jeudi 25 juillet 2024
AccueilCoursesInspace retrouve Cagnes par la grande porte

Inspace retrouve Cagnes par la grande porte

Cagnes-sur-Mer, mercredi

Prix Domingo Perea (Haies)

Inspace retrouve Cagnes par la grande porte

Deuxième de l’édition 2022 du Prix André Massena – Grande Course de Haies des 4ans (L), ici même, Inspace (Martinborough) avait ensuite été écarté de la compétition de septembre 2022 à novembre 2023. Après une probante rentrée, à Nîmes, le cheval de Nunzio Ricignuolo, de l’écurie Bertrand Millière, Cédric Millière et Jean-Philippe Zaoui a renoué avec la victoire dans le Prix Domingo Perea. Dans une course où plusieurs concurrents venaient du plat, le rythme a été très sélectif sous l’impulsion de Kiroz (Marshall), Inspace s’est tout de suite placé en deuxième position, dans le sillage du leader. À l’amorce du tournant final, il est venu à hauteur de ce dernier et son jockey, Julien Coyer, l’a alors repris. À l’entrée de la ligne droite, Inspace est revenu sur la ligne de tête, prenant ensuite l’avantage. Bien que penchant sur sa gauche sur les deux dernières haies, Inspace a bien accéléré sur le plat, s’assurant suffisamment d’avance pour résister de peu à la belle fin de course de Milord de Barel (Cima de Triomphe), dont le retour en obstacle est prometteur. Gilou Cat (Cat Junior) a conclu bon troisième, précédant Berjou (Holy Roman Emperor). Ce dernier est assurément la note de l’épreuve. Sur une distance trop courte pour lui, il a dû attendre en net retrait. À la dernière haie, il lui a fallu éviter Helsinki Nolimit (No Risk at All), qui venait de chuter, avant de conclure très vite, faisant afficher la meilleure vitesse du peloton (61,56 km/h selon le tracking). À noter que Brexit (No Risk at All) a fait tomber son partenaire, James Reveley,                                               à un tour de l’arrivée.

Un combattant

Jugé sur ce qu’il a réalisé mercredi, Inspace a peut-être le profil pour aller sur les bonnes épreuves cagnoises. Son jockey, Julien Coyer, a dit au micro d’Equidia : « Le cheval qui est allé devant assurait le tempo qu’il fallait. Mon partenaire a moins consommé que lors de sa rentrée à Nîmes. À l’entrée de la ligne droite, comme le leader a craqué, j’en ai profité pour avancer. Inspace est un combattant, il a été dur pour finir. » Entraîneur du lauréat, Mathieu Pitart, qui réalise un superbe début de meeting, a déclaré : « Les chevaux sont bien ! Pourvu que ça dure ! Il y avait des chevaux dans la course, mais le mien gagne bien. Il était bien au travail. »

Le petit-fils d’une bonne jument d’Enghien

Élevé par l’écurie Mirande et Isabelle Pacault, Inspace est un fils de Martinborough (Deep Impact), étalon au haras de la Baie, et de Don’Tyoudare (König Turf), deuxième sur les haies de Pau et cinquième sur le steeple de Granville. Il est le seul vainqueur de sa mère pour le moment, laquelle a eu ensuite une 4ans, Jolly Mix (Al Namix), un 2ans, L’Ambitieux (Chœur du Nord), et une yearling, Make Me (Bande). La deuxième mère, Dona Carmen (Dom Pasquini), a été une excellente jument à Enghien, gagnant les Prix Jim Crow et Solitaire et cinq autres épreuves. Au haras, elle a donné Don Mirande (Turgeon), vainqueur du Prix Troytown (Gr3) et sur le podium des Prix Murat, des Drags et Georges Courtois (Grs2). C’est la souche de Royal Auclair (Garde Royale), acheté après deux succès à Enghien, vainqueur de gros handicap et de Listed sur le steeple anglais et multiple placé de Groupe sur les fences, de Bleu d’Avril (Pistolet Bleu), troisième du Prix Wild Monarch (L), et de Poutine (Tanlas), gagnante des Prix du Comté de Nice (L), de Chambly (Gr3), Georges Pelat (L) et troisième du Grand Prix de la Ville de Nice (Gr3) et du Grand Prix d’Automne (Gr1).

Sunday Silence

Deep Impact

Wind in her Hair

Martinborough

Nureyev

Halwa Song

Morn of Song

INSPACE (H5)

Big Shuffle

König Turf

Kaiserin

Don’tyoudare

Dom Pasquini

Dona Carmen

Carmonera

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires