jeudi 25 juillet 2024
AccueilCoursesMISTER GATZ EN ROUTE POUR LE DERBY ALLEMAND

MISTER GATZ EN ROUTE POUR LE DERBY ALLEMAND

MISTER GATZ EN ROUTE POUR LE DERBY ALLEMAND

Vendredi soir, Stéphanie Nigge prendra la route en direction de Hambourg, avec dans son camion Mister Gatz(Adlerflug) qui participera, dimanche, au Deutsches Derby (Gr1). Le poulain de Gérard Augustin-Normand – en association avec Mathieu Boutin, Pénélope Leprevost, Gerard Thomas Ryan, Laurence Baudouin, Marie-France Bertella et Stéphanie Nigge – succédera-t-il à In Swoop (Adlerflug), le seul poulain entraîné en France à avoir remporté ce classique ?

Mister Gatz n’a plus été revu depuis le 28 avril, date de sa deuxième place dans le Prix de l’Avre (L), à Longchamp. Stéphanie Nigge explique : « Son année a commencé assez tôt. Il travaillait sérieusement depuis le début du mois de février, pour être prêt à courir début mars. Le Derby allemand a toujours été dans nos esprits et nous ne voulions pas arriver sur cette échéance en ayant beaucoup couru. Il n’est pas très précoce et continue d’évoluer physiquement. Il est facile et avec le temps, devient de plus en plus fainéant le matin. Depuis le Prix de l’Avre, sa routine de travail n’a pas changé. »

Un galop à Chantilly

Afin de préparer au mieux le long voyage qui attend le poulain vendredi soir, son entourage a fait le choix de casser ses habitudes. Il y a quinze jours, il est venu travailler sur l’hippodrome de Chantilly. « Nous sommes partis la veille, afin qu’il dorme, une première fois, ailleurs qu’à l’écurie. Tout s’est très bien passé. Pour aller à Hambourg, il y a 1.000 km, et nous allons rouler de nuit. Nous avons décidé de ne pas nous arrêter. En revanche, nous avons prévu un endroit afin de faire une halte si nécessaire. Nous allons partir vendredi soir, vers 18 h, de Deauville, et si tout va bien, nous arriverons vers 5 h du matin. Mister Gatz est très bien dans sa tête. Il a un bon fitness naturel. Nous ne sommes pas inquiets quant à son état de forme car il a pris 5 kg depuis sa deuxième place dans le Prix de l’Avre. »

Le Derby, toujours dans les esprits

« L’été dernier, je ne pensais pas le débuter à 2ans. Mais à l’automne, il a bien évolué et, au lieu de le travailler sur le gazon, nous sommes allés aux courses. Mister Gatz a été engagé dans le Derby avant ses débuts. Nous avons rapidement compris qu’il avait du potentiel mais il n’était pas précoce. De l’engagement au départ de l’épreuve, la route est longue. Mais avec mon équipe, nous avons essayé d’œuvrer au mieux pour l’amener sur cette échéance. Nous verrons dimanche si le travail a été bien réalisé… »

Yearling, il a séduit Stéphanie Nigge

C’est avec beaucoup d’humilité que Stéphanie Nigge explique : « En 2022, Mathieu Boutin m’avait proposé de venir voir ses yearlings au haras. Il y avait deux produits d’Adlerflug et j’ai acheté Mister Gatz à l’amiable. J’ai tout de suite aimé sa manière de se déplacer. Il est très signé par son père. J’ai eu de la chance car bien souvent, nous en achetons plus de mauvais que de bons (rires). Puis, une association est née entre Gérard Augustin-Normand, Laurence Baudoin et Mathieu Boutin, ses éleveurs, ainsi que Marie-France Bertella, moi-même et Pénélope Leprevost, dont j’ai l’honneur et la fierté d’entraîner le premier cheval de course. Pour moi, elle est un exemple de réussite. Je suis très heureuse que Gerard Thomas Ryan fasse le déplacement, dimanche, d’Australie, car il a été mon tout premier propriétaire. Marie-France Bertella, qui est mon amie d’enfance, sera dans le camion avec moi, ainsi que Cédric Poignet, également un grand ami. Je souhaite remercier tous les associés pour leur confiance dans cette aventure et surtout de ne pas m’avoir mis de pression quant à la carrière du poulain, ainsi que Carole Georgeault qui a fait naître Mister Gatz, et Xavier Richard qui s’est occupé du débourrage. »

Le 3, numéro piège ?

« Il est maniable. En course, il est très facile et peu se monter aussi bien devant que derrière. Peu d’éléments le dérangent. Je ne suis pas très inquiète par le long défilé des 20 partants. Ces derniers jours, il a plu à Hambourg et cela devrait l’avantager. Sur 2.400m, beaucoup de choses peuvent se passer… Je préfère tirer le numéro 3 que le 20. Ce qui est certain, c’est que nous ne le mettrons pas dans le rouge. Ceux qui auront les mauvais numéros vont vouloir avancer et le premier tournant est un peu particulier, mais ce sera à Tony Piccone de faire au mieux. Un grand merci à la Fédération des courses allemandes pour l’accompagnement de notre venue à Hambourg. »

MILLEBOSC EST DE RETOUR EN FRANCE

Millebosc (Le Havre) a commencé sa carrière sous l’entraînement de Stéphanie Nigge, pour qui il s’est notamment classé deuxième du Prix de Guiche (Gr3) et troisième du Jockey Club (G1). En fin d’année de 4ans, il a rejoint les boxes de William Haggas, sans parvenir à s’imposer. Désormais âgé de 6ans, il est de retour chez son premier mentor : « Millebosc est un cheval qui a vieilli et qui a perdu un peu d’envie. Nous l’avons laissé reprendre confiance en lui, notamment en faisant leader à la jeune génération, et en lui confiant des tâches faciles pour lui donner du moral. Physiquement, il est beaucoup mieux. J’espère que nous le reverrons cette année. Pour le moment, nous continuons à regagner sa confiance. Il a besoin de terrain souple et je veux, avant tout, qu’il prenne du plaisir. Nous ouvrirons le livre des engagements à ce moment-là. »

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires