mardi 23 juillet 2024
AccueilCoursesTasmania (K), quatre ans après Channel

Tasmania (K), quatre ans après Channel

Chantilly, vendredi

Prix de la Chapelle-en-Serval (Classe 2)

Tasmania (K), quatre ans après Channel

Il y a quatre ans, Francis-Henri Graffard alignait une certaine Channel (Nathaniel) dans le Prix de la Chapelle-en-Serval (Classe 2), ultime préparatoire au Prix de Diane Longines (Gr1) qu’elle avait remporté un mois plus tard. Cette année, l’entraîneur cantilien présentait Tasmania (K) (Australia), une élève et représentante du Gestüt Schlenderhan qui s’est offert en bonne pouliche cette Classe 2. À son tour, Tasmania va donc pouvoir rêver du Diane…

Dès l’ouverture des stalles, la future lauréate a laissé passer sa principale rivale au papier, Elzora (K) (Almanzor), qui a progressé le long de la corde pour venir s’installer en tête. Bénéficiant de la course idéale, bien que le rythme imprégné en tête ne soit pas trop soutenu, Tasmania était bien détendue. Venue à la hauteur de l’animatrice à 300m du poteau, elle a vu Yorokobi (Camelot) se rapprocher très fort à son extérieur. Mais Tasmania a fait parler sa dureté. Repartant de plus belle à 100m de l’arrivée, elle s’impose finalement d’une courte encolure aux dépens de Yorokobi. Cette dernière devra encore patienter avant d’ouvrir son palmarès, mais elle peut également prétendre à un bel avenir. Pas réellement capable de changer de vitesse à mi-ligne droite, Elzora complète le podium, trois quarts de longueur plus loin.

Dans le style d’une toute bonne pouliche

Quatrième pour ses débuts, à 2ans, dans le Prix de la Chapelle (Inédites) à Longchamp, Tasmania n’avait ensuite pas été revue de l’hiver. Pour sa rentrée le 7 avril, à Saint-Cloud, dans un maiden sur 2.000m, elle avait ouvert son palmarès en faisant impression, comme nous l’a rappelé son entraîneur, Francis-Henri Graffard : « Avant le coup, on s’exposait à une course vraiment tactique car il n’y avait pas beaucoup de partantes. Il n’était pas simple de savoir qui allait prendre ses responsabilités. J’avais insisté auprès de son jockey, Mickaël Barzalona, afin qu’il prenne absolument un dos, car c’était important qu’elle prenne une bonne course. Je suis vraiment satisfait de sa performance, d’autant plus que j’ai un instant pensé qu’elle allait être dominée. Mais Tasmania s’est finalement bien relancée pour finir. D’après son jockey, elle a fini avec beaucoup de ressources. Lorsqu’elle avait débuté à 2ans, cela s’était mal passé car elle s’était retrouvée loin dans le parcours. Cette année, la pouliche a remporté le maiden que j’avais visé tout l’hiver. Nous allons désormais discuter de la suite de son programme avec ses propriétaires, mais j’ai encore beaucoup de marge avec Tasmania. Je ne sais pas si c’est la nouvelle Channel, mais elle a un parcours similaire. En tout cas, ce serait bien ! Je ne sais pas si elle sera au départ du Prix de Diane car ce n’est jamais simple de passer d’une course comme celle-ci à un classique. Elle va encore prendre de l’expérience, c’est certain. »

La famille de Torquator Tasso

Élevée par ses propriétaires, Tasmania est une fille de l’étalon de Coolmore Australia (Galileo) et de Tusked Wings (Adlerflug), gagnante en Allemagne du Diana Trial (Gr2, 2.000m) et aussi quatrième, à 2ans, du Preis Der Winterkonigin (Gr3, 1.600m). Outre Tasmania, elle a produit Task (Mastercraftsman), lauréate, à 3ans, de son maiden sur 1.800m à Compiègne. Elle a un 2ans, Talasar (Masar), une yearling par Sea the Stars (Cape Cross), et une foal par New Bay (Dubawi).

La deuxième mère, Tucana (Acatenango), a gagné deux courses avant de produire, en plus de Tusked Wings, Titurel (Dr Fong), troisième du Prix Maurice de Nieuil (Gr2), Tangut (Adlerflug), deuxième du Saint Léger italien (Gr3), et Tahini (Medicean), troisième des Grosser Preis der Landschaftlichen Brandkasse et du Derby-Trial (Ls, 2.300m) en Allemagne. Elle a aussi donné Tijuana (Toyslsome), la mère de Torquator Tasso (Adlerflug). Tucana est une demi-sœur du multiple lauréat de Groupe et tête de liste des étalons en Allemagne Tertullian (Miswaki). Tunnes est inbred 3×3 sur Turbaine (Trempolino), une demi-sœur de la championne et poulinière de légende Urban Sea (Miswaki).

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 1’08’’56

De 1.000m à 600m : 27’’74

De 600m à 400m : 11’’91

De 400m à 200m : 10’’93

De 200m à l’arrivée : 11’’21

Temps total : 2’10’’35

Sadler’s Wells

Galileo

Urban Sea

Australia

Cape Cross

Ouija Board

Selection Board

TASMANIA (K) (F3)

In the Wings

Adlerflug

Aiyana

Tusked Wings

Acatenango

Tucana

Turbaine

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires