mardi 23 juillet 2024
AccueilCoursesÀ la croisée des chemins

À la croisée des chemins

15 H 20 • CHANTILLY • PRIX DU LYS LONGINES

Gr3 – 3ans – 2.400m

À la croisée des chemins

Préparatoire au Grand Prix de Paris (Gr1), le Prix du Lys Longines (Gr3) a attiré dix partants, dont sept restent sur un succès. Ce n’est pas le cas du seul cheval en black type majuscule : Trafalgar Square (Kendargent). Métronome, il s’est imposé pour sa seule sortie sur 2.400m dans le Prix de l’Avre (L). Deux fois sur un podium de Gr3, il mériterait son succès de Groupe. Présenté par Peter Schiergen et ayant le Derby allemand (Gr1) pour objectif, Global Health (Farhh) a réalisé une démonstration à Strasbourg et doit signer une grande performance pour valider son ticket pour le classique allemand. Daring Prince (Zarak) a enlevé le Prix des Poulains à Lyon-Parilly dans un bon style. Trois poulains restent sur un succès sur 2.400m, en ayant démontré classe et tenue : l’invaincu Delius (Frankel), Coetzee (Frankel) et Internaute (Sea the Stars), fils de la lauréate d’Arc Solémia (Poliglote). Rallongé progressivement, Saganti (Zarak) peut être la révélation de l’épreuve.

Ils ont dit…

Pauline Chehboub (Gousserie Racing), copropriétaire de Trafalgar Square : « Nous avons le Prix du Lys en tête depuis un moment. Il a couru quelques courses de plus un peu par opportunisme, se montrant à chaque fois en forme et se défendant bien. C’est vraiment un super poulain, capable de bien faire de 2.000m à 2.400m. Nous le préférons tout de même sur 2.400m. Il n’est pas dépendant de l’état du terrain, donc, s’il y a de la pluie, nous n’avons pas d’inquiétude. Alexis Pouchin va le monter. En dernier lieu, il était battu par Calandagan, qui est un excellent poulain, et je crois que le troisième, Narrativo, est également un bon élément. »

Stéphane Wattel, entraîneur de Daring Prince : « Il est certain qu’il est meilleur sur les pistes bien souples. Et je ne pense pas que les orages soient suffisants pour assouplir à ce point le terrain de Chantilly. Cela dit, le poulain a progressé depuis sa victoire à Lyon, où il était important qu’il retrouve du moral après avoir eu une course difficile à Longchamp. »

Satoshi Kobayashi, entraîneur de Waldora : « Elle a gagné́ sur 3.000m mais je ne pense pas qu’elle soit une pouliche de distance. Je crois qu’elle peut faire les 2.400m sans problème. David Menuisier l’avait d’ailleurs courue sur 1.600m. Je la découvre encore mais elle travaille vraiment très bien et nous montons les échelons. S’il y a de la pluie, ce ne sera pas un problème. »

L’enjeu élevage

Cette épreuve est un bon passeport pour l’international et son palmarès est riche en lauréats qui ont brillé un peu partout dans le monde. Les courtiers seront donc aux aguets. La jeune star des étalons français, Zarak (Dubawi), aura deux chances de « sortir » un 17e gagnant de Groupe. Almanzor (Wootton Bassett) a donné neuf lauréats de Groupe, en Angleterre, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Polanzor (Almanzor) pourrait être le premier en France. Waldora va essayer d’être le premier gagnant de Groupe de son père, Waldgeist. Siyouni (Pivotal) est représenté deux fois en tant que père de mères, un rôle dans lequel il est de plus en plus présent. Le Gestüt Ebbesloh n’a pas gagné un Groupe en France depuis quasiment 15 ans (avec Aubonne et Avanti Polinia). Global Health va essayer de combler ce vide pour ce haras bientôt centenaire.

Une édition mémorable

En 2013, Flintshire (Dansili) remporte le Prix du Lys Longines (Gr3) de trois longueurs. Un mois plus tard, il enlève le Grand Prix de Paris (Gr1), confirmant son talent. C’est le début d’une belle et grande carrière internationale pour le pensionnaire d’André Fabre, défendant les couleurs de Juddmonte. Vainqueur du Hong Kong Vase (Gr1) et du Sword Dancer Invitational Stakes (Gr1) aux États-Unis, il va aussi finir sur un podium de Gr1 aux États-Unis, à Dubaï ou encore en Angleterre, mais aussi deuxième du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) 2014. En 2016, il poursuivra sa carrière aux États-Unis, chez Chad Brown, pour lequel il va enlever deux autres Grs1 et terminer deuxième de la Breeders’ Cup Turf (Gr1) pour la deuxième fois. Désormais étalon au haras de Montaigu, il a déjà donné de bons chevaux en plat, ayant brillé au niveau black type, mais aussi des… sauteurs !

4e · 15 h 20 > Prix du Lys Longines

Gr3 – Plat – 80.000 € – 2.400m – Pour poulains entiers, hongres et pouliches de 3ans. Poids : 58 kg.

Cheval

Origines

Éleveur

Propriétaire

Entraîneur

Jockey (Corde)

Pds [Val.]

1

SAGANTI (M3)

Zarak-Saghaniya

Haras de S.A. Aga Khan Scea

S. A. Aga Khan

M. Delzangles

G. Mossé (10)

58 [48,5]

2

DARING PRINCE (M3)

Zarak-Darma

Yeguada Centurion Slu

Mme I. Corbani

S. Wattel

M. Delalande (3)

58 [43,5]

3

TRAFALGAR SQUARE (H3)

Kendargent-See You Always

Écurie X

Assoc. Gousserie/Ec.H&P. Pilarski

P. Cottier

A. Pouchin (4)

58 [47,5]

4

GLOBAL HEALTH (M3)

Farhh-Galette

Gestut Ebbesloh

G. Ebbesloh

P. Schiergen

B. Murzabayev (1)

58 [43,5]

5

KIND OF KISS (M3)

Sea The Stars-Expressiy

Godolphin

Godolphin SNC

A. Fabre

M. Barzalona (6)

58 [-]

6

POLANZOR (M3)

Almanzor-Polonia Lady

Krzysztof Gozdzialski

K. Gozdzialski

Mme A. Karkosa

L. Boisseau (9)

58 [37]

7

DELIUS (M3)

Frankel-Whatami

David Brown

Mme S. Magnier

J.-C. Rouget

C. Soumillon (8)

58 [-]

8

COETZEE (M3)

Frankel-Sing Softly

Orpendale

M. Tabor

F.-H. Graffard

T. Marquand (5)

58 [-]

9

INTERNAUTE (M3)

Sea The Stars-Solemia

Wertheimer & Frère

Wertheimer et Frère

C. Laffon-Parias

M. Guyon (2)

58 [41]

10

WALDORA (F3)

Waldgeist-Imperatrice

Écurie du Sud

G. Pariente

S. Kobayashi

E. Hardouin (7)

56,5 [-]

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires