vendredi 23 février 2024
AccueilCoursesLa plus belle de McGroarty

La plus belle de McGroarty

Clairefontaine, jeudi

Grande Course de Haies de Deauville – Prix Guillaume d’Ornano (L, Haies)

La plus belle de McGroarty

Gabin Meunier avait précisé avant la Grande Course de Haies de Deauville (L) qu’il était très confiant avec McGroarty (Brian Boru), avec lequel il venait de s’imposer pour sa rentrée, sur les haies de Clairefontaine, le 3 juillet. Le jeune homme ne s’est pas trompé… comme souvent et le représentant de l’écurie The Has Been’s a répondu aux attentes sur la piste, s’imposant nettement. Attentiste au centre du peloton, il a longuement patienté avant de se rapprocher dans le tournant final et à l’entrée de la ligne droite. Le pensionnaire de Sophie Leech a pris le meilleur pour franchir la dernière haie et il a contré les attaques pour signer sa plus belle victoire, lui qui avait fini deuxième de cette Listed en 2021. McGroarty a d’ailleurs réussi ses meilleures valeurs à Clairefontaine, hippodrome où il venait de gagner avec beaucoup de marge. Toujours bien placée, La Remontada (Maresca Sorrento) a conservé la deuxième place devant Six One (Hunter’s Light), Dentor des Obeaux (Protektor), lequel a une nouvelle fois fait l’arrivée de cette course et le tenant du titre Shenko Magic (Balko).

Meunier-Leech, un tandem qui marque 2023

Appelé à faire partie du top 3 des jockeys d’obstacle dans quelques années, Gabin Meunier a tracé un superbe parcours. Il avait déjà gagné son premier Groupe avec un pensionnaire de Sophie Leech, Lucky One (Authorized), dans la Grande Course de Haies de Printemps (Gr3). Il a déclaré au micro d’Equidia : « J’ai vraiment monté pour le cheval. J’ai cherché à éviter les coups, je voulais absolument avoir mes aises, que le cheval saute bien, sans consommer. J’ai été là où les autres n’étaient pas. On le laisse faire dans le parcours, il sait ce qu’il fait et pour finir, c’est un « jeune » cheval malgré le poids des ans. Il n’a pas l’air d’avoir pris trop dur et je pense que si on le représente à Clairefontaine, ça va aller. Au départ, on pourrait penser qu’il peut faire Auteuil, mais en regardant ses performances, il n’y a qu’à Clairefontaine qu’il est réellement compétitif. Je pense qu’il ne serait pas déplaisant en steeple car c’est plutôt un bon sauteur. »

Le meilleur produit de la mère

Élevé par William Phelan, McGroarty est un fils de Brian Boru (Sadler’s Wells) et d’Uffizi (Royal Academy), une jument inédite qui a donné quatre vainqueurs, dont Momtic (Shinko Forest), deuxième des Royal Windsor Stakes (L). C’est le neveu de Kei Woman (Last Tycoon), lauréate de Listed au Japon. Sous la troisième mère, on retrouve l’étalon Riverman, gagnant de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1) et troisième des King George and Queen Elizabeth Stakes (Gr1).

Northern Dancer

Sadler’s Wells

Fairy Bridge

Brian Boru

Alleged

Eva Luna

Media Luna

MCGROARTY (H12)

Nijinsky

Royal Academy

Crimson Saint

Uffizi

Auction Ring

Friendly Finance

River Lady

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires