dimanche 23 juin 2024
AccueilCoursesBeatrix Kiddo impressionne à son tour

Beatrix Kiddo impressionne à son tour

La Teste-Bassin d’Arcachon, jeudi

Prix Compagnie Fiduciaire (Inédites)

Beatrix Kiddo impressionne à son tour

Une heure après la démonstration de Puchkine (Starspangledbanner) dans le pendant réservé aux mâles, cela a été au tour de Beatrix Kiddo (Dabirsim) de faire le spectacle ! Nommée ainsi en référence à l’héroïne de Kill Bill, la représentante de l’écurie Hugo & Pierre Pilarski, du haras de Grandcamp et de Gaël Lhermite a été légèrement reprise en partant pour venir se positionner sur un deuxième rideau, dans le dos de la coanimatrice, Lena Cuddle (Seabhac). Galopant librement à l’entrée de la dernière ligne droite, la pensionnaire de Didier Guillemin n’a été lancée qu’à 300m de l’arrivée par son jockey, Alexandre Gavilan. Prenant facilement la mesure de ses rivales, Beatrix Kiddo n’a pas eu à puiser dans ses réserves pour l’emporter de deux longueurs face à Zvalikova (Le Havre), une pensionnaire de Jean-Claude Rouget qui faisait l’objet de bruits favorables. Étant également sujette à quelques bruits flatteurs, Ovation (Dark Angel) complète le podium, à une courte tête.

Elle travaillait bien le matin

Didier Guillemin, a dit sur Equidia : « Aujourd’hui, il y avait de bons bruits sur la plupart des pouliches qui débutaient, c’est bon signe ! Concernant Beatrix Kiddo, c’est une pouliche qui travaillait très bien le matin. Aujourd’hui, nous aurions très bien pu être troisièmes en courant bien. C’est une pouliche bien née car ce n’est autre que la sœur de Zellie (K) (Wootton Bassett), une lauréate de Gr1. Je suis vraiment satisfait pour son entourage. À l’avenir, nous allons la diriger vers une Classe 1. L’objectif est de monter gentiment les échelons… »

Une sœur de Zellie

Élevée par Charles Barel, Beatrix Kiddo a été présentée par le haras de Grandcamp à la vente de yearlings d’août d’Arqana, où elle avait été achetée 220.000 € par l’écurie Pierre Pilarski. C’est une fille de l’étalon du haras de Montaigu Dabirsim (Hat Trick) et de Sarai (Nathaniel), restée maiden en deux sorties à 3ans en Allemagne. Au haras, elle s’est ensuite bien rattrapée puisqu’elle a produit la bonne Zellie (Wootton Bassett), gagnante du Qatar Prix Marcel Boussac (Gr1). Beatrik Kiddo est le deuxième gagnant de la jument qui a une yearling par Almanzor (Wootton Bassett).

La deuxième mère est à l’origine de dix black types, dont cinq en première génération, à l’image de Speciosa (Danehill Dancer), lauréate des 1.000 Guinées (Gr1), Major Rhythm (Rhythm), gagnant du Stars and Stripes Breeders’ Cup Turf Handicap (Gr3, 1.800m) à l’âge de 7ans, Special Meaning (Mount Nelson), gagnante de Listed à Goodwood sur 2.400m à 4ans, et du sauteur Pivot Bridge (Pivotal), lauréat de Gr2 sur les haies.

La troisième mère a produit Fate (Teofilo), gagnante du Prix de Flore (Gr3) et Pride (Peinte Célèbre), lauréate des Champion Stakes, de la Hong Kong Cup et du Grand Prix de Saint-Cloud (Grs1). Au haras, Pride a donné One Foot in Heaven (Fastnet Rock), lauréat notamment du Grand Prix de Chantilly et du Prix du Conseil de Paris (Grs2).

Sunday Silence

Hat Trick

Tricky Code

Dabirsim

Royal Academy

Rumored

Bright Generation

BEATRIX KIDDO (F2)

Galileo

Nathaniel

Magnificient Style

Sarai

Sky Classic

Specifically

Specificity

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires