jeudi 25 juillet 2024

FM4

Jamie McCalmont, Coolmore et Todd Pletcher en terrain connu

#51  M  Uncle Mo & Summer Applause, par Harlan’s Holiday  600.000 €

Acheteur : Jamie McCalmont

Vendeur : Powerstown Stud

Éleveur : Narola, LLC

Les hommes de Powerstown Stud étaient allés jusqu’à 165.000○$ pour acheter ce fils d’Uncle Mo (Indian Charlie) yearling à Keeneland. Et il va retourner aux États-Unis, Jamie McCalmont, entouré de toute l’équipe Coolmore, signant le bon à 600.000○€. Il a expliqué : « Uncle Mo est un étalon formidable et j’ai eu la chance d’être impliqué sur Nysquist, qui fut un champion issu de sa première génération. Il a été acheté pour Coolmore et sera entraîné par Todd Pletcher. » Uncle Mo, qui fut un impressionnant gagnant de Breeders’ Cup Juvenile (Gr1), fait la monte à Coolmore America, à 150.000 $. Tout le monde est en terrain connu puisqu’il était entraîné par Todd Pletcher.

La mère, Summer Applause (Harlan’s Holiday), a gagné le Top Flight Handicap (Gr2) aux États-Unis. Elle a été une bonne jument sur le dirt, deuxième aussi des Spinster Stakes (Gr1), et a conclu sa carrière par une quatrième place dans la Breeders’ Cup Filly and Mare Sprint (Gr1). Elle a donné deux gagnants mais pas encore de black type, le poulain étant son sixième produit.

Une Blue Point aux accents américains pour l’entourage de Chez Pierre (K)

#44  F  Blue Point & Shimmering Moment, par Afleet Alex  500.000 €

Acheteur : NBB Racing

Vendeur : Grove Stud

Éleveur : M. Gittings

Nicolas Bertran de Balanda l’a emporté à 500.000○€ pour cette fille de Blue Point (Shamardal) présentée par Grove Stud. Acquise 135.000○Gns lorsqu’elle était foal à Newmarket (le bon étant signé par DPA Bloodstock), elle a été “scratchée” à l’automne de son année de yearling chez Tattersalls. La pouliche va courir pour Lael Stables et rejoindre les boxes d’Arnaud Delacour. C’est donc le même entourage que celui de Chez Pierre (K) (Mehmas), déniché par Nicolas Bertran de Balanda à la partie breeze up de la vente d’été Arqana. Chez Pierre, après avoir marqué les esprits en France, reste sur une victoire assez impressionnante dans le Maker’s Mark Mile Stakes (Gr1), battant le lauréat de Poule d’Essai et double lauréat de Breeders’ Cup Modern Games (Dubawi). Sprinter d’exception, Blue Point réalise d’excellents débuts avec ses premiers 2ans, avec un pourcentage à la gagne de 35 %. Nicolas Bertan de Balanda a expliqué : « C’est une très belle pouliche, avec de la taille et qui aura certainement besoin de temps. Elle est très athlétique. Blue Point brille avec ses premiers 2ans. Elle va rejoindre les boxes d’Arnaud Delacour aux États-Unis pour Lael Stables. Côté pedigree maternel, elle a les références pour bien faire aux États-Unis. Sa mère a été bonne, sa sœur est gagnante de Listed. Et la mère est une sœur de Stormy Liberal (Stormy Atlantic), qui a gagné deux fois la Breeders’ Cup Turf Sprint (Gr1). »

Shimmering Moment (Afleet Alex), la mère, avait montré des moyens en Grande-Bretagne en remportant les Carlingford Stakes (L, 2.100m P.S.F.) puis, exportée aux États-Unis, s’était placée des Matchmakers Stakes (Gr3, 1.800m turf). Elle a déjà donné Artos (Kodiac), qui fut rapide et précoce, gagnant ses deux premières sorties avant de prendre la quatrième place des Queen Mary Stakes (Gr3) et de se placer de Listed sur 1.000m à 3ans aux États-Unis. La pouliche avait été dénichée foal à Tattersalls, moyennant 135.000○Gns.

Teme Valley s’offre un Waldgeist signé Galileo

#47  M  Waldgeist & Sous le Soleil, par Tizway  360.000 €

Acheteur : Richard Ryan

Vendeur : Écurie Prévost-Baratte

Éleveur : Smarden Thoroughbreds

« Vous coûtez cher ! », a dit en plaisantant Richard Ryan à Philippe Prévost-Baratte après avoir signé le bon à 360.000○€ pour le lot 47, un fils de Waldgeist (Galileo) déniché 80.000○€ yearling à la vente d’août Arqana. Un coup de cœur que Philippe Prévost-Baratte, l’un des rares consignors français présents samedi à Arqana, nous a raconté : « Le poulain a été élevé par Steve Bradley au haras du Thenney, chez David Salabi, sous la supervision de Bertrand Le Métayer. Je le connais depuis qu’il est foal ! Je l’ai toujours beaucoup aimé et, quand j’ai levé le doigt pour lui en août, je ne l’avais dit à personne ! J’ai constitué un syndicat de pinhooking pour lui avec mes associés habituels, dont Anthony Baudouin, David Salabi, Laurent Silva et Gilles Le Baron. Comme toujours avec les bons chevaux, tout a été facile ! Je suis vraiment ravi, très ému même. C’est la preuve que les vendeurs français, s’ils viennent avec les chevaux qui correspondent, peuvent réussir ici. Sinon, il ne faut pas hésiter à déclasser et c’est pour cela que la vente d’Osarus est importante. Comme tous mes chevaux, le poulain a fait un breeze sur la main, droit, mais sans être trop poussé. C’est ma façon de travailler. »

Richard Ryan, dont la réussite est impressionante ces dernières années avec des profils de tenue, a expliqué : « Il a été acheté pour Teme Valley et va partir à l’entraînement en Irlande, chez Paddy Twomey. Je l’aime beaucoup et c’est le plus beau Waldgeist que j’aie vu jusque-là. Le côté Galileo ressort énormément chez lui, il est très équilibré. Son breeze était correct, je suis ravi ! » Le poulain est un frère de Wotton’sun (Wootton Bassett), lauréat de deux courses en Grande-Bretagne sous l’entraînement de Richard Fahey. La deuxième mère, Que Belle (Seattle Dancer), a gagné le Preis der Diana (Gr2, à l’époque), et a donné Questsche (Gone West), lauréate du Prix de Royaumont (Gr3).

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires