lundi 17 juin 2024
AccueilCoursesJoyeuse Émotion enchaîne

Joyeuse Émotion enchaîne

Clairefontaine, mardi

Prix de la Belle Ferronnière (Haies)

Joyeuse Émotion enchaîne

En constants progrès, Joyeuse Émotion (Bathyrhon) venait de s’imposer plaisamment sur les haies de Moulins. La pouliche d’Agnès Audebert a répété en gagnant le Prix de la Belle Ferronnière. Attentiste au centre du peloton, sautant sérieusement, elle a progressé à l’amorce du tournant final, venant avec les leaders entre les deux dernières haies. Sur le plat, la protégée de Donatien Sourdeau de Beauregard s’est assuré le meilleur pour s’imposer de trois longueurs. Joe du Seuil (Doctor Dino) a été très malchanceuse lorsque, à un tour de l’arrivée, Luisa Morivière (Feel Like Dancing) s’est écartée pour être arrêtée. Dans son sillage, Joe du Seuil a perdu beaucoup de terrain mais elle a été bien montée ensuite par Sarah Boulet, qui a progressé à la corde pour conclure deuxième. Longtemps dernière, Joliesse (Cokoriko) a fini fort, malgré une erreur sur l’avant-dernière haie, pour arracher la troisième place à l’animatrice, Theamoi (Martaline).

Une vieille famille de Jean Dasque

Sur le podium, Agnès Audebert, propriétaire et coéleveuse de Joyeuse Émotion, a eu ces mots : « J’étais ravie de voir que la pouliche allait courir à Clairefontaine, un hippodrome que j’apprécie, sur lequel j’ai de très bons souvenirs. Joyeuse Émotion provient d’une vieille famille de mon oncle Jean Dasque et j’essaye de la réveiller. La pouliche a bien gagné, elle ne fait que progresser. Nous verrons plus tard si elle peut aller à Auteuil. » Pouliche avec du cadre et de l’épaisseur, Joyeuse Émotion semble être capable de franchir encore plusieurs marches.

La petite-fille d’une gagnante à Auteuil

Élevée par Agnès Audebert et François-Benoit Dasque, Joyeuse Émotion est une fille de Bathyrhon (Monsun), étalon au haras de la Hêtraie, et de Caye Teulte (Smadoun), qui n’a pu s’illustrer en plat, en haies ou en steeple. Joyeuse Émotion est, pour le moment, le seul vainqueur de sa mère, laquelle a produit ensuite Klélia (American Devil), une 3ans, Le Grand Côteau (Barastraight), un 2ans, et Mon Ténor (Montmartre), un yearling.

La deuxième mère, La Cyrienne (Saint Cyrien), a brillé sur les haies d’Auteuil et le steeple d’Enghien, où elle a enlevé le Prix Radio Paris, mais aussi en plat. C’est la famille du bon D’Auteuil (Le Pontet), qui, pour l’anecdote, courait en même temps que Dauteuil pour le plus grand plaisir des commentateurs. D’Auteuil a remporté le Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3) et s’est classé deuxième du Prix Montgomery (Gr3) et troisième du Prix Ingré (Gr3). C’est aussi la souche de Ceillac (Grand Trésor), deux fois deuxième du Gran Premio di Merano (Gr1).

Konigsstuhl

Monsun

Mosella

Bathyrhon

Be My Guest

Be My Lady

Bennetta

JOYEUSE ÉMOTION (F4)

Kaldoun

Smadoun

Mossma

Caye Teulte

Saint Cyrien

La Cyrienne

Quintefeuille II

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires