jeudi 13 juin 2024
AccueilCoursesSéroul et Reynier… face à eux-mêmes !

Séroul et Reynier… face à eux-mêmes !

Marseille-Borély, vendredi

Prix Georges Trabaud (Classe 1)

Séroul et Reynier… face à eux-mêmes !

Joli clin d’œil que le jumelé gagnant signé par Jean-Claude Séroul et Jérôme Reynier dans l’édition 2023 du Prix Georges Trabaud, plus belle épreuve pour les 3ans à Marseille-Borély au printemps. Les deux hommes ont en effet pris les deux premières places de ce tournoi convoité grâce à Zarakem (Zarak) et Splendino (Anodin). Zarakem a pris un départ volant, en pleine piste, galopant à une demi-longueur de l’animateur Kap Vert (Karaktar). À 300m du but, il s’est assuré franchement le meilleur avant d’accélérer pour se détacher… tout en allant chercher l’appui de la corde. C’est là qu’il a gagné la course, car l’avance prise lui a permis de résister à son compagnon de couleurs et d’entraînement, Splendino, lequel a conclu en trombe après avoir longtemps été pointé en dernière position. Zarakem et Splendino ont laissé la troisième, A Minardière (Elliptique), à cinq longueurs.

Direction le Frédéric de Lagrange pour Zarakem

Entraîneur de Zarakem et de Splendino, Jérôme Reynier a déclaré au micro d’Equidia : « Le fait de monter Zarakem comme nous l’avons fait le fait gagner aujourd’hui. Splendino a glissé deux fois dans le tournant. Je pensais qu’il allait perdre un peu ses appuis mais il a finalement tracé une belle ligne droite. À la base, je ne voulais pas courir Zarakem contre Splendino car j’avais peur du scénario où ils se livrent une âpre bataille pour gagner. Mais monsieur Séroul m’a dit : “À l’époque, j’en courais trois ou quatre par course, ça ne me dérangeait pas !” C’est bien que ça se termine ainsi et que le jockey de l’écurie [Antonio Orani, ndlr] puisse gagner cette course. Anthony [Crastus, jockey de Splendino, ndlr] venait lui de remporter son gros handicap à Longchamp. Zarakem et Splendino sont deux poulains qui sont vraiment agréables. Ils ont été préservés et vont continuer à monter gentiment les étages. Zarakem a une Listed sur 2.400m à Vichy [le Prix Frédéric de Lagrange, ndlr] que Marianachic avait gagnée l’an dernier. Nous allons essayer de défendre notre couronne. » Zarakem est en progrès constants, lui qui avait gagné son maiden sur 2.400m à Salon-de-Provence puis sa classe 2 sur 2.600m à Borély.

Un petit-fils de la bonne Harem Lady

Élevé par Jean-Paul Cayrouze, Zarakem a été présenté par le haras d’Étreham à la vente de yearlings d’octobre Arqana où il a été acheté 85.000 € par Alain Decrion et Mandore Agency. C’est un fils de Zarak (Dubawi), étalon des Aga Khan Studs, et d’Harem Mistress (Mastercraftsman), laquelle n’a pas couru. Zarakem est le premier gagnant de sa mère. Elle a un 2ans, Oura Preto (Wootton Bassett), à l’entraînement chez Mikel Delzangles, une yearling par Golden Horde (Lethal Force) et un produit par Victor Ludorum né cette année. La deuxième mère, Harem Lady (Teofilo) est deuxième du Prix Allez France et troisième de La Coupe (Grs3). C’est notamment la sœur de Little Treasure (Night Shift), double gagnante de Groupe sur 1.800m et 1.600m aux États-Unis et également lauréate du Prix de Bagatelle (L).

Dubai Millenium

Dubawi

Zomaradah

Zarak

Zamindar

Zarkava

Zarkasha

ZARAKEM (M3)

Danehill Dancer

Mastercraftsman

Starlight Dreams

Harem Mistress

Teofilo

Harem Lady

Luminosity

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires