mercredi 28 février 2024
AccueilCoursesRoyal Shake remontre le bout de son nez

Royal Shake remontre le bout de son nez

Saint-Cloud, vendredi

Prix Verso II (Classe 2)

Royal Shake remontre le bout de son nez

Victorieux à 2ans du Prix des Sablonnets (Classe○2), Royal Shake (Kingman) pouvait nourrir quelques ambitions pour son année de 3ans. Mais cela ne s’est pas tout à fait passé comme prévu. Après une dernière place dans le Prix de Fontainebleau (Gr3) lors de sa rentrée, l’élève et représentant de Roy Racing s’est classé seulement quatrième dans le Prix de Morancy (Classe○2). La catégorie était la même aujourd’hui, mais ce Prix Verso○II (Classe○2) réunissait certains concurrents de bon niveau. Placé durant le parcours dans le dos du rentrant Make Me King (Dark Angel), le pensionnaire de Mikel Delzangles s’est retrouvé à la lutte avec celui-ci dans la phase finale. Plaçant un coup de reins dans les 100 derniers mètres, Royal Shake est parvenu à prendre la mesure de ses adversaires. Bien revenu des derniers rangs, Society Man (Cracksman) prend la deuxième place à une encolure, aux dépens de Make Me King, troisième, une tête derrière.

Un début de saison compliqué

Mikel Delzangles nous a dit : « Nous sommes contents de cette victoire, ce cheval était assez malchanceux depuis le début de saison. Cela ne s’était pas passé comme nous l’aurions voulu, il s’était déféré en dernier lieu. Royal Shake se décontracte mieux lorsqu’il est caché comme aujourd’hui. Je ne sais pas si le terrain souple du jour l’a avantagé, mais cela a peut-être désavantagé ses adversaires. »

Un fils de Siyoushake

Élevé par ses propriétaires, Royal Shake est un fils de Kingman (Invincible Spirit), étalon de Juddmonte, et de Siyoushake (Siyouni), qui portait déjà les mêmes couleurs que Royal Shake. Lauréate de quatre courses, dont le Prix Quincey Barrière et le Prix Perth (Grs3), Siyoushake a également conclu deuxième du Prix Jean Romanet et troisième du Prix Rothschild (Grs1). Royal Shake est son deuxième produit mais son premier gagnant. Siyoushake est également la mère de Shake Me Up (Wootton Bassett), entraînée dans un premier temps par Mikel Delzangles, puis par Hiro Shimizu. Au haras, on doit à cette dernière une 2ans par Too Darn Hot (Dubawi) et une yearling par Hello Youmzain (Kodiac).

La deuxième mère, Shakeyourbody (Giant’s Causeway), a produit Pleasemetoo (Vale of York), deuxième du Prix d’Aumale (Gr3), et Skyward (Camelot), lauréat du Prix de Reux (Gr3). La troisième mère, Takesmybreathaway (Gone West), a donné Frost Giant (Giant’s Causeway), gagnant du Suburban Handicap (Gr1) aux États-Unis, et Breathless Storm (Storm Cat), lauréat de Listed, également outre-Atlantique. Royal Shake descend de l’américaine Dance Number (Northern Dancer), gagnante des Beldame Stakes (Gr1) et qui est à l’origine de nombreux champions américains, dont Imagining (Giant’s Causeway), lauréat des Man O’War Stakes (Gr1), ou encore Super Saver (Maria’s Mon), gagnant du Kentucky Derby (Gr1) en 2010.

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 26’’82

De 1.000m à 600m : 28’’55

De 600m à 400m : 11’’99

De 400m à 200m : 11’’46

De 200m à l’arrivée : 12’’04

Temps total : 1’30’’86

Green Desert

Invincible Spirit

Rafha

Kingman

Zamindar

Zenda

Hope

ROYAL SHAKE (M3)

Pivotal

Siyouni

Sichilla

Siyoushake

Giant’s Causeway

Shakeyourbody

Takesmybreathaway

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires

Salon agriculture

1 Salon, 3 objectifs

Cheltenham betting