KING GEORGE QATAR STAKES (Gr2) : Highfield Princess se balade vers les Grs1

International / 04.08.2023

KING GEORGE QATAR STAKES (Gr2) : Highfield Princess se balade vers les Grs1

Quand un jour, probablement à la fin de cette saison, son éleveur et propriétaire John Fairley prendra la décision de vendre ou de garder comme poulinière la "FR" Highfield Princess (Night of Thunder), il pourra compter sur un joli budget pour lui offrir ses premiers fiancés. Avec son succès dans les King George Qatar Stakes (Gr2), la jument élevée au haras du Camp Benard est proche de 1,5 million de livres de gains et la belle histoire, qui a séduit les turfistes en Angleterre, est loin d'être terminée. Grandissime favorite (0,44/1), Highfield Princess a ridiculisé ses rivaux. Elle était à la hanche de l’animateur, Ponntos (Power) qui, en terrain lourd, a parcouru 400m en 21’’38, et est partie en solitaire avant les derniers 400m. La pensionnaire de John Quinn a laissé à trois longueurs l’autre jument White Lavender (Heeraat) qui a gardé la deuxième place devant Raasel (Showcasing). C'est la différence entre les sprinters de Gr1 et les autres.

Le tour d'Europe du sprint

Les turfistes ont accueilli Highfield Princess comme une héroïne et elle le mérite bien. En ce moment, elle est le cheval de plat le plus aimé d’Angleterre. John Quinn voulait booster la confiance de la jument après trois défaites et il a eu raison : « Cette victoire lui a fait du bien. Après sa dernière course à Royal Ascot, on a décidé de la garder sur 1.000m et c'était le bon choix. Elle ira maintenant sur les Nunthorpe Stakes (Gr1) et les Flying Five (Gr1), deux courses qu’elle a gagnées l’an dernier. » Le propriétaire John Fairley a ajouté dans le programme aussi le Prix de l’Abbaye de Longchamp (Gr1) et la Breeders’ Cup Turf Sprint (Gr1). L’entraîneur a dit non au déplacement en Australie pour The Everest : « On avait parlé de ça mais je ne suis pas chaud. Le voyage est très long, il y a le changement de saison. D’autres ont tenté sans succès. »

Elle n'avait pas atteint 29.000 Gns…

Highfield Princess est passée sur le ring de la Tattersalls December Yearling Sale mais heureusement pour son éleveur, elle n’a pas atteint son prix de réserve (29.000 Gns). Son père, Night of Thunder (Dubawi), était proposé pour ses débuts à 30.000 € et ses premières pouliches, dont Highfield Princess, avaient affiché un prix moyen de 37.680 Gns (46.000 €). Le tarif de Night of Thunder, qui en est à dix-neuf gagnants de Groupe, est monté en flèche, et cette année, il était proposé à 100.000 €. L’éleveur avait acheté la mère, Pure Illusion (Danehill), une Godolphin gagnante de deux courses avec un rating de 96, pour 18.000 Gns (22.800 €), moins que le tarif de Night of Thunder, chez Tattersalls en décembre 2016 quand elle portait Highfield Princess. Après l’achat de Pure Illusion, le très précoce Cardsharp (Lonhro), lauréat des July Stakes (Gr2) et troisième des Middle Park Stakes (Gr1), a ajouté du black type à la page de catalogue. La deuxième mère, Saintly Speech (Southern Halo), a gagné les Princess Margaret (Gr3).

Le dernier produit référencé de Pure Illusion est le 3ans Highfield Viking (Aclaim), racheté 40.000 Gns lors du book 3 de Tattersalls. Il est à l’entraînement chez John Quinn et il a ouvert son palmarès en avril dans un handicap à Doncaster avec un rating de 62, soit quatre livres de plus que Highfield Princess quand elle avait remporté son premier succès à 2ans.

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.