samedi 13 juillet 2024
AccueilA la uneDROIT AU BUT

DROIT AU BUT

DROIT AU BUT

En 2022, Jérôme Reynier avait signé une année record avec 120 succès. C’était la première fois que l’écurie passait le cap symbolique des 100 victoires. Il fallait confirmer et c’est chose faite puisque, mardi soir à Marseille-Vivaux, l’écurie Reynier a de nouveau atteint les 100 succès. L’année 2023 a été riche en symboles. L’entraîneur soufflait ses dixièmes bougies d’installation, lui qui a débuté en mars 2013 à Calas-Cabriès, avec un nombre de chevaux se comptant sur les doigts d’une main. Dix ans plus tard, il est toujours à Calas mais avec une centaine de chevaux et en étant premier entraîneur de Jean-Claude Seroul. Au mois de mai, pour le propriétaire, il sellait son tout premier partant dans un classique, avec Ritournelle (Camelot), dans l’Emirates Poule d’Essai des Pouliches (Gr1).

Alors oui, pas de victoire de Gr1 en 2023… Mais il y a eu Facteur Cheval (K) (Ribchester), placé à quatre reprises à ce niveau dont une deuxième place derrière Paddington (Siyouni), l’Iron Horse de Coolmore, dans les Sussex Stakes (Gr1) à Goodwood, ainsi que cette deuxième place derrière Big Rock (Rock of Gibraltar), meilleur miler de 3ans au monde aux ratings internationaux, dans les Queen Elizabeth II Stakes (Gr1) à Ascot. Facteur Cheval, amené en progression comme l’ont été, à l’époque Skalleti (Kendargent) ou Marianafoot (Footstepsinthesand). Jérôme Reynier nous a parlé de son année, de ses espoirs, de Calas, Marseille, des courses dans le Sud-Est et aussi de la météo, avec franchise. C’est ainsi avec le jeune entraîneur, comme avec ses chevaux : droit au but, mais avec la patience nécessaire.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires