samedi 13 juillet 2024
AccueilLe Mot de la FinLes malheurs des Oaks…

Les malheurs des Oaks…

Les malheurs des Oaks…

… font-ils le bonheur du Diane ? C’est la question que l’on peut poser à John Gosden. Remontons dans le temps… Juin 2015, Epsom. John Gosden aligne Star of Seville (Duke of Marmalade) dans les Oaks. Tout se passe bien jusqu’à la ligne droite. Elle est en tête mais, à 200m, on se bagarre à son extérieur et la pouliche de Lady Bamford se retrouve méchamment percutée, manque de finir dans le rail. William Buick ne peut rien faire et arrête presque sa partenaire. Résultat : neuvième, à 39 longueurs. Quinze jours plus tard, John Gosden l’aligne dans le Diane. La pouliche lui offrira son premier succès dans le classique de Chantilly.

Vendredi 2 juin 2023. Pas de malheurs cette fois pour la Gosden/Bamford Soul Sister (Frankel), qui survole les Oaks. Mais la course avait bien mal commencé pour John et Thady Gosden. Running Lion (Roaring Lion) s’est donné un coup dans sa stalle, a été sortie et… s’est échappée ! Oisin Murphy ne cache pas sa frustration derrière les boîtes et le Gr1 part dans la foulée sans eux. À charge de revanche ! Running Lion aura sa chance de rédemption classique. John Gosden a indiqué : « Nous allons vers le Prix de Diane dans seize jours. » La course avait été évoquée pour la pouliche suite à sa victoire dans les Pretty Polly Stakes (L) et nul doute que ceux qui avaient mis une pièce ou un billet en antepost pour Chantilly sont enchantés ou, peut-être, en train de se maudire de l’avoir jeté…

VOUS AIMEREZ AUSSI

SÉRIES

ÉTUDE

Les plus populaires