samedi 13 juillet 2024
AccueilCoursesGame Run, des réclamers marseillais aux Groupes

Game Run, des réclamers marseillais aux Groupes

Chantilly, dimanche

Prix du Gros-Chêne (Gr2)

Game Run, des réclamers marseillais aux Groupes

1er GAME RUN

2e GET AHEAD

3e MARSHMAN

Acheté 17.622○€ par Stéphane Grandin suite à sa victoire dans un réclamer à Marseille-Vivaux le 4○novembre 2022, Game Run (Olympic Glory) a alors rejoint les boxes de Patrice Cottier et il n’a fait que monter les échelons depuis. Cela dit, il ne faut pas perdre de vue que, poulain, Game Run avait démontré de la qualité à 2ans chez Marc Pimbonnet. Passé par la très bonne école – pour ce qui est des Groupes sur le sprint – des handicaps, le représentant de Stéphane Grandin et de Michel Nikitas est passé de 35 à 45,5 de valeur suite à sa deuxième place dans le Prix Servanne (L) à Chantilly. Dimanche, dans le Prix du Gros-Chêne (Gr2), il a franchi un nouveau palier, en s’imposant sûrement. Game Run a évolué juste derrière la ligne de tête, au centre de la piste. Il a pisté Marshman (Harry Angel) avant de produire une belle accélération après le passage devant les tribunes. Après ce beau passage, il a pris l’avantage tout à la fin pour l’emporter d’une courte tête. Game Run a offert un premier Gr2 à Patrice Cottier, lequel, les yeux encore embués, nous a dit : « J’ai pleuré… Nous ne pensions pas gagner ! Nous espérions prendre une place mais il nous a procuré une joie immense en s’imposant. Pourquoi je ne le voyais pas gagner ? C’était la première fois qu’il faisait 1.000m. En fin de compte, il a très bien fait la distance et a très bien fini. »

Un premier Groupe pour Marvin Grandin

Le 4○juin 2023 restera à jamais gravé dans la mémoire du jockey Marvin Grandin. Grâce à Game Run, le jockey marseillais a enlevé son premier Groupe, sous les couleurs de son père, Stéphane. Il a expliqué : « C’est une satisfaction de remporter mon premier Groupe, d’autant plus que le cheval appartient à mon père ainsi qu’à son associé. Je ne pensais pas que cela arriverait un jour… Nous avons toujours un espoir mais c’est difficile car il y a beaucoup de bons jockeys à ce niveau. Mais nous avons un crack, peut-être même le cheval d’une vie. Nous avons toujours pensé que 1.000m étaient un peu courts pour Game Run et qu’il était mieux sur 1.200m. Aujourd’hui, nous nous sommes dit que nous allions tenter le kilomètre rectiligne et que nous verrions où cela nous mènerait. J’espère que le cheval pourra gagner un Gr1 cet été à Deauville. Tout se déroule pour que nous nous y rendions et tentions notre chance. Lorsque j’avais gagné avec lui à Vivaux, sur 1.500m, j’avais dit qu’il serait mieux sur plus court. De ce fait, il a été raccourci. Je tiens à remercier ma famille, mon patron, Patrice Cottier, toute l’équipe à l’écurie et monsieur Cédric Rossi. Si j’ai pu gagner des courses et à ce niveau, c’est d’abord grâce à lui. »

De beaux objectifs se dessinent pour Get Ahead

Get Ahead (Showcasing) s’est très bien défendue, faisant illusion pour la victoire, avant de s’incliner dans les derniers mètres. Son mentor, Clive Cox, nous a déclaré : « Elle est vraiment très bonne. La pouliche a gagné une Listed à Haydock il y a seulement dix jours. Et être aussi rapidement performante dans un Gr2, c’est superbe. Je suis fier d’elle et puis c’est quand même la sœur de Chaldean ! Quel privilège de l’entraîner. Elle n’a pas d’engagement à Royal Ascot. Nous pensons aux King Georges sur 1.000m à Goodwood. Nous avons aussi des options à York. Elle pourrait déjà être au haras, alors je profite au maximum de toutes ses courses ! »

Marshman est le premier 3ans à l’arrivée. Il a produit un très bel effort après les tribunes et a couru de première, confirmant qu’il pouvait regarder ses aînés droit dans les yeux. Tudo Bem (Sommerabend) a surgi aux tribunes en donnant l’impression de pouvoir s’imposer avant d’échouer de peu, il finit quatrième tout près devant Batwan (Kendargent).

Une souche Juddmonte

Élevé par le haras de Saint-Julien, qui réalise une grande année, Game Run est passé en vente à Arqana à deux reprises. Présenté par le haras du Petit Tellier, il a d’abord été vendu 16.000○€ à Marc Pimbonnet lors de la vente de yearlings d’octobre, avant d’être racheté 4.500○€ par ce dernier lors de la vente mixte de février. C’est un fils d’Olympic Glory (Choisir), étalon au haras de Bouquetot, et de l’inédite Shortfin (Exceed and Excel), dont il est le troisième produit. Le premier, par Meshaheer, n’a jamais couru, tandis que le deuxième, Satisfied (Elusive City), est troisième du Prix Kistena (L).

La deuxième mère, Bimini (Sadler’s Wells), n’a pas couru, mais elle a également donné Rocket Ship (Sinndar), qui a remporté deux courses sur 2.400m en Angleterre. Il s’agit d’une souche du prince Khalid Abdullah. La troisième mère de Game Run n’est autre que la bonne Wemyss Bight (Dancing Brave), gagnante des Irish Oaks (Gr1), du Prix de Malleret (Gr2) et deuxième du Prix Vermeille (Gr1). C’est la famille de Martaline, Coastal Path, Bellamy Cay, Reefscape, soit autant de grands chevaux de tenue, mais aussi d’Oasis Dream et Zenda, la mère de Kingman.

Danehill Dancer

Choisir

Great Selection

Olympic Glory

Alzao

Acidanthera

Amaranthus

GAME RUN (H4)

Danehill

Exceed and Excel

Patrona

Shortfin

Sadler’s Wells

Bimini

Wemyss Bight

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 600m : 23 »49

600m à 400m : 10 »63

400m à 200m : 10 »52

200m à l’arrivée : 11 »25

Temps total : 55 »89

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires