jeudi 20 juin 2024

Demuro

Trois hommes et une championne

À présent, Demurino, le petit Demuro pour les turfistes italiens, a remporté 108 Groupes dont 61 en France. Il a gagné tous les classiques et le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, et le souvenir de Xcellence (Champs Élysées) dans le Prix Imprudence est bien loin… Son destin a changé avec la rencontre de trois hommes et d’une pouliche, La Cressonnière (Le Havre) : « Le premier contrat avec Gérard Augustin-Normand m’a permis d’entrer en contact avec Jean-Claude Rouget et Bruno Barbereau. Je me suis retrouvé en selle sur une championne, La Cressonnière, et donc dans la ligue des jockeys de premier niveau. Il fallait de la chance et je pense en avoir eu. Dans la foulée, il faut aussi l’exploiter. »

Une Cravache de… bronze

Cristian aime jouer avec les chiffres : « J’ai gagné mille courses en dix ans, donc ça fait cent courses par an… » En fait, sa première saison avec 100 victoires en France date de 2018 et depuis, il a toujours terminé avec plus de 100 succès : « Je ne suis pas un jockey de Cravache d’or, disons que je suis plus pour le bronze et pour les bonnes courses. La concurrence en France est très dure : même quand on arrive dans les six ou sept premiers, il faut se battre pour trouver les bonnes montes. Heureusement, la collaboration avec Jean-Claude Rouget m’a offert l’opportunité de monter des champions et de gagner tous les classiques et l’Arc de Triomphe. Je m’entends bien avec le patron… »

Le match Ace Impact – Feed the Flame

Vendredi, Cristian a remporté son deuxième Grand Prix de Paris en selle sur Feed the Flame (K) (Kingman) après celui de Mont Ormel (Air Chief Marshall). Il est le premier Italien après Federico Tesio qui figure dans le palmarès de la course : « C’est drôle, et de plus, j’ai gagné le Grand Prix de Paris sur deux hippodromes différents, tout comme les deux Poules… » Le pensionnaire de Pascal Bary a fait forte impression et Cristian Demuro serait dans la position idéale pour le comparer avec le lauréat du Qatar Prix du Jockey Club (Gr1) Ace Impact (Cracksman). Mais le pilote ne veut pas tomber dans le jeu des comparaisons : « Ce sont des poulains bien différents. Feed the Flame est le vrai cheval de 2.400m et je pense qu’il sera plus à son aise en terrain souple. Vendredi, j’ai dû le monter très patiemment, il faut qu’il trouve sa cadence et, quand il accélère, il est vraiment décoiffant. Ace Impact a fait un vrai truc à Chantilly. J’aimerais bien monter les deux mais le jour où ils se rencontreront, je serai en selle sur Ace Impact puisqu’il est à l’écurie. Je ne me plains pas… Pour l’instant, et sans regarder le résultat du Jockey Club, je le vois encore au-dessus. »

Un “FR” assimilé…

Dix ans se sont écoulés depuis la première victoire de Cristian Demuro et maintenant il est presque devenu français. « Je suis assimilé… Je suis encore bien Italien et fier de l’être. Ce n’était pas un pari gagné à l’avance que de s’adapter à la France, mais avec ma famille, nous avons réussi à trouver une place dans ce grand pays de courses. La réussite de la France cette année me fait très plaisir puisqu’en plus d’Ace Impact et Feed the Flame, on a deux super pouliches que j’adore, Blue Rose Cen et Ramatuelle. Jean-Claude Rouget a déjà sorti des bons juniors et d’autres arriveront. Je suis concentré sur Deauville et sur la seconde partie de la saison qui sera très importante. Après je prendrai une décision sur l’hiver puisque cette année je ne peux pas aller au Japon. Toutes les options seront ouvertes après de bonnes vacances, dont j’aurai vraiment besoin ! »

Cristian Demuro en dix dates

7 mai 2009

Il gagne sa première course pour sa deuxième monte, en selle sur Peperita (Denon) à 46,5 kilos, à Varese

29 janvier 2012

Premier Groupe gagné, au Japon, avec Donau Blue (Deep Impact) dans les Kyoto Himba Stakes (Gr3)

30 décembre 2012

Il bat le record italien avec 264 victoires, associé à Blue Reap (Whipper)

7 avril 2013

Premier Gr1, au Japon, avec Ayusan (Deep Impact), en devançant son frère Mirco et Red Oval

10 août 2013

Première victoire en France avec Rageur (Iffraaj), à Deauville, pour l’entraînement de François Doumen

3 avril 2014

Premier Groupe en France avec Xcellence (Champs Élysées), toujours pour François Doumen

15 mai 2016

Premier classique français et premier Groupe pour Jean-Claude Rouget avec La Cressonière

4 juin 2017

Premier Prix du Jockey Club avec Brametot (Rajsaman)

4 octobre 2020

Premier Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) avec Sottsass (Siyouni)

26 mars 2022

Premier succès dans la nuit de la World Cup avec Shahryar (Deep Impact)

16 juillet 2023

Millième victoire française à Chantilly

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires