mercredi 24 juillet 2024
AccueilInternationalMawj et Tahiyra, un spectacle énorme

Mawj et Tahiyra, un spectacle énorme

NEWMARKET (GB), DIMANCHE

QIPCO 1.000 GUINÉES (Gr1)

Mawj et Tahiyra, un spectacle énorme

Deux petits gabarits et un spectacle énorme. Mawj (Exceed and Excel) et Tahiyra (Siyouni) nous ont offert un magnifique combat dans les derniers 400m des Qipco 1.000 Guinées (Gr1), laissant leurs rivales à plus de sept longueurs. L’irlandaise allait plus facilement mais elle est tombée sur une pouliche au cœur énorme, qui a trouvé les ressources pour contrer sa rivale. C’est par une demi-longueur que Mawj a offert un jour inoubliable à Saeed bin Suroor, qui avait remporté son dernier classique anglais en 2009 avec Mastery (Sulamani) dans le St Leger, alors que son dernier succès dans les 1.000 Guinées remontait à 2002 avec Kazzia (Zinaad). Il était à l’époque premier entraîneur de Godolphin… Tahiyra est sortie gagnante malgré la défaite. Elle n’est pas bien partie mais il s’agit d’un détail. Les deux ont joué à armes égales et les deux courses gagnées cet hiver à Meydan par la lauréate ont fait la différence. Matilda Picotte (Sioux Nation), qui a imprimé un train soutenu dans le peloton ayant évolué le long de la lice, loin des tribunes, a gardé la troisième place alors que Meditate (No Nay Never), en principe la rivale la plus dangereuse de Tahiyra, a couru mollement en se classant sixième. Lezoo (Zoustar) n’a pas tenu.

C’est l’lrlande plus que la France

Saeed bin Suroor n’a plus droit au premier choix de Godolphin mais il continue à sortir des chevaux de haut niveau et il était très fier de sa pouliche et de son retour au sommet en Angleterre : « Je pense que c’est mon 195e succès de Gr1… Je suis très copain avec Charlie Appleby, on a travaillé ensemble longtemps. Mawj est une petite pouliche avec un grand cœur, elle avait gagné son Gr2 à 2ans et deux courses à Meydan. J’avais parlé avec le cheikh Mohammed Al Maktoum avant de la courir à Dubaï sur 1.600m, et encore avant d’aller sur les Guinées. Elle est gagnante classique et toutes les options sont ouvertes. Elle est engagée dans la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), mais la course est un peu trop proche et aussi dans les 1.000 Guinées irlandaises (Gr1). Je discuterai encore avec le cheikh Mohammed et on prendra une décision d’ici une semaine ».

Pas de regrets pour Tahiyra

La princesse Zahra a accepté la défaite avec beaucoup de fair-play : « Je ne pense pas qu’elle ait perdu quelque chose dans la défaite, les deux pouliches se sont largement détachées du peloton. Tahiyra effectuait sa rentrée et n’avait jamais couru sur un terrain si collant. Son jockey a dit qu’elle n’a pas fourni sa pointe de vitesse dans des conditions difficiles. Pour une opération d’élevage comme la nôtre, une pouliche de telle classe, c’est très important, et je suis très fière d’elle. »

Exceed and Excel, un premier classique en Europe

Mawj est un pur produit de l’élevage Godolphin et elle est issue de l’avant-dernière saison européenne de son père, Exceed and Excel (Danehill) qui a signé avec elle son premier gagnant classique en Europe. Il a produit 107 gagnants de Groupe, dont 18 de Gr1. Mawj est une demi-sœur de  Modern Games (Dubawi), meilleur cheval de gazon aux États-Unis en 2022 et lauréat de la Poule d’Essai des Poulains, de la Breeders’ Cup Mile et du Woodbine Mile (Grs1). La mère, Modern Ideals (New Approach), a couru deux fois – et sans succès – sous l’entraînement d’André Fabre mais a changé d’envergure comme poulinière. La deuxième mère, Épitome (Nashwan), élevée par Gerald Leigh, a été achetée comme poulinière par Darley et a donné́ Ultra (Manduro), lauréat du Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1), mais également Synopsis (In the Wings), gagnante du Prix Minerve (Gr3).

Modern Ideals a une 2ans par Mastercraftsman (Danehill Dancer).

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires