mercredi 28 février 2024
AccueilA la uneChristophe Ferland : « Beaucoup de pouliches sont passées de 1.600m à 2.100m avec...

Christophe Ferland : « Beaucoup de pouliches sont passées de 1.600m à 2.100m avec brio ! »

Christophe Ferland : « Beaucoup de pouliches sont passées de 1.600m à 2.100m avec brio ! »

Par Thomas Guilmin

Lundi matin, les conférences de presse organisées par France Galop en amont du Prix de Diane Longines ont débuté avec Christophe Ferland. L’entraîneur fraîchement arrivé à Chantilly présentera Lindy (Le Havre) dans le classique cantilien.

Christophe Ferland commente l’arrivée de la pouliche à Chantilly : « Lindy a pris ses nouveaux quartiers au tout début de notre déménagement. Soit après sa deuxième place du Prix de la Grotte (Gr3). Ce soir-là, la pouliche avait passé sa première nuit à Chantilly. Depuis, elle s’est bien acclimatée à l’environnement cantilien. Lindy est une pouliche facile. Elle ne pose aucun souci. »

Pourquoi il n’a pas souhaité courir le Saint-Alary

Initialement engagée dans l’Emirates Poule d’Essai des Pouliches et dans le St Mark’s Basilica Coolmore Prix Saint-Alary (Grs1), Lindy a finalement été dirigée vers la première option : « Je n’ai pas souhaité courir Lindy dans le Prix Saint-Alary car j’ai toujours voulu allonger progressivement la distance. C’est une question de choix car nous aurions pu courir le Saint-Alary de la même manière que nous avons couru la Poule. De plus, beaucoup de pouliches qui ont pris part au Prix Saint-Alary n’avaient pas les capacités requises pour être alignées sur 1.600m. Lindy est capable de faire ces deux distances. Par le passé, nous avons vu beaucoup de pouliches passer avec brio de 1.600m à 2.100m. »

Elle a été contrariée au départ dans la Poule

Son analyse sur la deuxième place de sa pensionnaire dans l’Emirates Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) : « Dans la Poule d’Essai, Lindy a été contrariée en partant, ce qui lui a d’ailleurs fait perdre son capteur pour le tracking. De ce fait, nous n’avons pas pu avoir les partiels de la pouliche, ce qui est toujours regrettable. Si elle avait été plus proche de Blue Rose Cen (Churchill) au moment du démarrage, on peut se demander si Lindy n’aurait pas fini plus près… Honnêtement, je pense que cela aurait été possible. Dimanche, sur la distance de 2.100m, elle va sûrement pouvoir être montée plus près de la tête de course. Lindy devrait être dans son rythme, elle est capable d’avoir un bon changement de vitesse. Lorsque nous aurons les partants définitifs, nous mettrons en place une stratégie afin de pouvoir exploiter au mieux le profil de la pouliche. »

Cristian Demuro lui sera associé

Depuis le début de sa carrière, Lindy a connu quatre jockeys différents. En débutant, à Bordeaux-Le Bouscat, elle avait été associée à Roxane Liégeois. Toujours en région bordelaise, Anthony Crastus l’avait découverte lorsqu’elle avait gagné sa Classe 2. Maxime Guyon lui avait été associée lorsqu’ils avaient brillé dans le Critérium du Languedoc – Prix Bernard de Marmiesse (L). Cette année, Cristian Demuro l’a montée lors de ses deux sorties. Le pilote Italien sera une nouvelle fois sur son dos, dimanche : « La question du jockey pour Lindy a longtemps été posée. Malheureusement ou heureusement, cela dépend de quel côté on se place, Maxime Guyon est à pied pour le Prix de Diane car il a écopé de quinze jours de suspension. Ce sont des décisions dures à prendre car nous ne savons pas ce qu’il se passera lorsque les commissaires vont étudier son appel, mercredi. Les montes, quant à elles, interviennent jeudi, et il a donc fallu trancher avant. Cristian Demuro sera finalement le pilote de Lindy. Il est venu la travailler et cela s’est bien passé. J’aurais pu penser à Maxime Guyon car nous avons une relation de confiance, mais lorsque l’on sait qu’il a pris quinze jours de mise à pied, c’est difficile d’attendre la décision finale vis-à-vis des propriétaires… »

Son avis sur le terrain et la piste

Dimanche, Lindy va découvrir l’hippodrome de Chantilly. Le terrain, lui, ne devrait pas la déranger : « Je pense que Lindy est indifférente à l’état du terrain car elle a été performante sur toutes les natures de sol. Certes, les prévisions météorologiques annoncent de fortes chaleurs cette semaine, mais cela ne devrait pas impacter le terrain car la piste va être arrosée. Lindy ne sera pas dérangée par le profil de Chantilly. Auparavant, elle avait déjà bien fait à Bordeaux-Le Bouscat dans le passé. Je trouve que c’est un profil de piste similaire car il y a des descentes et des montées. Mardi dernier, Lindy s’est exercée sur la piste. Tout s’est passé comme prévu, elle avait un bon équilibre. »

Un drôle de début de carrière

Christophe Ferland n’a pas manqué de rappeler que la pouliche a toujours visé juste : « Outre sa course de débuts, toutes les épreuves qu’elle a disputées ont été des objectifs. Lorsqu’elle a débuté, il est évident que l’on espérait un bon comportement de sa part mais elle était en phase de découverte. Ensuite, ses deux autres victoires à 2ans, dont celle dans le Critérium du Languedoc, et ses sorties dans la Grotte ainsi que dans la Poule d’Essai des Pouliches étaient des courses visées. Certes, elle n’a toujours pas gagné cette année mais nous sommes battus par Blue Rose Cen, la pouliche qui s’avère la meilleure sur 1.600m actuellement. On ne dit jamais deux sans trois mais, dimanche, les paramètres seront à l’avantage de Lindy. Je pense notamment à l’allongement de la distance… »

Aux ventes, elle n’avait coûté « que » 90.000 €

En 2021, Lindy avait été présentée par le haras des Capucines pour l’écurie de la Vallée Martigny, où elle avait été achetée 90.000 € par Meridian International. Ce jour-là, son entraîneur avait déjà vu quelque chose en elle : « Lorsque nous avons acheté Lindy aux ventes, elle n’était pas très grande mais je l’avais vraiment trouvé signée de son père, Le Havre (Noverre). Sa mère, Llanita (Rock of Gibraltar), a très bien produit jusqu’ici, ses trois premiers produits étant black types. Ce n’est pas un pedigree de tout premier plan mais il est assez solide. Lindy a été achetée 90.000 €. Cela reste un bon prix au vu de ses origines. »

VOUS AIMEREZ AUSSI

1 Salon, 3 objectifs

Lucie Pontoir

Les plus populaires

Salon agriculture

1 Salon, 3 objectifs

Cheltenham betting