mardi 23 juillet 2024
AccueilCoursesLe jour de Cameron

Le jour de Cameron

Compiègne, vendredi

Prix des Tambouraines (Maiden)

Le jour de Cameron

Après le forfait de Sadalbari (Gleneagles) derrière les stalles de départ, ils n’étaient plus que neuf au départ du Prix des Tambouraines (Maiden). La cinquième tentative fut la bonne pour Cameron (Dabirsim) qui découvrait les 1.800m en compétition. L’élève et représentant d’Éric Schwaiger avait débuté en juillet dernier à Chantilly dans une épreuve sur 1.400m avant de courir à deux reprises sur 1.900m, à la sortie de l’hiver. Pour sa troisième sortie, en 2023, son mentor, Markus Münch, avait fait le choix de le rallonger sur 2.400m, mais c’est finalement sur 1.800m que Cameron a trouvé son jour à l’occasion de sa quatrième tentative de l’année en cours.

Encore un peu long

Associé à Rosario Mangone, Cameron a pris un bon départ avant de s’installer en tête de course. Menant à son rythme, les oreilles bien pointées, il s’est montré professionnel. Dans la ligne droite, il a pu réaccélérer et résister aux différentes attaques. Il était toutefois temps que le poteau arrive, Cameron ne s’imposant finalement que d’une courte encolure face à Beshtani (Siyouni), lequel réalisait un retour après castration. Brillant en début de parcours, le constant figurant Gallant Deed (Frankel) se classe troisième, une courte tête derrière le pensionnaire de Francis-Henri Graffard. Après ce succès, Rosario Mangone a déclaré au micro d’Équidia : « La dernière fois, les 2.400m se sont révélés un peu longs pour lui. Je pense également que les 1.800m le sont tout autant. Cameron est un poulain qui pourra certainement gagner un Quinté sur 1.600m. Je l’ai déjà galopé en terrain souple mais je le préfère en bon terrain. Avec son entraîneur, nous avons désormais compris la manière dont il fallait le monter… »

Un petit-fils de Mona Lisa

Élevé par son propriétaire, Cameron est un fils de Dabirsim (Hat Trick), étalon du haras de Montaigu et de Cosma (Galileo), une jument inédite. Cameron est le troisième produit et deuxième gagnant de la poulinière après Cosmas (Soldier Hollow), lauréat d’un handicap sur 1.900m, à Deauville. Cosma a un 4ans nommé Carlson (Soldier Hollow) également à l’entraînement chez Markus Münch à l’image de ses deux frères. La deuxième mère, Mona Lisa (Giant’s Causeway), est gagnante de Listed en Irlande mais également deuxième d’un Prix de l’Opéra, troisième des Irish Oaks, ainsi que des Coronation Stakes (Grs1).

Sunday Silence

Hat Trick

Tricky Code

Dabirsim

Royal Academy

Rumored

Bright Generation

CAMERON (M3)

Sadler’s Wells

Galileo

Urban Sea

Cosma

Giant’s Causeway

Mona Lisa

Colorsnap

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires