mercredi 24 juillet 2024
AccueilCoursesLe rush de Pistache Doré

Le rush de Pistache Doré

Compiègne, lundi

Prix Gacko (Haies)

Le rush de Pistache Doré

Pistache Doré (Sommerabend) était l’un des trois inédits au départ du Prix Gacko. En s’imposant d’emblée, le poulain appartenant et entraîné par Daniela Mele a laissé une belle impression. Attentiste, en cinquième position, sautant avec application, Pistache Doré a bien suivi l’accélération survenue à la sortie du tournant final. Entre les deux dernières haies, il est venu librement sur la ligne de tête en compagnie de cinq de ses rivaux : Kenito (Karaktar), Jarry Lord (Captain Chop), Kamarad (Balko), Kass Tête Sivola (Noroit) et Shinjuku (Creachadoir). Juste après l’ultime haie, Jarry Lord s’est assuré seul le meilleur, faisant illusion pour la victoire. Mais une fois devant, il s’est un peu arrêté. Son compagnon d’entraînement et de couleurs Pistache Doré a fondu sur lui, produisant alors une belle accélération et il l’a dépassé facilement. Pistache Doré s’est imposé avec brio et des ressources intactes, son jockey, Johnny Charron, ayant du mal à l’arrêter, son partenaire sautant même la haie du tournant après le poteau. Kenito se classe deuxième devant Jarry Lord et Kamarad, lequel s’est bien ressaisi dans les cent derniers mètres, terminant en trombe à la quatrième place.

Jockey de Pistache Doré, un poulain avec du cadre, Johnny Charron a déclaré au micro d’Equidia : « J’avais les ordres de lui donner une course école, de voir comment l’épreuve se déroulait avant d’éventuellement de passer à l’action entre les deux dernières haies. J’ai évolué derrière Kamarad que je connais très bien. Pistache Doré a pris l’avantage et a penché. Une fois que j’ai repris mes rênes, il a bien accéléré. C’est un poulain de qualité et sa victoire est de bon augure pour la suite de sa carrière. »

La famille d’un placé de Listed sur les haies

Élevé par Chantal Becq, Pistache Doré est un fils de Sommerabend (Shamardal), étalon au haras de Gelos, et de Sirène Dorée (Kingsalsa), gagnante de quatre courses plates entre 1.200m et 1.600m. C’est le frère d’Emotion Dorée (Evasive), lauréate sur 1.800m par deux fois. Après Pistache Doré, Sirène Dorée a eu Diamant Doré (Martinborough), un 2ans, et Pampas Doré (Chachnak), un yearling.

C’est la famille de Valentin Doré (Villez), deuxième du Prix Hardatit (L), et d’Amour Doré (Lost World), lequel a pris plus de 270.000 € de gains en plat.

Giant’s Causeway

Shamardal

Helsinki

Sommerabend

Monsun

Sommernacht

Shona

PISTACHE DORÉ (H3)

Kingmambo

Kingsalsa

Caretta

Sirène Dorée

Loup Solitaire

Pampa Dorée

Pampalanta

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires