vendredi 23 février 2024
AccueilA la uneTasmania (K), le nouveau joyau de Francis-Henri Graffard

Tasmania (K), le nouveau joyau de Francis-Henri Graffard

Tasmania (K), le nouveau joyau de Francis-Henri Graffard

Francis-Henri Graffard a déjà connu les joies de la victoire dans le Prix de Diane Longines (Gr1). Il y a tout juste quatre ans, Channel (Nathaniel), représentante des époux de Barros, lui avait en effet offert un premier succès dans ce classique. Cette année, il va présenter Tasmania (K) (Australia), une élève et représentante du Gestüt Schlenderhan, qui présente un point commun avec Channel puisqu’elle arrive sur le Diane après avoir fait sien le Prix de La Chapelle-en-Serval (Classe○2), sur l’anneau cantilien. Francis-Henri Graffard précise : « La dernière course de la pouliche dans le Prix de La Chapelle-en-Serval est vraiment bonne car elle a démontré qu’elle savait lutter pour bien repartir à la fin. Depuis cette victoire, Tasmania a travaillé en conséquence pour arriver au top le jour J. Lundi matin, elle s’est d’ailleurs exercée sur les Aigles et tout s’est très bien passé. Avant le coup, tous les feux sont au vert même si l’opposition s’annonce assez relevée pour cette nouvelle édition… »

Le Diane a toujours été un objectif

Tasmania avait débuté à 2ans par une quatrième place dans le Prix de la Chapelle (Inédites) à Longchamp, le 16 octobre. Plus revue ensuite, elle a effectué sa rentrée dans un maiden au début du mois d’avril à Saint-Cloud. Lauréate avec la manière ce jour-là, Tasmania se révélait au grand jour mais, selon son entraîneur, ce succès autoritaire était tout sauf une surprise : « Depuis que Tasmania est arrivée à l’écurie, j’ai rapidement pensé à lui établir un programme axé sur le Prix de Diane, comme j’avais déjà pu le faire avec Channel. Je l’ai toujours beaucoup aimée. La pouliche a eu un peu de mal à sortir de l’hiver mais, actuellement, elle est réellement dans un très bel état de forme. »

William Buick va la découvrir

En trois courses, Tasmania a été associée à trois jockeys différents. Après Hugo Journiac, Bauyrzhan Murzabayev et Mickaël Barzalona, la pouliche devrait maintenant découvrir un nouveau pilote : William Buick. En revanche, en ce qui concerne l’état de la piste, Tasmania a prouvé qu’elle se plaisait sur du bon terrain, puisqu’elle a été lauréate à deux reprises sur des pistes bonnes, voire légèrement souples : « Dimanche, elle devrait logiquement se produire sur du bon terrain, ce qui est un avantage pour elle. William Buick lui sera associé. Il va la découvrir en compétition. »

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires