THE DERBY (Gr1) : Auguste Rodin : Aidan avait raison

International / 03.06.2023

THE DERBY (Gr1) : Auguste Rodin : Aidan avait raison

THE DERBY (Gr1)

Auguste Rodin : Aidan avait raison

À Tattenham Corner, un endroit toujours stratégique du parcours, les trois favoris du Derby 2023 étaient devant. Arrest (Frankel) en troisième épaisseur, Military Order (Frankel) en première ligne, et Auguste Rodin (Deep Impact) dans le sillage de ce dernier. C’est à la fin du célèbre tournant que la course s’est jouée. Arrest et Military Order n'ont pas réussi à s'équilibrer. Alors qu'Auguste Rodin, lui, a négocié à la perfection le point le plus difficile de la piste. Le plus dur restait alors à faire car l’outsider King of Steel (Wootton Bassett), qui avait trouvé l'ouverture au moment opportun, semblait en route vers la victoire. À 400m du but, il avait trois longueurs d'avance. Ryan Moore est alors parti en chasse avec le poulain Coolmore qui a placé une longue et belle pointe de vitesse. À 100m de l'arrivée, Auguste Rodin a fait parler la classe pour offrir un troisième Derby à son pilote et un neuvième succès à Aidan O’Brien. Un record. White Birch (Ulysses), encore loin à 600m du poteau, est troisième à cinq longueurs, devant l’autre irlandais, Sprewell (Churchill).

Le neuvième d'Aidan O'Brien

Aidan O’Brien a remporté plus de la moitié des douze derniers Derby et il a réussi un coup magistral en tant qu'entraîneur après la déconvenue du poulain dans les 2.000 Guinées : « Auguste Rodin nous a toujours montré qu’il sortait de l’ordinaire et ses propriétaires comptaient sur lui pour la Triple Couronne. Nous savions que la première étape était la plus difficile et il fallait que tout se passe à la perfection et… tout s’est très mal passé. Il y a des choses qu’on peut contrôler et d'autres impossibles à gérer. Le poulain s'est bien remis de sa mésaventure à Newmarket et, à chacun de ses galops, il a progressé. Ryan m’a dit qu'Auguste Rodin aurait aimé un train plus sélectif mais il a accéléré à deux reprises ce qui n’est pas évident… » Le programme d'Auguste Rodin reste désormais à dresser, avec en option le Derby d'Irlande (Gr1), les King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr1), ainsi que l’Arc de Triomphe (Gr1) en ligne de mire pour l’automne. Sa cote pour Longchamp a baissé à 8/1. Aidan O’Brien pense plus que jamais avoir touché un poulain exceptionnel : « Il sait s'économiser, possède une action fantastique, respire bien et a un super mental… »

Aucun regret pour King of Steel

L’avenir appartient à Auguste Rodin, mais King of Steel a tracé un superbe parcours pour sa troisième sortie, après avoir refusé de rentrer dans les boîtes dans les Dante Stakes (Gr2). Son pilote, Kevin Stott, qui prenait part à son premier Derby, n’a émis aucun regret : « Le poulain a pris l’avantage un peu tôt mais il s’est bien battu jusqu’au bout et il n'est dominé que d'une demi-longueur. » Les 3ans se rencontreront encore et le représentant d'AMO Racing possède de la marge. Dans ce Derby 2023, nous avons eu quelques déceptions. En premier lieu celles d'Arrest et de Military Order, mais c’est la loi d'Epsom. Tous les chevaux ne s’adaptent pas au profil de la piste… comme on le répète chaque année !

Deep Impact, un sixième classique européen

Le grandissime Deep Impact (Sunday Silence) avait peu de chance de sortir un gagnant classique avec une dernière génération qui ne compte qu'une douzaine de produits. Le miracle a pourtant eu lieu et le sire japonais atteint les vingt-six lauréats classiques, dont six sur le sol européen : Snowfall (Oaks et Irish Oaks), Study of Man (Jockey Club), Beauty Parlour (Poule d’Essai des Pouliches), Fancy Blue (Prix de Diane), Saxon Warrior (2.000 Guineas), et enfin Auguste Rodin. Ses produits ont gagné sept fois le Tokyo Yushun (le Derby Japonais). Cette année, l'absence de produits dans la promotion des 3ans va peut-être lui coûter le titre de Champion Sire au Japon. Un titre qu’il a remporté onze fois depuis 2012… Deep Impact pointe aujourd'hui en troisième position dans le classement des reproducteurs japonais avec plus de 500 millions de yens (3,34 M€) de retard sur Lord Kanaloa (King Kamehameha) qui peut cependant compter sur le double de partants.

Le choix gagnant de Coolmore

Aidan O’Brien a bien expliqué la stratégie de Coolmore qui a envoyé depuis quelques années à Deep Impact ses meilleures poulinières par Galileo (Sadler’s Wells). Auguste Rodin est le premier produit de Rhododendron (Galileo) qui a remporté le Fillies’ Mile, à 2ans, le Prix de l’Opéra, à 3ans et les Lockinge Stakes (Grs1), à 4ans. C'est une sœur de Magical, qui a aligné sept succès de Gr1 en trois saisons. Ces deux femelles ont joué de malchance en rencontrant sur leur chemin la championne Enable (Nathaniel). La souche est arrivée chez Coolmore suite à l’achat de la mère Halfway To Heaven (Pivotal) pour 450.000 € chez Goffs Orby en 2006. Cette dernière est par Cassandra Go (Indian Ridge), qui avait gagné les King’s Stand Stakes (Gr2 à l’époque) à 5ans, quand elle était pleine de Green Desert (Danzig). Halfway To Heaven a remporté trois Grs1 : les Irish 1.000 Guineas, les Nassau Stakes et les Sun Chariot Stakes. Elle a tenu 2.000m.

Rhododendron n’a pas produit en 2021 et 2022, mais elle a pouliné en janvier d'un mâle par Dubawi (Dubai Millennium).