samedi 13 juillet 2024
AccueilCoursesPolyvega (K), petite mais douée

Polyvega (K), petite mais douée

Chantilly, dimanche

Prix de la Reine Blanche Longines présenté par Les Échos Week-End (Inédites)

Polyvega (K), petite mais douée

La dernière journée classique de Carlos Laffon-Parias ne pouvait mieux débuter. Dans cette épreuve réservée aux pouliches inédites de 2ans, le Cantilien présentait Polyvega (K) (Lope de Vega), son premier partant de cette promotion en 2024. Bien née, l’élève et représentante de l’écurie Wertheimer & Frère n’est pas très grande, à l’image de sa mère Polydream (K) (Oasis Dream), mais rien ne lui interdit d’avoir un avenir aussi radieux au vu de ses débuts victorieux. Nous lui accordons une (K) JDG Rising Star (K).

Sans opposition et « comme une grande »

Associée à Maxime Guyon, Polyvega a bénéficié d’un bon parcours, dans le sillage de sa compagne de casaque, Buzy (Night of Thunder). Dans une épreuve rythmée, Polyvega s’est montrée sérieuse et à l’écoute de son jockey. À 450m du but, l’ouverture s’est faite, ce qui lui a permis de venir s’emparer du commandement, dans son action, sans fournir le moindre effort. Et sa fin de course est tout aussi séduisante puisque la pouliche a continué d’accélérer jusqu’à l’arrivée, s’imposant de deux longueurs et demie devant Apollon Fountain (No Nay Never). Reprise à l’ouverture des stalles, la représentante Juddmonte s’est montrée tendue en dernière position, avant de tracer les meilleurs 600 derniers mètres de la course en 34’’00. Là encore de bon augure… Trois longueurs et demie plus loin, La Flute (Wootton Bassett) se classe troisième.

Directement dans les belles épreuves

Entraîneur de la lauréate, Carlos Laffon-Parias a analysé : « L’année est longue et il faut savoir viser les bonnes courses. C’est une pouliche appliquée, sérieuse et qui sait tout faire. Il ne fallait surtout pas qu’elle aille devant et Maxime Guyon lui a donné une bonne leçon. Aujourd’hui, si nous avions été battus, cela aurait été par une très bonne pouliche. Avec la pensionnaire d’André Fabre [Apollon Fountain, ndlr], nous avons certainement vu deux bonnes 2ans aujourd’hui. Polyvega est bien née et cela aide toujours un peu. Dans son pedigree, nous retrouvons de la vitesse. Elle a du tempérament mais nous allons certainement, et rapidement, l’align

...
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires