dimanche 19 mai 2024
AccueilInternationalLa plus belle de Warm Heart, Crown Princesse (K) bonne 4e

La plus belle de Warm Heart, Crown Princesse (K) bonne 4e

Royal Ascot (GB), jeudi

Ribblesdale Stakes (Gr2)

La plus belle de Warm Heart, Crown Princesse (K) bonne 4e

Nous y avons cru dans les Ribblesdale Stakes (Gr2) ! Crown Princesse (K) (Zarak) allait très facilement à la sortie du tournant final, bien que se retrouvant un peu piégée en épaisseur durant le parcours – mais couverte – et brillante en début de parcours. La pouliche a vraiment eu un splendide passage au début de la ligne droite, se rapprochant sans que Ioritz Mendizabal ne lui ait demandé quoi que ce soit. Mais c’était sans compter sur ce diable de Ryan Moore. Toujours en bonne position avec Warm Heart (Galileo), il lui a demandé d’accélérer à 400m et la pouliche, dure comme une résidente de Ballydoyle, est repartie de plus belle. Elle s’impose facilement, de deux longueurs et demie devant Lumière Rock (Saxon Warrior), pensionnaire de Joseph O’Brien. Bluestocking (Camelot) est troisième à une longueur un quart. Elle est venue prendre un nez à Elusive Princesse. Dommage, car la pensionnaire de Fabrice Chappet aurait vraiment mérité de monter sur le podium de ces “Oaks d’Ascot”… La déception vient d’Al Asifah (Frankel) qui avait été tellement impressionnante dans les Agnes Keyser Fillies’ Stakes (L). Elle n’a jamais fait illusion et conclut sixième. Mais la représentante de Shadwell disputait sa troisième course en moins d’un mois…

Une troisième victoire consécutive

Warm Heart s’est vraiment déclenchée au mois de mai. Gagnante de son maiden le 7 mai, elle avait ensuite battu d’une tête Bluestocking dans le haras de Bouquetot Fillies’ Trial Stakes (L) à Newbury, le 20 mai. Aidan O’Brien a commenté auprès d’At The Races : « Elle est très plaisante. Elle a gagné à Newbury sur 2.000m et nous pensions que c’était peut-être sa distance maximale. Quand elle a pris la tête, nous ne savions pas si elle allait pouvoir tenir jusqu’au bout, mais on voit de toute évidence qu’elle n’aime pas prendre la tête trop tôt. Elle a bien tenu aujourd’hui, Ryan l’a montée parfaitement et je suis ravi. Elle est issue d’une excellente jument, et ces pouliches avec un beau pedigree ont tendance à progresser, et elle se développe très bien physiquement. Ryan est absolument incroyable. Qu’est-ce que je peux dire de plus ? Il est incroyable, il a bientôt 40 ans et pourtant, il s’améliore d’année en année. Il progresse parce qu’il donne tout, tous les jours. Il se rend meilleur. Quand il vient à Ballydoyle, il reste avec nous et avant même de se mettre à cheval, il va courir entre six et dix miles chaque matin. Il est incroyablement dédié à son métier, tellement fit et concentré. Si vous lui posez une question, il peut tout vous dire sur un cheval : ses cavaliers, le terrain, tout. »

Crown Princesse vers l’Opéra

Antoinette Tamagni-Bodmer (haras de Saint-Julien) était très fière de la performance de Crown Princesse. Elle nous a dit sur sa représentante et élève : « Pour gagner les Ribblesdale, il faut une pouliche qui tienne les 2.400m et aime le bon terrain. Crown Princesse n’avait jamais couru sur la distance et sur ce type de terrain, et je trouve qu’elle réalise une très belle performance ! Pour moi, elle est surtout battue par la distance de 2.400m. À un moment, elle vient comme en étant au-dessus du lot mais il aurait fallu que le poteau arrive 200m plus tôt. C’est dommage qu’elle soit battue de si peu pour la troisième place mais je n’ai pas de frustration : je suis très contente de la pouliche, de sa préparation et de la monte. Et je n’ai eu que deux partants à Royal Ascot : Watch Me (Olympic Glory) qui s’est imposée, et Crown Princesse qui est bonne quatrième, je ne peux pas me plaindre (rires) ! Elle va désormais profiter d’un petit break au haras avant de préparer la deuxième partie de saison. Nous allons voir comment elle rentre mais son objectif devrait être le Prix de l’Opéra. »

Une mère championne en Australie

Élevée par Coolmore, Warm Heart est une fille de Galileo et de Sea Siren (Fastnet Rock). Cette dernière a été une championne en Australie où elle a gagné trois Grs1 de 1.200 à 1.400m : Manikato Stakes, Carlton Mid Doomben 10.000 Stakes et BTC Cup. Elle a conclu sa carrière en Europe, chez Aidan O’Brien, où elle a gagné les Belgrave Stakes (L). La jument a donné un autre black type : Celestial Object (Galileo), dont la meilleure performance est une deuxième place dans les Derrinstown Fillies Stakes (Gr3). Elle a un 2ans par Galileo nommé Bremen et un yearling par Camelot. Sea Siren est une sœur de Lady Dehere (Dehere), gagnante de Gr3 en Nouvelle-Zélande, et d’Oratorio (Stravinsky), qui a remporté les Red Anchor Stakes (Gr3) à Moonee Valley.

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires