PRIX DE FONTENOY 2023 : DÉJÀ UNE ÉDITION EXCEPTIONNELLE !

Courses / 13.09.2023

PRIX DE FONTENOY 2023 : DÉJÀ UNE ÉDITION EXCEPTIONNELLE !

C’est l’une des courses d’inédits les plus convoitées de l’année, et elle fait d’ailleurs partie de celles dont l’allocation a été boostée à 50.000 €. L’édition 2023 du Prix de Fontenoy avait laissé un goût amer à l’entourage de Cabernet Franc (Zarak), qui avait passé le poteau en lauréat, une longueur et demie devant Lord Sinclair (Almanzor). Mais les commissaires de courses en poste à Longchamp le 31 août avaient rétrogradé le pensionnaire de Tim Donworth à la deuxième place, estimant que Lord Sinclair l’aurait devancé sans son changement de ligne continu.

Tim Donworth, l'entraîneur de Cabernet Franc, a fait appel et a obtenu gain de cause. Dans de tels cas, les commissaires de France Galop agissent en qualité de juges d’appel et doivent décider si les commissaires de courses ont fait une erreur manifeste d’appréciation dans leur jugement, par rapport à la doctrine de jugement des gênes en course.

Depuis 2018, cette doctrine a évolué et s’est alignée sur les pratiques des pays anglo-saxons ou d’inspiration anglo-saxonne. Là où, précédemment, le doute profitait au cheval gêné, les commissaires doivent, depuis 2018, être certains que le cheval gêné aurait devancé le gêneur. En cas de monte dangereuse ou inconséquente du jockey, les commissaires doivent se poser la question suivante : « Le gêné a-t-il été empêché d’obtenir une allocation ou une meilleure allocation ? »

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.