mardi 23 juillet 2024

Soignée

Soignée

Elles sont cousines, elles vont courir sur le mile dimanche au niveau Gr1, mais à des milliers de kilomètres l’une de l’autre. D’un côté, Sauterne (Kingman), prétendante à l’Emirates Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). De l’autre, Stars on Earth (Duramente). Elle a 4ans et est doublement classique – Guinées et Oaks du Japon 2022 (Gr1). Dimanche, elle affronte l’une des idoles japonaises, la blanche Sodashi (Kurofune), dans le Victoria Mile (Gr1). Sauterne est issue de Salicorne (Aragorn), une sœur de Stacelita (K) (Monsun). Stars on Earth est nièce de classique – Soul Stirring (Frankel), Oaks du Japon – et petite-fille de classique (Stacelita). Elles sont donc descendantes de Soignée (Dashing Blade), la matrone dénichée par deux amis trotteurs yearlings à BBAG. Jean-Pierre Dubois d’un côté, éleveur et propriétaire de Sauterne, et Rainer Engelke, l’homme des Bourbon, de l’autre. Et une souche à cheval entre la France, l’Allemagne et désormais le Japon.

Il s’agit d’une famille signée Schlenderhan, aussi mise à l’honneur par Daniel Wildenstein ce qui a motivé son achat par nos deux figures du trot. Rainer Engelke nous avait expliqué : « Je connaissais parfaitement le pedigree de Soignée, la mère de Stacelita. Quand j’étais enfant, j’avais assisté à la victoire d’un cheval de cette famille dans le Großer Hansa-Preis (Gr2), une épreuve qui n’a pas de renommée internationale, mais qui est très importante dans le programme allemand. Et monsieur Wildenstein avait dépensé une somme colossale pour acheter une jument de cette famille, Schonbrunn, future deuxième mère de Sagace. J’ai donc toujours voulu une femelle de cette souche. Soignée, bien que par Dashing Blade, un étalon peu coté, était la plus belle jument de la vente BBAG selon mon vétérinaire. Cela faisait deux ans que Jean-Pierre Dubois me mettait la pression pour que j’achète une pur-sang. Je l’ai acquise yearling pour 150.000 €, en ayant le sentiment d’avoir trop dépensé. Pourtant Jean-Pierre Dubois, depuis les États-Unis, me disait que c’était bon marché ! » L’histoire lui a donné raison…

VOUS AIMEREZ AUSSI

Rencontre

PONEYS

Les plus populaires