mardi 27 février 2024
AccueilA la uneDavid Howden, propriétaire, éleveur, assureur… et sponsor !

David Howden, propriétaire, éleveur, assureur… et sponsor !

David Howden, propriétaire, éleveur, assureur… et sponsor !

Certains diront que David Howden est un homme chanceux… Dimanche, il sera au départ du Diane avec Running Lion, issue de la toute première poulinière qu’il a achetée, quelques mois après avoir eu un coup de foudre pour les courses, un matin de mai 2018, à Newmarket.

Anne-Louise Échevin

ale@jourdegalop.com

Chanceux ? Pas forcément ! La pouliche a été déclarée non-partante dans les Oaks, après s’être cognée dans sa stalle. Au-delà de la chance, l’homme est surtout un entrepreneur dans l’âme, qui a beaucoup investi en l’espace de quelques années. Running Lion dans le Diane, c’est une histoire de revanche sur Epsom et, peut-être, de destinée.

Tout a commencé à une vente caritative…

David Howden a ses couleurs depuis 2018 « seulement ». Pour lui, tout a commencé lors d’un événement caritatif, qui l’a emmené de la sérénité des pistes de Newmarket, le matin, à la passion enthousiaste d’un classique l’après-midi et la rencontre d’un cheval gris nommé Roaring Lion (Kitten’s Joy). Mélangez le tout et vous obtiendrez un coup de foudre : « Mes deux filles sont de bonnes cavalières de concours complet et j’ai toujours été entouré par les chevaux. Ma sœur Miranda a toujours été LA passionnée de la famille. J’ai commencé à monter beaucoup plus tard et c’est devenu une activité que nous partageons. Mais mes contacts avec le monde des courses étaient limités. Il y a cinq ans, j’ai acheté un lot lors d’un événement caritatif organisé par mon ancienne école, the Dragon, à Oxford. Il s’agissait d’une matinée sur les pistes et d’une journée à Newmarket pour les 2.000 Guinées. Cela avait l’air amusant ! Ma femme, Fiona, et mes filles, Talitha, Jemima et Kitty, sont venues avec moi. David Redvers nous a superbement reçus. Nous sommes tout d’abord allés voir les galops, le matin, puis avons visité des écuries où on nous a expliqué comment tout cela fonctionnait. Ensuite, nous nous sommes rendus aux courses, ce qui était très enthousiasmant, et avons soutenu le magnifique Roaring Lion dans les 2.000 Guinées. David Redvers et Roaring Lion ont réellement été la raison de mon entrée dans le sport hippique et David continue de m’accompagner aujourd’hui. Ses connaissances et sa passion sont incroyables. Cette journée à Newmarket a déclenché quelque chose en moi, qui a grandi jusqu’à devenir l’une des plus grandes passions de ma vie. »

Les courses… et l’élevage, très rapidement

Roaring Lion a couru les 2.000 Guinées en 2018. David Howden a pris ses couleurs dans la foulée et, au mois de décembre, il achetait sa première poulinière à Tattersalls, en association avec Tweenhills. Il s’agit de Bella Nouf (Dansili), la mère de Running Lion, pleine de Frankel, moyennant 325.000 Gns. Il a donc effectué une entrée très rapide dans un monde de l’élevage qui demande pourtant investissement et patience. Mais pour lui, c’était une évidence : « J’adore les émotions ressenties lorsque les chevaux courent sous ma casaque verte et l’option la plus rapide aurait été d’acheter pour courir, ce que j’ai fait. Mais je voulais vraiment être impliqué du début à la fin du processus. L’élevage demande du temps mais, lorsque l’un de mes élèves gagne, cela représente tellement. J’ai donc développé un piquet de poulinières et, désormais, j’ai le bonheur de voir mes élèves en piste. Running Lion est bien entendu la meilleure à ce jour. En me lançant dans l’élevage, je voulais me concentrer sur la qualité. Des poulinières avec un beau pedigree et un beau physique, voilà ce que je recherche. Évidemment, elles ont un prix ! Mon but est d’être actif dans les courses sur le long terme, d’élever des chevaux de haut niveau et cela veut souvent dire investir davantage sur des lignées confirmées. Je ne me suis pas lancé dans les courses pour des raisons commerciales mais, à chaque décision que nous prenons, il y a toujours une logique commerciale sous-jacente et je crois que cela fait partie de mon ADN. Au final, il est surtout question de passion, d’amusement et, nous l’espérons, de succès sur les pistes. »

Running Lion, au bon souvenir de son père

L’histoire de Running Lion est belle. Une pouliche issue d’un premier achat chez les poulinières et, de plus, une fille de Roaring Lion, qui a beaucoup joué sur ce coup de foudre pour les courses hippiques : « Il n’a pas réalisé la meilleure performance de sa carrière le jour où nous nous sommes rendus à Newmarket, mais j’avais été marqué par ce cheval qui avait énormément de « présence ». C’était un poulain très imposant et j’ai adoré suivre sa progression après l’avoir rencontré à Newmarket. Roaring Lion était, de fait, très présent dans mon esprit quand j’ai acheté ma première poulinière, Bella Nouf. Elle était pleine de Frankel mais je pensais qu’une jument de cette classe donnerait toutes ses chances à Roaring Lion de produire un cheval de haut niveau. » Running Lion appartient à la seule génération du sire, mort en août 2019 après une longue bataille contre des coliques.

Dimanche, Running Lion va courir au bon souvenir de son père… Mais aussi avec un goût de revanche ! Difficile d’imaginer l’état d’esprit de tout son entourage quand elle s’est énervée dans sa stalle à Epsom et a été déclarée non-partante dans les Oaks. On peut penser que la réaction d’Oisin Murphy, tapant violemment sa cravache sur le sol, illustre assez bien le sentiment ressenti. « Epsom a été très frustrant mais nous nous sommes rapidement reconcentrés. Le Prix de Diane avait été envisagé avant de finalement aller vers les Oaks. On me dit qu’elle est en belle forme et, avec un peu de chance, la pouliche va bien se comporter dimanche. Cela représenterait tellement de choses de la voir s’imposer. Ce serait le point culminant de quatre années de travail de toutes les personnes impliquées. Vous ne pouvez pas faire mieux qu’un gagnant classique ! »

Il a eu son premier gagnant en France

La France a porté bonheur à David Howden, puisque c’est à Maisons-Laffitte, en juin 2018, qu’il a eu son premier gagnant. Il était associé sur Réponse Exacte (Rajsaman), qui portait les couleurs de Catherine Hassett. « Je vous dirai dimanche, après le Diane, si la France me porte bonheur mais j’espère que ce sera le cas ! J’ai acheté mon premier cheval quelques semaines après ma rencontre avec David Redvers et ce bel univers des courses. Il m’a appelé et m’a demandé si j’étais intéressé par prendre une part d’une 2ans qui passait en vente à la breeze up Arqana. La passion de David est contagieuse et j’ai rapidement accepté… sans vraiment savoir à quoi m’attendre. Deux semaines plus tard, cette pouliche nommée Réponse Exacte débutait victorieusement à Maisons-Laffitte. Mon premier partant et un premier gagnant, qui aurait pu l’imaginer ! J’ai désormais environ 25 chevaux, entre les poulinières et ceux à l’entraînement. Quelques-uns sont en pleine propriété, d’autres en partenariat. J’ai une quinzaine de chevaux à l’entraînement, répartis chez différents entraîneurs britanniques, John Gosden étant celui qui en a le plus, suivi par Andrew Balding. J’aime avoir des chevaux situés à plusieurs endroits, choisissant les entraîneurs en fonction des spécificités de chaque élément. »

David Howden n’a pas de chevaux en France mais il a un vrai attachement envers le pays : « J’ai été aux courses en France à plusieurs occasions afin de voir courir Mo Celita et Wilderness Girl. Malheureusement, je n’étais pas là le jour où Mo Celita a remporté sa Listed bien méritée [le Prix Moonlight Cloud en 2021, à Deauville, ndlr]. Elle avait fait preuve de beaucoup de dureté ce jour-là et je me souviens des émotions ressenties en suivant la course chez moi. De plus, c’était la première victoire de Listed d’Adrian Nicholl, donc je n’aurais pas pu être plus heureux. J’adore me rendre en France, que ce soit pour le business ou le plaisir. J’y suis de plus en plus souvent puisque nous développons l’entreprise dans le pays. Nous avons lancé Howden France en 2022, Nicolas Aubert étant président-directeur général et, en peu de temps, nous avons développé une équipe composée de 180 talents, dans onze endroits de l’Hexagone. »

Rendre le plus possible aux courses

L’implication de David Howden dans les courses ne s’arrête pas au propriétariat et à l’élevage – ce qui représente déjà beaucoup de travail et d’investissement ! Non, il a aussi fait le choix de soutenir le secteur économique hippique via le sponsoring de courses lors du Guineas Festival de Newmarket et aussi en associant son entreprise, Howden, comme partenaire officiel de l’hippodrome d’Ascot. Une façon de rendre ce que les courses lui donnent côté business puisque son entreprise est spécialisée dans l’assurance et est très présente dans les courses, que ce soit pour les hippodromes, les entraîneurs, les haras, les propriétaires ou les écoles de formation aux métiers des courses : « Chez Hodwen, nous avons une division équine et bloodstock importante et nous cherchions un moyen de soutenir le sport en plus des services que nous proposons. Nous sommes désormais le leader des compagnies d’assurance basées en Grande-Bretagne sur le marché. Et Ascot nous paraissait correspondre à ce que nous cherchions pour notre business, les deux organisations voulant faire la promotion de ce que la Grande-Bretagne fait de mieux, avec aussi une ouverture sur le monde et une réelle visibilité à l’international. En plus de ce que cela nous a apporté en image de marque, en Grande-Bretagne et au-delà, le partenariat nous offre l’opportunité d’inviter sur l’hippodrome des clients, partenaires et employés, ce qui permet de nous mettre encore plus en valeur. Quand David Redvers a proposé la mise en place d’un partenariat avec le Jockey Club autour du meeting des Guinées, j’ai sauté sur l’occasion. Nous sponsorisons treize courses sur l’ensemble des deux jours et, comme pour Ascot, c’est une vraie fierté pour l’entreprise et un grand honneur que d’être associé à un événement et un hippodrome si prestigieux. Et, bien entendu, la cerise sur le gâteau a été de voir Running Lion survoler les Howden Pretty Polly Stakes (L) ! »

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires