lundi 17 juin 2024
AccueilA la uneChristophe Soumillon : « Je veux donner leur chance à des enfants de...

Christophe Soumillon : « Je veux donner leur chance à des enfants de pouvoir monter en course »

Christophe Soumillon : « Je veux donner leur chance à des enfants de pouvoir monter en course »

« Nous sommes en train d’essayer de développer quelque chose. Je veux créer une académie en Normandie, avec une écurie et une piste, car c’est une vraie région de cheval. Elle sera ouverte aux jeunes de 8 à 16 ans qui veulent découvrir ce sport. Regardez ce qu’a fait Tony Parker dans le basket-ball ou Rafael Nadal dans le tennis : ils ont créé des académies. Ce sera peut-être un premier pas vers une carrière de jockeys pour certains. Mais aussi pour travailler dans les courses pour d’autres. J’ai participé à des stages au Lion-d’Angers avec 80 enfants et c’était formidable. J’ai été ébloui par ce que j’ai vu là-bas. Ayant gagné une centaine de courses de poneys en Belgique, lors de mon arrivée en France, j’ai été surpris de voir qu’elles étaient aussi peu développées. Le fait qu’elles sortent des frontières de l’Ouest est une bonne chose. Surtout au moment où nous manquons de jockeys et de cavaliers d’entraînement. »

Les prémices d’un projet 

« Pour l’instant, je loue une écurie près des pistes de Maisons-Laffitte. J’entraîne, je débourre et je dresse quasiment au quotidien des poneys. J’ai été en chercher un peu partout en Europe. Je veux des animaux bien dans leur tête, capables de progresser à l’entraînement. Ils sont souvent croisés de welsh et peuvent aussi être utilisés pour la randonnée et le saut d’obstacle. Pour les enfants comme pour les poneys, c’est une bonne chose de pratiquer plusieurs disciplines. Sur la quinzaine, une dizaine est prête à courir et huit seront au départ à Clairefontaine… dont sept dans la même épreuve ! Nous avons beaucoup cherché pour trouver ces poneys. Mais ça commence à prendre forme. Les enfants viennent monter gratuitement. Bien sûr, à terme, je souhaite mettre en place une véritable formation. Je veux donner leur chance à des enfants de pouvoir monter en course, même s’ils n’ont pas leur propre poney. L’association a été créée avec l’aide de Pascale Remond-Lamie. Notre idée, c’est que les courses de poneys représentent un moteur formidable pour développer la passion hippique. C’est un vrai levier si nous parvenons à aller susciter des vocations à l’extérieur de notre milieu grâce aux poneys et à la compétition. Les talents peuvent venir de partout. J’ai la chance d’avoir l’aide de Ronan Thomas, Yann Lerner, Dominique Bœuf… Comme dans tous les sports, il faut commencer tôt mais en étant bien encadré. De même, plus les poneys sont bien dressés, plus la compétition est sécurisée. C’est le plus important, avec le fait que les enfants s’amusent. »

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires