mercredi 24 juillet 2024
AccueilA la uneDettori se confie avant un grand week-end classique

Dettori se confie avant un grand week-end classique

À Newmarket et à Chantilly

Dettori se confie avant un grand week-end classique

Il y a trente et un ans, Lanfranco Dettori remportait son premier Jockey Club (à 36/1) en selle sur Polytain (Bikala), pour l’entraînement d’Antonio Spanu. Dimanche, la tournée d’adieux de Dettori fera étape à Chantilly pour le Derby français.

Par Franco Raimondi

fr@jourdegalop.com

Le Jockey Club, c’est une course que le pilote italien a remportée deux fois après le succès de Polytain. En 2005 avec Shamardal (Giant’s Causeway), lors de la première édition sur 2.100m. Et deux ans plus tard avec Lawman (Invincible Spirit). Dimanche il sera associé à Epictetus (Kingman), le seul anglais au départ. L’élève et représentant de George Strawbridge vient de se classer cinquième des Dante Stakes (Gr2), une des principales préparatoires au Derby : « Epictetus n’a pas mal couru, bien au contraire, il est arrivé “facile” sur la ligne du combat et il a un peu manqué pour finir. Je ne pense pas que ce soit un problème de tenue, il lui manquait une vraie course après une rentrée facile. Nous avons décidé, avec John Gosden, de le munir d’œillères australiennes. Car quand il se retrouve seul, il a tendance à se déconcentrer. Le 9 à la corde n’est pas un gros handicap dans une course à onze partants. C’est un Jockey Club assez ouvert et le déroulement sera très important. » Quand vous lui demandez le nom d’un rival, Lanfranco n’hésite pas à indiquer Feed the Flame (Kingman) tout en ajoutant : « Sur ce que j’ai vu, c’est en puissance le meilleur 3ans d’Europe. »

Arrest, comme Cracksman dans sa jeunesse

Samedi, Lanfranco Dettori montera son vingt-huitième et dernier Derby. Il sera associé à Arrest (Frankel) : « Franchement, l’an dernier quand j’ai annoncé ma retraite je ne pensais pas avoir un candidat sérieux au Derby. Arrest m’a agréablement surpris. Il a pris beaucoup de force, il continue à progresser d’une semaine à l’autre et n’est pas encore parvenu à son top. Arrest a des foulées immenses. C’est son point fort pour l’avenir et sa faiblesse du moment. Il couvre beaucoup de terrain mais il lui faut du temps pour s’organiser, et un cheval plus rapide peut le surprendre. » Le jockey n’a pas peur de le comparer à Cracksman (Frankel), un de ses derniers champions : « Arrest ressemble beaucoup à Cracksman lorsqu’il était jeune. Dans le Derby, il a été battu par sa grande action, lui qui manquait d’équilibre. J’espère que samedi, la fin de l’histoire sera différente. » Arrest est le quatrième cheval au betting derrière Auguste Rodin (Deep Impact), Military Order (Frankel) et Passenger (Ulysses). Lanfranco analyse : « Je ne pense pas qu’on ait une génération classique inoubliable. De ce que j’ai vu dans les préparatoires, je pense que le poulain de Sir Michael Stoute possède de la marge. Mais je suis très content de monter Arrest. »

Soul Sister pour venger Emily Upjohn

Vendredi Soul Sister (Frankel) peut offrir à Lanfranco Dettori un septième succès dans les Oaks (Gr1). Elle vient de se révéler dans les Musidora (Gr3) et son jockey la garde en haute estime : « Soul Sister n’est pas une grande machine. Un peu comme Enable qui fut si chère à mon cœur. Elle a très vite appris son métier, elle voyage très bien et possède une belle pointe de vitesse. » Savethelastdance (Galileo) a fait forte impression dans les Cheshire Oaks (L) et c’est la grande favorite. Mais Lanfranco Dettori a un petit doute : « Tout le monde a vu la pouliche de Coolmore. Une préparatoire remportée par vingt-deux longueurs, cela ne passe pas inaperçu, mais il faudra qu’elle s’adapte au bon terrain. Si elle est efficace, comme dans le lourd de Chester, on applaudira une championne. » Emily Upjohn (Sea the Stars) fera son retour à Epsom dans la Coronation Cup (Gr1) douze mois après son horrible défaite dans les Oaks. Lanfranco Dettori réagit : « Ne me parlez pas des Oaks d’Emily Upjohn… Heureusement, elle a gagné son Gr1 en fin de saison. La pouliche fera sa rentrée, elle est en train de fleurir et je pense qu’une belle saison lui est promise. Mais c’est une édition de la Coronation Cup de très haut niveau. » 

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires