mardi 27 février 2024
AccueilA la uneDeux Français recompensés à l’Irish National Stud

Deux Français recompensés à l’Irish National Stud

Deux Français recompensés à l’Irish National Stud

Début janvier, trois Français ont intégré le programme de formation élevage de l’Irish National Stud. Maël Thibault et Faustine Otero-Chinot rentrent en France avec, respectivement, une médaille d’or ainsi qu’une médaille d’argent qui leur ont été remises le 28 juin.

L’or pour Maël Thibault

« C’est un honneur d’avoir pu participer à cette formation. Dès janvier, nous avons pu visiter des haras, rendre visite à des entraîneurs… Je trouve que cela est un point fort de la formation. Tout au long de la saison, nous avons pu découvrir tous les secteurs du haras. Chaque soir, nous avions des cours, réalisés au début de la saison, en majorité par des vétérinaires. La formation avançait et nous avons accueilli des personnalités liées au business, comme le directeur de Goffs. Beaucoup d’échanges se font avec ces intervenants. La journée de la remise des diplômes a été une journée folle car nos familles étaient présentes. Avec Faustine, nous avons reçu une médaille qui n’était pas spécialement attendue. Même si je gardais cette idée dans un coin de ma tête, je ne pensais pas pouvoir gagner la médaille d’or. C’est un bel honneur ! Désormais, je vais retourner travailler au haras des Monceaux pour les ventes de Deauville. Puis, je vais aller découvrir toutes les ventes d’Europe. En décembre, je m’envole pour l’Australie afin de travailler pour Yarraman Park Stud, avec les yearlings. Je suis très fière de Faustine et des autres élèves ! Nous avions un très bon groupe. Le plus gros point fort de cette formation est les rencontres que nous avons pu faire. La médaille est un bonus, la formation était géniale ! C’est une bonne pub pour l’écurie des Monceaux, ce n’est pas anodin, je pense qu’ils sont très formateurs. Je recommande le programme de formation de l’Irish National Stud rien que pour les rencontres que nous avons pu faire lors de ces six mois. Désormais, nous avons des amis aux quatre coins du monde. Je pense que la moitié du groupe part travailler en Australie. C’est une destination qui fait rêver, la saison des ventes se déroule en fin d’année. Je suis pressée de pouvoir les retrouver. »

Si vous souhaitez en apprendre plus sur Maël, en cliquant ici

L’argent pour Faustine Otero-Chinot

« Tout le monde est d’accord pour dire qu’il s’agit une bonne formation, très complète. Que ce soit les élèves ou les professeurs, on apprend grâce à tout le monde. Les cours, le travail dans le haras, tout est très bien encadré et les échanges sont très intéressants. Nous avons une vision à 360° de l’élevage : des étalons aux poulinages, ou encore des mères aux soins, nous couvrons tous les aspects. Les cours viennent compléter la pratique. Par exemple, nous avons eu comme intervenant le vétérinaire Kevin Corley, une vraie pointure. Je me suis sentie chanceuse d’avoir accès à ses connaissances. Ce format de six mois est très intéressant car le programme est riche : j’ai pu me révéler, progresser et apprendre. Maintenant, je vais retourner à l’écurie des Monceaux afin de préparer les ventes. Ensuite, je vais travailler en free-lance pour la saison des ventes. J’avais déjà ce projet avant de participer à la formation mais je me suis accidentée aux Monceaux. Lors de ma convalescence, j’ai décidé de faire la formation et maintenant, j’ai envie de découvrir les différentes ventes. Nous avons un petit peu le même planning avec Maël. Mais je ne sais pas si je repartirai en Australie. J’y ai déjà vécu pendant trois ans et demi. Je ne m’attendais pas à recevoir cette médaille. J’ai découvert la filière du pur-sang lors de mon voyage en Australie, et j’ai tout de suite accroché. Lorsque je suis rentrée en France, j’ai commencé à travailler aux Monceaux et désormais je suis diplômée de l’Irish National Stud, avec une médaille ! Lors de la remise des diplômes, je pensais même qu’il m’avait oublié ou que je n’avais pas réussi mes examens… »

Faustine avait répondu à quelques-unes de nos questions avant le début de la formation, pour retrouver son interview cliquer ici

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires