samedi 13 juillet 2024
AccueilCoursesL’ACCÉLÉRATION DE SHADIZI

L’ACCÉLÉRATION DE SHADIZI

Tattersalls Prix de Saint-Patrick (L)

L’ACCÉLÉRATION DE SHADIZI

Avec un poulain de bon terrain comme Shadizi (Siyouni), le printemps a dû être long ! En effet, l’élève et représentant de Son Altesse l’Aga Khan n’a évolué que sur la P.S.F. après sa victoire de maiden en octobre dernier. Vainqueur mi-janvier d’une Classe 2 sur les 1.300m de Deauville, Shadizi a pris deux quatrièmes places, avant de renouer avec la victoire dans un handicap, toujours sur le sable, avec la manière. Le poulain s’imposait avec presque six longueurs d’avance ce jour-là, laissant à penser qu’il pourrait bien faire au niveau supérieur une fois son terrain retrouvé. C’est ce qui s’est produit dans cette Listed ! Arrivant avec de la fraîcheur, le pensionnaire de Francis-Henri Graffard a voyagé à mi-peloton. Son jockey Mickaël Barzalona l’a calé dans le sillage du grand favori Supercooled (Lope de Vega). Mettant du temps à trouver son action, à l’image de son principal rival, Shadizi a finalement terminé en boulet de canon tout en dehors dans les 200 derniers mètres. Le poulain a déployé de magnifiques foulées pour finir et s’impose avec de la marge. Sur le poteau, il devance d’une longueur et demie Supercooled. No Lunch (Dubawi) échoue à une tête pour le premier accessit.

Rendez-vous dans le Prix Daphnis !

Après la course, Francis-Henri Graffard nous a dit : « C’est un vrai poulain de bon terrain. Il a mis du temps à trouver son action dans la ligne droite et j’ai trouvé qu’il plafonnait un peu. Finalement, il a su placer sa pointe de vitesse et se détacher de ses concurrents. Si la piste est bonne, nous devrions le revoir dans le Prix Daphnis (Gr3) ! C’est un poulain sympa qui a vraiment besoin de bon terrain. »

Supercooled a besoin de prendre en maturité

Estimé, Supercooled n’avait plus été revu depuis sa sixième place dans l’Emirates Poule d’Essai des Poulains (Gr1). Il avait manqué de chance ce jour-là puisqu’un orage s’était abattu avant le départ, rendant la piste trop pénible pour qu’il puisse pleinement s’exprimer. Samedi, il abordait l’objectif fixé par son entourage mais n’a rien pu faire face à l’accélération de Shadizi. Aurélien Voileau, membre de l’équipe Niarchos nous a indiqué après la course : « Il court très bien, même s’il a un peu flotté dans la ligne droite. Monsieur Fabre et Stéphane Pasquier pensent qu’il a encore besoin de prendre en maturité. Il avai

...
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires