mardi 23 juillet 2024
AccueilCoursesLe Listrac au moral

Le Listrac au moral

Pau, dimanche

Prix Château de Pau (Steeple-chase)

Le Listrac au moral

Lauréat du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1) 2021, Le Listrac (Balko) a connu des combats difficiles qu’il a payés après son sacre d’Auteuil. Cette année, il a alterné le bon et le moins bon, gagnant notamment le Prix Claude Rouget, préparatoire au Grand Steeple de Craon (L). Dans le Prix Château de Pau, tremplin pour le Grand Prix (Gr3), le cheval de la famille Carion découvrait le Pont-Long. Et il s’y est plu, s’imposant sûrement. Il a évolué dans la seconde moitié du peloton, profitant d’une allure régulière imprimée par Galant Chaba (High Rock). Le Listrac a laissé passer l’orage dans le tournant final, se retrouvant troisième sans faire d’efforts. Il a ensuite progressivement refait du terrain sur Galant Chaba et Brexit (No Risk at All), qui avait pris les commandes de l’épreuve pour pénétrer dans la ligne droite. Arrivé à la hanche de Brexit juste après la dernière haie, Le Listrac a été sollicité uniquement aux bras par son jockey, Angelo Zuliani, et il s’est imposé avec aisance, au moral. Brexit a réussi de bons débuts en steeple, terminant deuxième devant Fret d’Estruval (No Risk at All), qui a bien conclu sur un terrain pas assez lourd pour lui, et Genesis As (Cokoriko). Calnutz (Balko) était encore bien placé lorsqu’il a fait tomber son jockey dans le tournant final.

Objectif Grand Prix

Contacté par téléphone, François Nicolle, mentor de Le Listrac, nous a dit : « Il le fait bien. Son jockey a pris une bonne initiative en le sollicitant juste aux bras. C’est un cheval qui a connu des combats difficiles et a eu des courses dures. Je ne veux donc pas le ramener à Paris, préférant le courir en province. C’est un sauteur de qualité et il m’a beaucoup plu, d’autant qu’il a sauté “gros”. Il a donné un bon coup de rein pour finir. Maintenant, nous allons axer son programme sur le Grand Prix de Pau. »

La famille de Le Chablis

Le Listrac est un fils de Balko (Pistolet Bleu), étalon au haras du Lion, et de l’inédite Margonote (Poliglote), dont il est le premier produit. Margonote a une 3ans, For Mary (Masterstroke), entraînée par Marcel Rolland. Ce sont ses deux seuls produits enregistrés. La deuxième mère, Estrola (Great Palm), n’a pu se placer en trois sorties en plat et sur les haies. ​​​​​​ Sauveterre (Turgeon), son seul produit gagnant, s’est imposée deux fois à 5ans au niveau réclamer, sur les gros obstacles d’Auteuil et de Cagnes-sur-Mer. La troisième mère, La Sabotière (Beaugency), a remporté 12 courses en haies et en steeple, dont le Grand Steeple-Chase d’Enghien (devenu Gr2). On lui doit La Ragoterie (Apple Tree), troisième du Prix Triquerville (devenu L), Mivoisin (Balleroy), troisième du Grand Steeple-Chase de Lyon (devenu L), mais surtout L’Aumance (Mont Basile), devenue une très bonne poulinière. L’Aumance est notamment la mère de Le Chablis (Sassanian), vainqueur des Prix Maurice Gillois (Gr1), La Périchole, Orcada (Grs3) et Hopper (L, à l’époque), et de Feroe (Bulington), gagnante du Prix Sytaj (L, à l’époque). Feroe a produit à son tour un cheval de Groupe avec Le Mercurey (K) (Nickname), double vainqueur de Gr2 sur les fences anglais.

Top Ville

Pistolet Bleu

Pampa Bella

Balko

Royal Charter

Ella Royale

La Main Heureuse

LE LISTRAC (H6)

Sadler’s Wells

Poliglote

Alexandrie

Margonote

Great Palm

Estrola

La Sabotière

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires