jeudi 25 juillet 2024
AccueilCoursesKargese (K) s'affirme au bon moment

Kargese (K) s’affirme au bon moment

Auteuil, samedi

Prix Sagan (Gr2)

Kargese (K) s’affirme au bon moment

1re  KARGESE (K)

2e  TERRA BELLA

3e  KALABOUMBOUM DAB

Le duel tant attendu entre les deux premières du Prix Girofla (L) n’a pas eu lieu. Tombée au saut de la troisième difficulté, Funny Berry (K) (Bathyrhon) a laissé la voie libre à Kargese (K) (Jeu St Éloi) qui n’a pas manqué de saisir l’opportunité. La représentante de Renaud Lavillenie, de l’écurie Thierry Cyprès & Fils et de Jose Louis da Silva prend ainsi pour la première fois la tête au classement des pouliches de 3ans du premier semestre.

Dès le lâcher des élastiques, Kargese s’est empressé de prendre le sillage de Funny Berry. Mais la filature n’a pas été longue puisque cette dernière a chuté à la réception de la troisième haie. Se relevant rapidement, Funny Berry n’aura donc pas eu l’occasion de confirmer sa supériorité. Kargese, quant à elle, a continué son parcours en étant au centre du peloton. Rapprochée de la tête de la course juste après le premier passage devant les tribunes, la pensionnaire de Donatien Sourdeau de Beauregard était en troisième épaisseur dans le dernier tournant. En face, son jockey, Bertrand Lestrade, a pris la décision de l’isoler au centre de la piste. Seule en tête au moment de franchir la deuxième haie de la ligne d’en face, obstacle qu’elle a d’ailleurs légèrement accroché, Kergese a vu Terra Bella (Seabhac) venir en tête à son intérieur. Après avoir soufflé sur le plat, elle est revenue à la hauteur de Terra Bella dans le dernier tournant. Cette dernière a ensuite posé une sérieuse option pour la victoire entre les deux dernières difficultés, mais c’était sans compter sur le retour de Kargese. Commettant une faute à la dernière haie, Terra Bella a rapidement compris que Kargese allait revenir. Et dans les 100 derniers mètres, Kargese est parvenue à ses fins. Terra Bella doit se contenter de la deuxième place, à deux longueurs. C’est le premier black type de Seabhac (Scat Daddy) sur les obstacles. Six longueurs et demie plus loin, Kalaboumboum Dab (Battle of Marngo), vue derrière les animateurs dans le parcours, complète le podium.

Elle avait un bonnet pour la première fois

Déjà lauréate du Prix Auricula (L) en début d’année, Kargese remporte cette fois son premier Groupe, et ce dès sa troisième sortie. En allant retrouver sa pensionnaire, Donatien Sourdeau de Beauregard nous a confié : « Je l’avais munie d’un bonnet car elle a tendance à avoir beaucoup d’influx. Aujourd’hui, cela a vraiment été une course particulière. Je n’avais pas trop enfermé Bertrand Lestrade dans les ordres car elle n’est pas très simple. Toutefois, je trouve qu’il a monté Kargese pour elle. J’espère qu’elle parviendra à se calmer avec la maturité, mais elle peut aussi très vite monter dans les tours… »

Un troisième Prix Sagan pour Thierry Cyprès

Éleveur et copropriétaire de Kargese, Thierry Cyprrès remporte son troisième Prix Sagan, tout en conservant son titre puisqu’il avait vu triompher Villa Rica (K) (Cokoriko) l’année dernière. Ému, il nous a confié : « Pouvoir élever une pouliche de cette valeur, c’est exceptionnel mais ça l’est encore plus lorsqu’elle parvient à s’imposer à ce niveau. Je suis vraiment ravi de cette performance. Malheureusement, Renaud Lavillenie est aux États-Unis, c’est pour cela qu’il n’a pu être présent aujourd’hui. Toutefois, je suis convaincu qu’il a jeté un œil à la course. C’est également une belle victoire pour l’un des autres copropriétaires, Jose Louis da Silva. Donatien Sourdeau de Beauregard a fait un travail remarquable avec cette pouliche, et nous sommes tous récompensés ce jour. C’est un travail qui a commencé depuis de nombreuses années. Aller sur un champ de courses, c’est déjà une victoire. Remporter une course, cela en est une autre. Je remercie toutes les personnes qui me font confiance. » Également présent, celui qui complète l’association, Jose Louis da Silva, a ajouté après sa première victoire de Groupe : « Je suis amoureux des courses depuis mon enfance ! Depuis, j’ai rencontré des éleveurs, propriétaires et des amoureux des courses qui sont des personnes merveilleuses. Nous formons une très bonne équipe. Ma famille et mes amis sont présents. Et pour être honnête, j’étais sûr de gagner à 100 % (rires). »

Mention bien pour Terra Bella

Terra Bella n’est pas passée loin d’offrir un premier succès à Auteuil à son entraîneur Régis Schmidlin. Battue une nouvelle fois par Kergese, comme cela avait déjà été le cas lors de leurs débuts respectifs dans le Prix Auricula et ensuite dans le Prix Girofla, la représentante de Dominique Hartmann montre quand même que c’est une pouliche de qualité. Son jeune entraîneur installé à Fontainebleau nous a dit : « Je ne suis pas déçu mais j’aurais beaucoup aimé que ma première victoire à Auteuil se fasse dans un Groupe… je suis tout de même très satisfait de Terra Bella, elle montre que la distance n’est pas un problème et qu’elle sera mieux en terrain lourd. Geoffrey Ré, qui la découvrait, s’en est vraiment bien servi. Terra Belle aime prendre son temps dans un parcours. C’est une pouliche facile à entraîner, et je pense qu’elle pourra voir un bel avenir sur le steeple. Pour un jeune entraîneur comme moi, c’est super. »

Kalaboumboum Dab surprend

Parvenir à prendre la troisième place d’un Groupe après avoir débuté par une deuxième place sur les haies de Dieppe, le 4 mai, c’est ce que Kalaboumboum Dab a été capable de faire. Mais d’après son mentor, Davide Satalia, ce n’est pas une surprise car il la tient en haute estime : « Je pense qu’elle est bonne. C’est pour cela qu’on vient sur le Gr3 pour sa deuxième sortie. Kalaboumboum Dab a eu un petit souci qui ne nous a pas permis de débuter dans le Prix Wild Monarch (L). C’est donc un peu dommage qu’elle découvre seulement Auteuil aujourd’hui car elle ne savait pas trop où aller. Je pense qu’elle fait un truc car ce n’est pas son terrain et en plus, elle galope du genou. De plus, c’était une vraie course avec ce rythme. Kalaboumboum Dab va partir un petit mois à l’herbe puis nous la reverrons à l’automne dans les bonnes courses. »

https://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/KARGESE.pdf

Le premier Groupe de Jeu St Éloi

Élevée par Thierry Cyprès, Kargese est une fille de l’étalon du haras de Cercy Jeu St Éloi (Saint des Saints) qui obtient ainsi un premier Groupe en obstacle (il a aussi produit un gagnant de Groupe pour AQPS en plat). La mère, Rive Gauche (Shaanmer), est lauréate d’une course sur 2.300m à Royan. Outre Kargese, on lui doit Figatelle (Yeats), gagnante, à 3ans, pour ses débuts sur 2.300m à Durtal, Immortelle (Boris de Deauville), lauréate, à 3ans, sur les haies de Toulouse, et Halondo (Cokoriko), récent gagnant d’un gros handicap sur les haies en Angleterre. Kargese est le dernier produit de la jument qui est déclarée morte depuis la fin de l’année 2020.

La deuxième mère, Alconea (Brezzo), est à l’origine de nombreux black types en première et deuxième générations : Saint Are (Network), lauréat de Gr1 sur les claies d’Aintree et deux fois sur le podium du Grand National (Gr3), Vroum Vroum Mag (Voix du Nord), triple lauréate de Gr1 sur les haies, Cabriole Mag (Gris de Gris), gagnante du Prix d’Arles (L), Dandy Mag (Special Kaldoun), troisième du Prix Alain du Breil (Gr1), Tisane (Dear Doctor), gagnante des Prix Lutteur III (L) et Beaurepaire… liste non exhaustive ! C’est la famille du célèbre Italic (Carnaval), gagnant à Auteuil et remarquable étalon.

Cadoudal

Saint des Saints

Chamisène

Jeu St Éloi

Saint Cyrien

Ottolina

La Main Heureuse

KARGESE (K) (F3)

Darshaan

Shaanmer

Fée des Mers

Rive Gauche

Brezzo

Alconea

Leuconea

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires