jeudi 25 juillet 2024
AccueilInternationalSavethelastdance, nageuse ou championne ?

Savethelastdance, nageuse ou championne ?

EPSOM (GB), VENDREDI

THE OAKS (Gr1)

Savethelastdance, nageuse ou championne ?

Aidan O’Brien a gagné les Oaks (Gr1) dix fois. Mais parmi ses gagnantes, seulement deux avaient démarré maiden leur campagne de 3ans. C’est le cas de Savethelastdance (Galileo), la grande favorite de cette édition. L’an dernier, Tuesday (Galileo) avait ouvert son palmarès fin mars à Naas, avant de prendre de prendre des places de Gr1 dans les 1.000 Guineas et les Irish 1.000 Guineas. Forever Together (Galileo), lauréate en 2018, est arrivée au classique maiden après deux courses à 2ans et une deuxième place dans les Cheshire Oaks (L). Savethelastdance, cinquième lors de ses débuts à Thurles, était la troisième chance de Ballydoyle lors de sa rentrée à Leopardstown. À 20/1, en jouant le rôle de leader, elle a bien gagné. Favorite des Cheshire Oaks (L) elle a nagé, alors que ses rivales se sont noyées (à vingt-deux longueurs ou plus). Une victoire avec une telle marge et dans des conditions si difficiles est impossible à juger du point de vue des valeurs. Les handicapeurs ont attribué 114 à Savethelastdance qui galopera vendredi sur une piste plus “normale”. Nageuse ou pouliche de grande classe ? Tout est possible.

Les deux Gosden

Les trois gagnantes de John Gosden sont passées par trois préparatoires différentes. Après une victoire fin de novembre sur la P.S.F. de Newcastle et une rentrée à Newbury, Enable (Nathaniel) avait validé son ticket dans les Cheshire Oaks. Anapurna (Frankel) a aussi débuté sur la P.S.F. presque à la fin de l’année de 2ans et a passé le test du Lingfield Trial (L), alors que Taghrooda (Sea the Stars) a ouvert son palmarès en septembre à Newmarket et a remporté par six longueurs les Pretty Polly (L). Cette année, les Gosden présentent Soul Sister (Frankel) qui a fait forte impression dans les Musidora Stakes (Gr3) pour sa découverte du bon terrain. Les handicapeurs l’ont créditée de 113 pour ce succès de quatre longueurs. Running Lion (Roaring Lion), quant à elle, est passée par les Pretty Polly (L) en se baladant avec un rating 108. Soul Sister a gagné une meilleure préparatoire et peut progresser. Running Lion possède elle aussi de la marge.

Godolphin, vingt et un ans d’écart

Le dernier succès de Godolphin dans les Oaks remonte à 2002 avec Kazzia (Zinaad) qui avait aussi remporté les 1.000 Guinées (Gr1). En 2023, Eternal Hope (Teofilo) a été supplémentée après sa victoire dans le Lingfield Trial (L). La pensionnaire de Charlie Appleby fera ses débuts sur le gazon et a passé son test en pouliche solide, avec beaucoup de tenue. Elle a battu la Ballydoyle, Be Happy (Camelot), troisième de Pensée du Jour (Camelot) dans le Prix Pénélope (Gr3). Placée à Saint-Cloud, l’outsider Sea of Roses (Sea the Moon) sera au départ, tout comme Bright Diamond (El Kabeir).

Heartache Tonight (presque) pour la France

Heartache Tonight (Recorder) est née en France. Elle est entraînée en Angleterre par le Français David Menuisier, et toute sa carrière s’est déroulée sur les pistes de l’Hexagone. C’est une demi-sœur de la gagnante de Gr1 Wonderful Tonight (Le Havre) et elle a toujours été vue comme une pouliche de terrain lourd. Heartache Tonight a bien couru en terrain souple dans le Prix Cléopâtre (Gr3) et le Prix Saint-Alary (Gr1). Elle a le droit de se tester au niveau classique, car c’est une pouliche qui appréciera les 2.400m et le train de course à l’anglaise. Une seule candidate arrive des 1.000 Guinées : Caernarfon (Cityscape). En Angleterre, l’adage dit : “quatrième dans les Guinées, premier dans le Derby”. Mais on ne sait pas si c’est aussi valable dans le cas d’un écart de plus de dix longueurs… Dans le rayon outsider, on trouve aussi Red Riding Hood (Justify et la gagnante de Gr1 Ballydoyle) qui vient de terminer troisième dans un Gr3 irlandais, et Maman Joon (Sea the Stars), deuxième il y a six semaines lors de ses débuts.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires