mardi 23 juillet 2024
AccueilA la uneOÙ SONT LES CHEVAUX D'ÂGE DE 2.000/2.400M ?

OÙ SONT LES CHEVAUX D’ÂGE DE 2.000/2.400M ?

OÙ SONT LES CHEVAUX D’ÂGE DE 2.000/2.400M ?

Le dimanche du Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1), un commentaire est revenu à plusieurs reprises : « Le plus mauvais Grand Prix de Saint-Cloud jamais vu. » Commentaire entendu avant la course mais aussi après. Dans ce dernier cas, peut-être ne parlait-on pas juste du niveau global de l’épreuve mais aussi de son déroulement. Auparavant, on ne peut pas dire qu’il y avait un immense enthousiasme pour la Coronation Cup (Gr1, 2.400m) à Epsom, avec un mini-peloton de cinq partants. Passons aux Eclipse Stakes, le premier grand clash entre les 3ans et les chevaux d’âge sur distance intermédiaire, avec City of Troy (Justify), le gagnant du Derby, face à ses aînés. Les attentes étaient importantes… Et elles ont disparu dès l’annonce des partants définitifs. Clash, oui, grand clash, non. Notre confrère David Jenning a écrit dans le Racing Post avant la course : « Les Coral Eclipse ne sont pas une course exceptionnelle si vous l’enlevez [City of Troy, ndlr], soyons francs… » Théoriquement, City of Troy était un penalty sans gardien, avec un seul lauréat de Gr1 face à lui : le valeureux Al Riffa (Wootton Bassett), 4ans, qui avait décroché son plus grand titre au mois d’octobre de ses 2ans, dans les National Stakes (Gr1) et se présentait avec un rating de 114, soit celui d’un cheval de Gr2.

Le Grand Prix de Saint-Cloud et les Eclipse soulèvent plusieurs questions :

– City of Troy a-t-il fait fuir tout le monde, et surtout les bons chevaux d’âge, dans les Eclipse, ou manquons-nous de 4ans et plus en Europe en mesure de le faire galoper et, par ricochet, de donner du fil à retordre aux 3ans dans les grandes joutes à venir de 2.000m à 2.400m ? À ce stade, les favoris du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, chez les “vieux”, sont White Birch (Ulysses), gagnant de son premier Gr1 dans la Tattersalls Gold Cup (Gr1), et Auguste Rodin (Deep Impact), qu’il serait étonnant de voir au départ. Ils sont autour de 15 à 20/1, ce qui n’a rien d’une cote de grande confiance… On retrouve ensuite Mqse de Sévigné (Siyouni) à 25/1, pour laquelle l’Arc est autant un objectif qu’un immense défi.

– Sommes-nous donc dans l’une des “pires” années dans cette catégorie et sur ce type de distance ?

Par Anne-Louise Échevin

ale@jourdegalop.com

Le point sur les chevaux d’âge à la mi-juillet

Pour les plus farfelus d’entre nous aimant se plonger dans les ratings et les statistiques, le site de la Fédération internationale des autorités hippiques (Fiah) est une mine d’or. Les ratings des meilleurs chevaux du monde sont disponibles, dont les mensuels. Nous avons donc sélectionné ceux du début du mois de juillet, post Royal Ascot, Grand Prix de Saint-Cloud et Eclipse Stakes. Il y a une petite difficulté : ceux de 2024 ne seront disponibles “officiellement” que jeudi 11 juillet. Reste donc à se rabattre sur ceux de la British Horseracing Authority, France Galop et Horse Racing Ireland pour tenter d’y voir clair. Dans notre étude, nous avons enlevé l’année 2020, où tout le calendrier européen a été bouleversé avec la Covid.

Les 4ans à 120 et plus après le week-end des Eclipse

Nombre de chevaux Rating moyen 2024 6 120,83 2023 8 122 2022 6 121 2021 5 120,8 2019 5 123,2 2018 4 122,75 2017 4 121,75 2016 8 121,5 2015 7 122,17

En termes de nombre de chevaux de 4ans et plus avec un rating égal ou supérieur à 120, à ce stade de la saison, l’année 2024 n’est pas catastrophique sans être non plus exceptionnelle. En revanche, sur la moyenne des ratings, on est sur la fourchette basse. Seule 2021 – où il était encore difficile de se déplacer avec la Covid – fait moins bien.

Dans le détail de 2024

Cinq chevaux d’âge européens, sur les distances nous intéressant, ont atteint le fameux sésame de 120 et plus cette saison. En tête, à 123, on trouve le Godolphin/Appleby Rebel’s Romance, vu sur 2.400m. Ensuite, à 121 et pour des performances sur 2.000m, il y a égalité entre White Birch et Auguste Rodin. Suivent, à 120, Luxembourg, sur sa victoire dans la Coronation Cup (Gr1, 2.400m), et “notre” Zarakem, à 120 pour France Galop sur sa deuxième place des Prince of Wales’s Stakes – le handicapeur anglais le pointe de son côté en 119, mais suivons la France !

Rebel’s Romance est un cas épineux. Pouvons-nous le considérer comme “vraiment” européen à ce stade de la saison ? Le pensionnaire de Charlie Appleby n’a pas couru en Europe depuis le 13 décembre 2023 et, avant cela, il fallait remonter au 5 novembre 2022. Cette année, il a remporté le H.H. The Amir Trophy (Gr1 local) au Qatar, la Dubai Sheema Classic  à Meydan puis la Standard Chartered Champions & Chater Cup (Grs1) à Hongkong. La Fiah, dans son classement mensuel, le considère d’ailleurs comme entraîné aux Émirats arabes unis et non pas en Grande-Bretagne. Rebel’s Romance est engagé dans les King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr1), dont il est à ce stade le cheval ayant le meilleur rating à égalité avec le 123 du 3ans City of Troy, et il devrait courir “l’Arc d’été”…. Et bien comme cheval britannique !

L’autre point, si l’on reparle de City of Troy et de la “faiblesse” des Eclipse, est que White Birch a connu un pépin de santé et n’a pas pu courir, depuis, la Tattersalls Gold Cup. Sans cela, aurait-il été au départ des Eclipse ? Pas forcément puisqu’il avait aussi l’option de courir au préalable à Royal Ascot, voire même dans le Grand Prix de Saint-Cloud. Ensuite, il y a la question de la puissance de frappe de Ballydoyle dans cette catégorie. Il n’est pas surprenant qu’Aidan O’Brien, qui entraîne deux des cinq meilleurs chevaux d’âge à ce stade de la saison (Auguste Rodin et Luxembourg) ne les aligne pas – encore ? – face à City of Troy. Son job est de gagner des courses, oui, mais aussi de valoriser ses meilleurs éléments en vue du haras et donc de les faire gagner.

Les leaders chez les chevaux d’âge, sur 2.000m à 2.400m, après les Eclipse

Rating Cheval Entraîneur Prochaine sortie possible 123 Rebel’s Ro...
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires