vendredi 21 juin 2024
AccueilInternationalKairyu, une perle

Kairyu, une perle

THE CURRAGH (IE), SAMEDI

ANGLESEY STAKES (Gr3)

Kairyu, une perle

Les pouliches ont dominé les Anglesey Stakes (Gr3) mais la grande favorite, Pearls and Rubies (No Nay Never), raccourcie par Aidan O’Brien après les Chesham Stakes (L), a trouvé les 1.260m beaucoup trop courts et a dû s’incliner face à Kairyu (Kuroshio), qui avait impressionné lors de ses débuts il y a trois semaines sur 1.000m. C’est la vitesse pure qui a fait la différence. Bien cachée par Colin Keane, Kairyu a trouvé l’ouverture dans les derniers 400m et a placé sa pointe alors que Pearls and Rubies a enclenché trop tard pour inquiéter la lauréate. Do It With Style (Ten Sovereigns) a décroché la troisième place alors que les deux poulains ont terminé à douze longueurs, dernier et avant-dernier… Michael O’Callaghan peut penser à l’avenir avec confiance : « C’est une pouliche qui doit encore faire de la croissance. Son jockey m’a dit qu’elle n’a pas aimé le terrain, un peu trop lourd, mais sa pointe de vitesse est impressionnante. J’avais pensé la courir dans le July meeting de Newmarket mais j’ai préféré lui donner une semaine de plus. Elle pourrait faire le déplacement en Angleterre pour les Lowther Stakes (Gr2). »

La mère a coûté 7.000 Gns

Kairyu, élevée par Patrick Turley, a été dénichée pour 80.000○€ par Michael O’Callaghan à la breeze up de Tattersalls Ireland. Elle est la quatrième gagnante de Groupe, et deuxième en Europe, du sprinter australien Kuroshio (Exceed and Excel), qui est proposé à 5.000○€ par Starfield Stud en Irlande. Il compte sur une troisième génération de 80 juniors. La mère, Vegatina (Lope de Vega), a pris une place en trois sorties pour l’entraînement Gosden et la casaque Strawbridge et a été vendue 7.000○Gns (8.500○€) à Tattersalls July en 2019. La deuxième mère, Valtina (Teofilo), a donné un gagnant et c’est une demi-sœur de la bonne Girouette (Pivotal), lauréate de Gr3, et des autres produits black types Prince d’Alienor (Verglas) et Paraphernalia (Dalakhani).

Le premier gagnant de Minding

La championne aux sept Grs1 Minding (Galileo) tient son premier gagnant. Son deuxième produit, le poulain Henry Longfellow (Dubawi), a ouvert son palmarès de belle manière dans un maiden sur 1.400m. Monté en confiance par Ryan Moore, le pensionnaire d’Aidan O’Brien a pris l’avantage à 200m du poteau et il a mis presque deux longueurs à Mythology (Starspangledbanner). Henry Longfellow est engagé dans les Futurity Stakes (Gr2) et il a fait plaisir à son entraîneur : « Son jockey, Ryan Moore, m’a dit qu’il n’a pas sorti sa cravache. C’est un poulain qui a vraiment bondi dans les dernières semaines, il a progressé énormément d’un galop à l’autre. » Minding a remporté son premier Gr1 dans les Moyglare Stud à 2ans et a doublé dans le Fillies’ Mile. Lors de sa saison classique, elle a gagné les 1.000 Guinées, les Oaks, les Pretty Polly, les Nassau Stakes et les Queen Elizabeth○II Stakes. Elle a été retirée après avoir gagné un Gr2 à 4ans. Son premier produit, une pouliche de 3ans par Deep Impact (Sunday Silence), est inédite. Après Henry Longfellow, elle a donné une yearling par Dubawi (Dubai Millennium) et une foal par Wootton Bassett (Iffraaj). Minding est issue de la double gagnante de Gr1 Lillie Langtry (Danehill Dancer), qui a produit associée au grand Galileo la lauréate des Oaks et de la Breeders’ Cup Filly & Mare (Gr1) Tuesday et l’autre classique Empress Josephine, qui a remporté les 1.000 Guinées irlandaises. 

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires