jeudi 25 juillet 2024

MDLF

LE MOT DE LA FIN

Éloquence

Samedi, tout ce que l’aire Cantilienne compte d’élus s’était donné rendez-vous aux grandes écuries pour l’inauguration de la “route de Son Altesse l’Aga Khan”. Les personnalités hippiques avaient répondu à l’appel : Alain de Royer Dupré, Yves Saint-Martin, Mikel Delzangles, Francis-Henri Graffard… En pareilles circonstances, les discours un peu convenus ont tendance à se succéder. Mais si on devait décerner un prix d’éloquence, il reviendrait sans aucun doute à Éric Woerth. Le député de l’Oise a réussi à faire rire l’assemblée avec cette anecdote : « Un jour, Son Altesse l’Aga Khan m’a appelé, alors que l’hippodrome de Chantilly venait d’être sauvé par une révolte locale face à l’Institution des courses qui voulait le fermer. Alors bien sûr, une révolte à Chantilly, ce n’est pas LFI… cela reste aimable ! Plus tard, Son Altesse m’a expliqué avec l’aide d’un plan qu’un hippodrome se développe en largeur et non pas en longueur : “Il faudrait donc que vous déplaciez la route qui passe à côté.” Je me suis dit : les ennuis commencent. Avec le recul, on peut dire qu’il avait raison. Et, deux ans plus tard, nous avons effectivement déplacé cette route. C’était juste avant les élections municipales et à chaque arbre que nous abattions – et il y en avait beaucoup ! – j’avais l’impression de perdre un électeur (rires). Finalement, l’atterrissage électoral fut plutôt bon. C’est une très belle histoire car il s’en est suivi un fort soutien qui a participé au développement touristique, culturel, économique et hippique de Chantilly. Peu de villes ont eu la chance d’avoir un mécène qui lui soit autant attaché. »

VOUS AIMEREZ AUSSI

JO

SABOT

Rencontre

Les plus populaires