dimanche 26 mai 2024
AccueilA la uneChaldean a bien été supplémenté dans le Jean Prat

Chaldean a bien été supplémenté dans le Jean Prat

Chaldean a bien été supplémenté dans le Jean Prat

Jeudi matin, France Galop a validé les partants probables et les engagements supplémentaires du haras d’Étreham Prix Jean Prat (Gr1), qui se disputera dimanche à Deauville. Six 3ans français sont en lice et sept étrangers. 

Parmi les concurrents étrangers, beaucoup ont été vus lors des classiques et du meeting de Royal Ascot. C’est le cas de Medidate (No Nay Never), quatrième des Coronation Stakes (Gr1), de Shouldvebeenaring (Havana Grey), septième de la Commonwealth Cup (Gr1), et de Chaldean (Frankel), qui va être supplémenté par son entourage pour venir à Deauville. Dernièrement, le pensionnaire d’Andrew Balding n’a rien pu faire face à Paddington (Siyouni) dans les St Jame’s Palace Stakes (Gr1). Ce jour-là, il devançait tout de même Charyn (Dark Angel), troisième, et Indestructible (Kodiac), cinquième, qu’il devrait retrouver sur sa route, dimanche.

Les entourages de Charyn et d’Indestructible sont confiants…

Mathieu Le Forestier (Sumbe) nous a dit : « Tout va bien pour Charyn depuis sa troisième place dans les St James’s Palace Stakes. Le poulain a prouvé qu’il avait passé un cap cette année. En début de saison, une interrogation subsistait concernant sa capacité à faire le mile mais il a montré qu’il pouvait parfaitement s’y adapter. Le poulain est en plein progrès et il devrait certainement très bien courir ce dimanche… » Également en lice à cette heure, Belbek (Showcasing) reste sur une troisième place dans le Prix Paul de Moussac (Gr1). Il devrait bien être de la partie dimanche : « André Fabre est ravi de la dernière course de Belbek dans le Prix Paul de Moussac. Depuis, il est satisfait de la préparation du poulain. Il est meilleur sur des pistes bien souples. À l’avenir, si les pistes venaient donc à s’assouplir, il n’est pas impossible que les rôles soient inversés… » Karl Burke, l’entraîneur d’Indestructible, nous a confié : « Indestructible a gagné les Craven Stakes (Gr3) et il a très bien couru dans les St James’s Palace Stakes (Gr1) de Royal Ascot. Le fait de revenir sur 1.400m ne lui posera aucun problème. Je pense que le profil de Deauville va parfaitement lui convenir. Et surtout, il est en grande forme. Les propriétaires, Amo Racing, ont beaucoup d’ambition. Ils veulent courir les Grs1. Cette édition du Prix Jean Prat me semble relevée, même si l’absence de certains chevaux m’a étonné. Le tirage des places à la corde aura son rôle. Mais Indestructible mérite qu’on lui donne sa chance dans ce type de courses car c’est un bon cheval. Il sera monté par le premier jockey de la casaque, Kevin Stott. »

…celui de Shouldvebeenaring aussi

Septième de la Commonwealth Cup, Shouldvebeenaring a déjà été bien fait sur les tracés rectilignes. Le 5 mai, à Newmarket, le pensionnaire de Richard Hannon avait fait sien, dans un bon style, les King Charles II Stakes (L, 1.400m). Tom Palin, le racing manager du syndicat Middleham Park Racing, nous a appris : « Shouldvebeenaring a bien couru dans les Sandy Lane Stakes (Gr2), face à Little Big Bear qui ne l’a pas battu de beaucoup. Sur la foi de cette ligne, il mérite de tenter sa chance dans les Grs1 car il a le niveau. Le profil de Deauville devrait lui convenir, tout comme la distance de ce Prix Jean Prat. Il faut tenter le coup ! C’est une course relevée avec beaucoup de chevaux ayant leur chance. Nous aurons l’avantage d’avoir Christophe Soumillon en selle. Depuis le départ, la production d’Havana Grey nous réussit et nous avons eu la chance d’en acheter très régulièrement avant que l’étalon n’explose. Pas moins de 12 copropriétaires vont effectuer le déplacement à Deauville et les autres suivront cela à la télévision. »

Tom Palin n’a pas encore placé de yearlings de première qualité en France. Mais cela pourrait se faire un jour. En attendant, il apprécie visiblement le galop de notre pays : « D’une manière générale, nous essayons de venir en France avec de bonnes chances et cela se voit dans notre taux de réussite dans votre pays. Nous aimons beaucoup la France. Force est de constater que votre système, avec le PMU et de nombreux hippodromes de province, est meilleur que le nôtre. Nous avons plusieurs chevaux chez Simone Brogi. Il entraînait pour nous le remarquable Mensen Ernst (Intello). En 2021, ce cheval a gagné six courses sur sept en 2021 et six épreuves en huit sorties l’an dernier. En Angleterre, il aurait pu remporter deux fois moins d’épreuves et quatre fois moins d’allocations. Pour le Prix Robert Papin (Gr2), un Groupe que nous avons déjà remporté deux fois, nous allons faire le déplacement avec Malc (Calyx). Comme toujours, cela ne sera pas pour faire du tourisme ! »

Hi Royal, des 2.000 Guinées au Jean Prat

Deuxième des 2.000 Guinées et ensuite troisième des 2.000 Guinées d’Irlande (Gr1), Hi Royal (Kodiac) va tenter de décrocher un premier Gr1. Bruce Raymond, le racing manager de Jaber Abdullah, nous a confié : « Nous sommes très enthousiastes. Ce Prix Jean Prat arrive dans un timing parfait pour le cheval. Et son propriétaire pense que la distance de 1.400m lui conviendra parfaitement. Il a assez de vitesse pour cela. C’est un Kodiac. Ce poulain a de très bonnes lignes, notamment au niveau classique. Il mérite de s’imposer au niveau Gr1 et sa préférence va au bon terrain. Nous aurons James Doyle en selle. Avec ce type de chevaux, il faut avoir l’esprit sportif et se mesurer aux bons. Cette édition du Prix Jean Prat me semble des plus solides. »

L’entourage d’Habana scrute la météo

Dimanche, à Deauville, la pluie devrait tomber d’après les dernières prévisions météorologiques. Andreas Wöhler sellera Habana (Kingman). Elle a un rating de 110 après son succès par trois longueurs dans les 1.000 Guinées allemandes (Gr2). Cependant, sa pensionnaire n’aime pas les pistes alourdies, comme il a pu nous le confier : « Si le terrain est bon ou bon souple, elle sera au départ avec Eddie Pedroza. On scrute la météo depuis quelques jours. Habana est une pouliche de classe mais il lui faut du bon terrain. Dans les Guinées allemandes, elle a trouvé des conditions idéales et elle a livré une très belle performance. Après cette victoire classique, le programme n’offre pas beaucoup d’options à la pouliche. On avait les Falmouth Stakes (Gr1) à Newmarket, mais je pense que le Prix Jean Prat est mieux pour elle… même si elle affronte les poulains ! Les deux courses sont d’un haut niveau, bien sûr. Je préfère la courir sur les 1.400m de Deauville. Cela sera une première en ligne droite mais cela ne devrait pas lui poser de problème. Elle a montré qu’elle tenait 1.600m avec tournant. De plus, Habana possède assez de vitesse pour aller sur plus court. »

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires