de refuser. Son éleveur, Francis Dunn, était un petit éleveur et il a depuis cessé son activité. L’histoire est assez sympa : la propriétaire de Sainte Mante, la mère d’El Fabiolo, ne savait pas trop quoi en faire et je lui ai proposé de la vendre à monsieur Dunn. Elle a ensuite bien produit. »

Le frère de Cross In Hand et Tommy Silver

Élevé par Francis Dunn, El Fabiolo, alors âgé de 2ans, a été présenté à la vente d’Automne Arqana par le haras des Loges. Il a été racheté 70.000 €. C’est un fils de Spanish Moon (El Prado). La mère, Sainte Mante (Saint des Saints), est gagnante sur les haies de Fontainebleau à l’automne de ses 4ans. C’est le frère de Cross In Hand (Silver Cross), vainqueur du Prix Santo Pietro (L) et deuxième de la Grande Course de Haies de Printemps (Gr3) pour Patricia Butel, et de Tommy Silver (Silver Cross), troisième de Gr2 sur le steeple de Kempton Park. Après El Fabiolo, Sainte Mante a eu Los Polos (Spanish Moon), un 5ans, une 4ans par Spanish Moon et Waitingforwilfred (Nirvana du Berlais), un 2ans. Elle a été saillie en 2022 par Nirvana du Berlais (Martaline).

La deuxième mère, Mante Jolie (Beyssac), a gagné à plusieurs reprises sur les haies en Italie dans de petites catégories. C’est le neveu de Jolie Menthe (Bateau Rouge) qui a remporté de nombreux réclamers à Auteuil avant de produire Achour (Limnos), gagnant du Grand Prix de la Ville de Nice (Gr3) 2019.

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires