samedi 13 juillet 2024
AccueilA la uneUNE VENTE POUR TOUS

UNE VENTE POUR TOUS

UNE VENTE POUR TOUS

La vente d’été Arqana est au croisement des saisons et des catégories. Dernière breeze up européenne, elle accueille aussi des chevaux à l’entraînement, des stores de 2ans et 3ans, et une partie élevage. Une sorte de chassé-croisé estival hippique grâce auquel s’effectue une synergie entre les différentes sections d’une vente unique en Europe. Une vente pour tous, dans une semaine de courses sur la côte normande qui parle aussi bien aux acteurs de l’obstacle, ce lundi à Clairefontaine, qu’à ceux du plat qui concluront le week-end en beauté avec la splendide réunion du haras d’Étreham Prix Jean Prat (Gr1).

L’édition 2024 de la vente d’été est marquée par un nombre record de lots catalogués, dans toutes les catégories, preuve que le format plaît et qu’il a trouvé une place incontournable dans le calendrier. Catalogue record en nombre… et montage assez inédit des équipes d’Arqana afin de mettre en valeur les chevaux de la meilleure des façons ! Lundi, les 2ans montés ont effectué leurs canters sur la fibrée de Deauville et, mardi à 10 h, ils ouvriront les enchères. Ils seront suivis des stores de 2ans – spécificité made in France – et 3ans. Les stores sont l’une des âmes de la vente. Il faut prendre le temps de les découvrir, d’aller à leur rencontre. Leur passage mardi permet aux acheteurs d’aller les inspecter sereinement. Même chose pour les chevaux à l’entraînement, qui passeront sous le feu des enchères mercredi à partir de 14 h, après une matinée passée, pour les investisseurs, à parcourir les allées de l’établissement Élie de Brignac. Chaussez vos baskets, inspectez, étudiez le catalogue : il y a un cheval pour vous dans les prochains jours à Deauville !

Le format de la vente d’été a évolué en 2024 suite à un nombre de chevaux catalogués plus élevé que jamais. Une surprise pour les équipes d’Arqana ? Ludovic Cornuel (directeur bloodstock d’Arqana) et Thomas Leffray (inspection des chevaux à l’entraînement, stores et yearlings), expliquent : « Nous avons un volume d’offre assez inédit pour la vente d’été, dans toutes les catégories. Mais doit-on réellement parler d’une surprise ? La vente n’a cessé de progresser depuis les dix ou vingt dernières années et elle a trouvé sa place dans la saison. Son format est très particulier, de la dernière breeze up européenne aux juments à mi-saison entre février et décembre, en passant par la spécificité française que sont les stores de 2ans, accompagnés des stores de 3ans, ainsi que les chevaux à l’entraînement. L’avantage d’avoir regroupé ainsi plusieurs segments différents et de pouvoir créer des synergies entre les catégories. Les acheteurs à la recherche de stores peuvent aussi trouver des chevaux les intéressant dans la catégorie des chevaux à l’entraînement, de même que ceux actifs sur le segment de la breeze up par exemple. »

Les stores répètent encore et toujours

Les chevaux issus de la partie des stores de 2ans, spécificité française, ont de nouveau brillé cette année. Citons Nietzsche Has (K) (Zarak), top price chez les stores l’a

...
Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires