lundi 27 mai 2024
AccueilA la uneJacqueline Sandor nous a quittés

Jacqueline Sandor nous a quittés

Jacqueline Sandor nous a quittés

Femme de cheval accomplie, Jacqueline Sandor vient de disparaître à l’âge de 93ans. Avec son époux, Georges Sandor, disparu en 2019, elle avait connu une grande réussite au galop et ce sous différentes casquettes.

Un des derniers bons chevaux vus sous sa casaque, Dave (Wootton Bassett), s’est classé deuxième du Prix Daphnis (Gr3) en 2019. Il fait désormais la monte à l’élevage de L’Orée du Chenay. Ce lundi, Boldog (Authorized), issu de l’élevage Sandor, a gagné à Hexam. L’année dernière, Jacqueline Sandor s’est séparée de ses derniers chevaux et notamment de ses poulinières, qui étaient jusqu’alors en pension au haras du Logis. Julian Ince nous a confié : « C’est une grande perte pour l’élevage français et nous sommes tous très tristes aujourd’hui. Les époux Sandor, non issus du sérail, sont devenus entraîneurs, avec du succès. Avant de se lancer dans l’élevage avec la réussite que l’on connaît. Mme Sandor connaissait particulièrement bien l’élevage et les courses. Les époux Sandor m’avaient confié leurs poulinières pendant une décennie. Et ce fut un honneur de travailler pour eux. »

L’époque Ben Trovato

Depuis sa Hongrie d’origine, Georges Sandor avait importé Hajra (Hadnagy), qui était dans le top cinq des 2ans de 1969 du pays. En France, après quelques succès provinciaux, ce cheval est devenu un sauteur de premier plan, notamment en montant sur le podium du Prix Jean Stern. En 1970, les Sandor ont acquis Ben Trovato (Ruysdael), futur deuxième du Grand Critérium et du Preis von Europa (Grs1). Ses gains ont financé l’achat d’une petite écurie à Maisons-Laffitte et d’une ferme de 10 hectares à Saint-Gatien, où Ben Trovato fut étalon. C’est à cette époque que les Sandor sont devenus éleveurs, prenant le risque de présenter toutes leurs juments à leur étalon. D’où Collins (Ben Trovato), titulaire de 10 victoires en obstacle, dont le Prix Murat. Issu du même père, Joheld (Ben Trovato) a établi un record qui sera difficile à battre et qui tient depuis trente-cinq années. En 1985, avant son succès dans le Prix Cambacérès, il avait déjà couru neuf fois sur les obstacles et quatre fois en plat.

Un palmarès impressionant

Bientôt, les Sandor ont exploité exclusivement les produits de leur propre élevage. Parfois en les confiant à un entraîneur particulier, mais bien souvent en les entraînant eux-mêmes. Si bien que leur ferme est devenue un haras de 75 hectares. Pour une bouchée de pain, ils firent l’acquisition d’un deuxième étalon, Tropular (Troy), d’où Guislaine (Tropular sur une mère par Ben Trovato). Issue d’un croisement maison, la pouliche passe rapidement sous les couleurs de Jean-Louis Bouchard et remporte pour lui le Prix d’Aumale. Tenace, elle s’est également classée dans le Prix Marcel Boussac, la Poule d’Essai des Pouliches, le Prix de Diane et le Grand Prix de Paris. Sierra Madre (Baillamont), élève de Melchior-François Mathet, s’est distinguée dès ses premiers pas à 2ans avant d’être vendue à Jean-Louis Bouchard. Confiée à Pascal Bary, elle a remporté les Prix Marcel Boussac et Vermeille (Grs1). En 1993 naît Ragmar (Tropular). Après des premiers pas prometteurs à Deauville, Jean-Louis Bouchard l’achète par l’intermédiaire de Gérard Larrieu, comme Sierra Madre et Guislaine. Proche deuxième du Critérium de Saint-Cloud (Gr1), il prend sa revanche à 3ans en remportant le Prix du Jockey Club (Gr1) sous l’entraînement de Pascal Bary. Suite à ce succès, Georges Sandor annonce la fin de son activité d’entraîneur. Ces dernières années, l’élevage Sandor était représenté par Thais (troisième des Beverly D. Stakes, Gr1), Trixia (Prix des Réservoirs et de Lieurey, Grs3), Mitchouka (Winning Fair Juvenile Hurdle, Gr3), Menardais (Prix Edmond Blanc, Gr3), Crios (troisième du Prix Georges de Talhouët-Roy, Gr2), Boldogsag (Prix des Réservoirs, Gr3), Thalie (Prix de Sandringham, Gr2)… Toute l’équipe de Jour de Galop adresse ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires