mercredi 24 juillet 2024
AccueilInternationalSavethelastdance reçue 22 sur 20

Savethelastdance reçue 22 sur 20

CHESTER (GB), MERCREDI

CHESHIRE OAKS (L)

Savethelastdance reçue 22 sur 20

Les Oaks (Gr1) ont une nouvelle grandissime favorite… Savethelastdance (Galileo) a en effet brillamment réussi son examen de passage dans les Cheshire Oaks (L) avec une note de… 22 sur 20 ! C’est à 22 longueurs (!) qu’elle a laissé There’s the Door (Starspangledbanner), qui a terminé au galop… Ce qui n’était pas simple sur ce gazon détrempé par la pluie. Ermesinde (Golden Horn) complète le podium. Il n’est jamais aisé d’étalonner une course sur un terrain à la limite du praticable mais, lorsque Ryan Moore a déboîté à 600m du poteau après avoir longuement patienté, on a vu une pouliche sortant de l’ordinaire.

Sa cote dans les Oaks a fondu

Les “masses” sont de nouveau tombées sur Savethelastdance après son envolée et sa cote pour les Oaks a chuté de 5 à 1,5/1 ! Ryan Moore, lauréat de cette préparatoire à six reprises, s’est visiblement fait plaisir : « Je suis franchement très impressionné. Quoi de plus logique. Les autres pouliches se sont arrêtées à 800m du poteau quand la mienne a commencé à galoper. J’ai eu un excellent feeling et je peux affirmer que Savethelastdance est du même niveau, sinon meilleure, que mes autres gagnantes de cette course. Elle n’est pas bien sortie des boîtes mais il y a eu du train et elle s’est bien posée. Je l’ai montée jusqu’au bout pour lui faire comprendre de rester à son boulot. » Certes, le terrain l’a avantagée mais ,d’après Paul Smith, le fils de Derrick qui représentait Coolmore à Chester, ce n’est pas pour autant une pouliche de lourd : «Bien au contraire, je pense qu’elle est meilleure en bon terrain… »

Les mésaventures de maman à Epsom

Savethelastdance a été élevée par la galaxie Coolmore qui avait acheté sa mère, Daddys Lil Darling (Scat Daddy), pour la bagatelle de 3,5 millions de dollars chez Fasig-Tipton November en 2018. Lauréate de Gr2 à 2ans et deuxième des Alcibiades (Gr1) sur le dirt à 2ans, elle s’est classée deuxième des Kentucky Oaks (Gr1) et devait courir les Oaks (Gr1) à Epsom mais elle était devenue folle en se rendant au départ et fut déclarée non partante devant les boîtes. C’était l’édition d’Enable (Nathaniel). Son entraîneur, Ken McPeek, avait bien vu puisque Daddys Lil Darling a ensuite performé au meilleur niveau sur le gazon en remportant les American Oaks (Gr1). Savethelastdance est le premier produit de sa mère, suivi par un 2ans, lui aussi par Galileo (Sadler’s Wells), qui a été acheté 575.000 $ (524.000 €) chez Keeneland September par AMO Racing. La jeune poulinière a une foal par Into Mischief (Harlan’s Holiday). Daddys Lil Darling est plus qu’une bonne jument. Elle possède aussi du pedigree puisque sa mère Miss Hot Salsa (Houston) à produit le gagnant du Breeders’ Cup Turf Sprint (Gr1) Mongolian Saturday (Any Given Saturday) et la lauréate black type Victoryasecret (Victory Gallop).

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires