samedi 13 juillet 2024
AccueilCoursesPUCHKINE, DE L’ESQUISSE AU TABLEAU

PUCHKINE, DE L’ESQUISSE AU TABLEAU

Deauville, dimanche

Haras d’Étreham Prix Jean Prat (Gr1)

PUCHKINE, DE L’ESQUISSE AU TABLEAU

1er  PUCHKINE

2e  HAVANA CIGAR (K)

3e  BEAUVATIER (K)

Sous le signe de la France, de Deauville… et de Jean-Claude Rouget. Le Haras d’Étreham Prix Jean Prat (Gr1), remporté par Puchkine (Starspangledbanner) devant son camarade d’entraînement Havana Cigar (K) (Havana Grey), a vu les quatre mâles de 3ans français au départ prendre les quatre premières places du Gr1. Jean-Claude Rouget signe le jumelé gagnant, tandis que Beauvatier (K) (Lope de Vega), de retour au top, permet aux entraîneurs deauvillais de réaliser le trio gagnant « à la maison ». Alain Jathière, propriétaire et éleveur de Puchkine, remporte son premier Gr1 en plat, lui qui avait vu Kyrov (Dark Angel) s’imposer dans le Prix Cambacérès (Gr1). Alain Jathière aime l’art. Son beau Puchkine a été un croquis finement dessiné, amélioré et sublimé au cours de sa carrière.

Dimanche, toutes les étoiles se sont alignées. Supplémenté, Puchkine a pu sauter dans le sillage de Zandy (Frankel), laquelle avait aussi été supplémentée mais pour servir de leader à Kikkuli (Kingman). Puchkine a bénéficié d’un parcours parfait, derrière la pouliche imprimant du rythme et cela a fait toute la différence. Ioritz Mendizabal a laissé le poulain suivre l’animatrice. Bien dans son action, « enthousiaste », il est sorti du sillage de Zandy à 500m et n’a rien lâché. Emmené par son action, il a bien accéléré jusqu’au bout, s’imposant par deux longueurs et demie. Havana Cigar est un excellent deuxième, finissant vite côté pleine piste. Beauvatier est troisième, après avoir lui aussi patienté à l’arrière mais plutôt côté tribunes. Maxime Guyon a dû repiquer vers l’intérieur pour lancer le poulain, non sans gêner Vespertillio (Night of Thunder), laquelle était cependant battue. Un nez sépare Havana Cigar et Beauvatier, tandis qu’il faut compter trois-quarts de longueurs pour retrouver Sajir.

Le grand jour d’Alain Jathière

Passionné, amoureux de ses chevaux – et des chevaux, tout simplement –, Alain Jathière remporte son premier Gr1 en plat. Et, avec un poulain qu’il a élevé, l’émotion n’en est que plus belle ! Tout ne s’était pas forcément idéalement passé pour le propriétaire jusque-là, de la chute de Juntos Ganamos (Martaline) dans le Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) à la tentative de Puchkine dans l’Emirates Poule d’Essai des Poulains (Gr1), où la course a été retardée suite à un orage ayant assoupli la piste. Après la pluie, le beau temps et l’alignement des planètes. Dimanche, la belle étoile était là. Le propriétaire nous a dit : « Il est la preuve qu’il faut courir les courses pour espérer les gagner ! Bien sûr, je n’étais pas sûr de moi en le supplémentant, mais dans la Poule d’Essai, la pluie tombée juste avant la course l’avait vraiment desservi. Ioritz Mendizabal l’a très bien monté en le laissant galoper : il ne faut absolument pas se battre avec lui. À mi-parcours, je savais qu’il avait gagné ! On va courir le Prix Maurice de Gheest. C’est un grand plaisir d’autant plus que je l’ai élevé, au haras du Cadran. »

Un poulain façonné par Jean-Claude Rouget et son équipe

Dans le clan de l’écurie Rouget, l’émotion était là. C’est tout un travail minutieux qui est récompensé, avec Puchkine mais aussi Havana Cigar. Puchkine est le résultat de « l’organisation Rouget », entre Pau et Deauville. Il a fait ses gammes dans le Sud-Ouest, où il a pu apprendre son métier. Il a même le droit d’avoir encore un peu de marge ! Jean-Bernard Roth nous a dit : « Puchkine a toujours eu un potentiel énorme. Il nous a fallu un peu de temps pour le réguler. De 2 à 3ans, il a beaucoup évolué. Nous avons dû lui apprendre à courir et avons eu la chance qu’il débute sa carrière dans le Sud-Ouest de la France, où il a pu évoluer sans se « faire mal ». Ensuite, il est arrivé à Deauville avec des prétentions logiques pour la suite de sa carrière. Physiquement et mentalement, il a évolué et est devenu un vrai poulain de Groupe pour, aujourd’hui, s’imposer au niveau Gr1. Vraiment, aujourd’hui, il était absolument splendide, encore plus beau qu’il y a un mois ! Les parcours rectilignes sont certainement son sport. Aujourd’hui, nous avons eu une course avec du rythme, grâce à la présence du leader et avec les chevaux britanniques a

...
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires