dimanche 16 juin 2024
AccueilVentesLes stores

Les stores

Les faits marquants

Les stores

Un top destiné à la France… et au haras

#251 M2 Zarak & Nice to Meet You, par Martalone 240.000 €

Acheteur(s) : 

Vendeur(s) : The Channel Consignment

Éleveur(s) :  Hamel Stud

Il fallait rester jusqu’au bout… Et la stupeur s’est emparé du ring quand Éric Hoyeau – lequel a semblé lui aussi quelque peu surpris – a annoncé « 150.000 € ! » pour débuter les enchères sur le lot 251. Nommé Nietzsche Has, ce splendide alezan brûlé par Zarak a entraîné une belle bataille, le marteau tombant finalement à 240.000 €. Edward James, futur propriétaire du poulain, n’a rien lâché. Il agitait vigoureusement le catalogue pour passer ses enchères, sous l’œil avisé de Guy Petit qui observait à sa place habituelle – en haut à droite des escaliers – avant de venir signer le bon. Il a expliqué : « Le poulain va repartir en Grande-Bretagne pour être pré-entraîné mais il va ensuite être entraîné en France. Nous ne savons pas encore chez qui. Il a été acheté dans le but d’en faire un étalon après sa carrière de course. » 

C’est une bonne nouvelle pour les courses françaises. Edward James n’a pas encore de chevaux en France et, outre-Manche, on avait surtout parlé de lui quand il avait acheté Weveallbeencaught (Getaway) à la Tattersalls Cheltenham January Sale, en 2022, le cheval ne confirmant pas ensuite. Nietzsche Has est un frère de Niko Has (Great Pretender), gagnant des Prix William Head et Triquerville (Ls), et quatrième du Grand Steeple-Chase de Paris. Sous la deuxième mère, on retrouve Nirvana du Berlais (Martaline), gagnant du Prix Cambacérès (Gr1) et étalon au haras de la Hêtraie, mais aussi Aubusson (Ballingarry), gagnant de Gr3 outre-Manche et battu du plus petit des nez par Thousand Stars (Grey Risks) dans le Grand Prix d’Automne 2015 (Gr1), ainsi que Triana du Berlais (Presenting), gagnante des Prix Edmond Barrachin et Bournosienne (Grs3). 

Nietzsche Has est un fils de Zarak (Dubawi), qui avait deux stores de 2ans en vente mercredi. L’autre, aussi un élève d’Hamel Stud, était Nabab Has, acheté 125.000 € par Bertrand Le Métayer. Cela donne donc un prix moyen de 103.000 €, pour des chevaux conçus alors que la saillie du sire basé aux Aga Khan Studs était de 12.000 €. En obstacle, Zarak compte notamment sur Bo Zenith (2e du 4-Y-O Anniversary Hurdle d’Aintree, Gr1), Zarak the Brave (2e du Champion Four Year Old Hurdle & 3e du Prix Alain du Breil, Grs1), ou encore Carlton du Berlais (3e du Prix Aguado Gr3, 2e Prix Go Ahead, L, et 3e du Prix Stanley, L).

Le premier produit de Chata Joana Has pour Bertrand Le Métayer

#182 H2 Zarak & Chata Joana Has, par Dream Well 125.000 €

Acheteur(s) : BLM Bloodstock

Vendeur(s) : The Channel Consignment

Éleveur(s) : Hamel Stud

Bertrand Le Métayer l’a emporté à 125.000 € pour le lot 182, Nabab Has (Zarak). C’est le premier produit de Chata Joana Has (Dream Well), deuxième du Prix Général de Saint-Didier (Gr3). Le courtier a expliqué : « Il n’y a pas de plan pour le moment, nous verrons dans les prochains jours. Il va rester en France. C’est un poulain taillé pour avoir beaucoup de précocité. Il est issu d’un élevage dont nous avons vu les produits courir et dont nous avons désormais la possibilité d’acheter des chevaux. Selon moi, dans la vente, c’était l’un des stores présentant le plus de garanties pour pouvoir bien faire à Auteuil au printemps prochain. »

Le poulain est bien né. Sa deuxième mère, Chegei Has (Kahyasi), avait assez de classe de plat pour se classer troisième du Prix de Royaumont (Gr3) en plat, avant de réaliser une belle carrière sur les obstacles. Elle a remporté le Prix de la Gascogne (L) sur le steeple d’Enghien et s’est classée deuxième du Prix Alain du Breil (Gr1). Au haras, on lui doit l’étalon du haras de Toury Na Has (Saint des Saints), gagnant du Roger de Minvielle (L), et Namour Has (Doctor Dino), qui a remporté le Prix Pelat (L). 

Tom Malone, ses amis et un nouveau consignment au top

#206 H2 Motivator & Finella, par Kingsalsa 115.000 €

Acheteur(s) : Tom Malone

Vendeur(s) : Ballyreddin & Bushertown

Éleveur(s) : Haras du Quesnay

Tom Malone l’a emporté à 110.000 € pour le lot 206, un 2ans par Motivator, et Finella (Kingsalsa), une sœur de Fuissé (Green Tune), de Full of Gold (Gold Away) et de For Fun (Motivator). Le courtier n’a pas dit grand-chose, si ce n’est qu’il l’a acheté pour des amis et qu’il devrait rester en France. C’est le septième produit vivant de la mère, l’inédite Finella (Kingsalsa), laquelle a donné un black type aux États-Unis avec Mr French (Mr Sidney), deuxième des Turf Sprint Stakes (L).

Mercredi soir, le poulain est le neuvième store présenté sous la bannière Ballyreddin et Busherstown à la vente d’été Arqana. Trois ayant passé la barre des 100.000 €, huit ayant été vendus. Derrière cette entité, on retrouve John Dawn (Ballyreddin) et Katie Rudd (Busherstown), lesquels ont décidé de s’associer récemment et présentaient pour la première fois ensemble à Arqana. Ce lot 206 avait été acheté 58.000 € à la vente d’automne 2022 par Busherstown. Le lot 193, Diamond’s Saga, vendue 105000 €, avait été présentée yearling sur le ring d’Arqana et achetée 23.000 € par La Motteraye Consignment. Quant au lot 167, la sœur d’Impervious (Shantou) achetée 110.000 € par la famille Papot, elle avait été dénichée pour 36.000 € à Tattersalls Irlande en novembre dernier. Katie Rudd a expliqué : « C’est la première fois que nous présentons ici sous cette bannière. Nous avions pas mal de chevaux à vendre et la vente d’été Arqana propose un concept unique en Europe avec les stores de 2ans. Les équipes d’Arqana nous ont beaucoup soutenus. » Ballyreddin et Busherstown est actif sur le créneau du pinhooking mais vend aussi leurs élèves. Le consignment avait notamment fait parler de lui à la Goffs Arkle Sale, où il avait vendu Krocodile Rock (Jeu St Eloi), un store 3, à Tom Malone et Paul Nicholls, moyennant 175.000 €. 

La famille Papot active

#167 F2 Blue Brésil & Blodge, par Kalanisi 110.000 €

Acheteur(s) : PB Bloodstock Services/Famille Papot

Vendeur(s) : Ballyreddin & Bushertown

Éleveur(s) : Tom O’Doherty & Angela O’Doherty

#169 H2 Muhtathir & Boréale du Berlais, par Presenting 110.000 €

Acheteur(s) : PB Bloodstock Services

Vendeur(s) : Haras du Hoguenet

Éleveur(s) : Gilles Le Baron

En l’espace de dix minutes, la famille Papot a été active sur deux lots ayant passé la barre des 100.000 €, Pierre Boulard signant les bons. Le lot 167, une 2ans par Blue Brésil et sœur d’Impervious (Shantou), a été achetée 110.000 € par la famille Papot.  Portant les couleurs de J.P. McManus, Impervious a gagné cinq courses durant la saison d’obstacle 2022/2023 – en cinq sorties ! – dont le Mare’s Chase (Gr2) de Cheltenham et le Lady Francis Flood Mares Chase (Gr2) lors du Festival de Punchestown. La deuxième mère, Bilboa (Phantom Breeze), a été performante en France comme outre-Manche, remportant l’Anniversary Novices’ Hurdle et l’Adonis Juvenile Hurdle (Grs2), ainsi que le Prix Général de Saint-Didier (Gr3) et le Prix Finot (L), prenant aussi plusieurs places de Gr1. Pierre Boulard a commenté : « Nous l’aimions beaucoup et elle est par Blue Brésil, un étalon confirmé. Elle me rappelle beaucoup une autre de ses filles, L’Autonomie. Elle est puissante, se déplace très bien et son pedigree est bon. J’espère que la famille Papot aura de la réussite avec elle. » Sur son association avec la famille Papot, Pierre Boulard a commenté : « Ils m’ont demandé de les aider et nous avons de la chance d’avoir des personnes souhaitant investir dans des chevaux avec de beaux pedigrees pour les garder en France. »

Le lot 169, un hongre de 2ans nommé Galactico (Muhtathir), a été acheté 110.000 € pour une association qui sera composée de la famille Papot et d’un client de Davide Satalia. C’est le frère de Bo Zenith (Zarak) qui, entraîné par Gary Moore, est passé à une tête de la victoire dans le 4-Y-O. Anniversary Hurdle (Gr1) lors du meeting d’Aintree cette année. La mère, Boréale du Berlais (Presenting), était bonne, elle qui a pris les deuxièmes places des Prix Sagan et d’Iena (Ls) et il s’agit d’une belle souche du Berlais, avec Bonita du Berlais (King’s Theatre), gagnante du Chambly (L) en deuxième mère et, sous la troisième mère, les noms de Bonito du Berlais, Nikita du Berlais, Angela du Berlais, Matilda du Berlais… Pierre Boulard a expliqué : « Cette association vient de se faire. Monsieur Papot a récemment acheté un cheval chez Davide Satalia. Et ils sont très contents de cet achat. Davide a amené son client et ils viennent donc de s’associer sur le Muhtahir et Davide va l’entraîner. La famille Papot désire de l’excellence et investit sur des top-étalons. C’est très bien de les voir s’associer et, ainsi, de soutenir les partants en France. »

Le deuxième produit de Let’s Dance pour Ron Watts

#232 F2 Doctor Dino & Let’s Dance, par Poliglote 110.000 €

Acheteur(s) : Ron Watts

Vendeur(s) : Jean-Marie Callier

Éleveur(s) : Samuel de Barros

Let’s Dance (Poliglote) fait partie des bonnes juments ayant couru pour les couleurs de Rich Ricci et sous l’entraînement de Willie Mullins. L’élève de Joseph Hayoz avait remporté deux Grs2 pour juments sur les haies outre-Manche et avait été assez précoce pour se classer troisième du Spring Juvenile Hurdle (Gr1). À la fin de sa carrière de course, elle a été vendue par son propriétaire et achetée 200.000 € par Bertrand Le Métayer, rejoignant le haras de Samuel (et Élodie) de Barros. Le premier produit, Louise Demonmirail (Doctor Dino), a 3ans et est à l’entraînement chez Arnaud Chaillé-Chaillé. La pouliche va partir à l’entraînement chez Nick Williams. Jane Williams, qui a signé le bon, a commenté : « Elle est très jolie. Elle a une belle tête, qui me rappelle celle de sa mère. Let’s Dance avait, quand elle courait, cette volonté : elle s’allongeait et on voyait sa détermination. J’ai vu sa sœur à l’entraînement et elle se déplace bien, elle a l’air prometteuse. Nous allons la ramener à la maison, lui laisser un peu de temps. Elle a été achetée par Ron Watts, un propriétaire en or, et nous sommes ravis de l’avoir eue pour lui. Physiquement, elle a plutôt l’air taillée en hurdler qu’en chaser. »

La deuxième mère, Baraka du Berlais (Bonnet Rouge), a gagné le Prix d’Iéna (L). Sous la troisième mère, on retrouve Gitane du Berlais (Balko), lauréate du Scilly Isles Novices’ Chase (Gr1) et, en France, du Prix Juigné, mais aussi Tzigane du Berlais, une héroïne de Pardubice…

L’équipe Mullins investit

#203 M2 Doctor Dino & Ex Fan des Sixties, par Poliglote 110.000 €

Acheteur(s) : Harold Kirk/W. P. Mullins

Vendeur(s) : The Channel Consignment

Éleveur(s) : Mme Henri Devin, Henri-François Devin & François Nicolle

On aurait pu croire que Willie Mullins et son équipe avaient privatisé le restaurant des ventes, les Irlandais étant seuls dans la salle sur le coup de 18 h 45 quand ils l’ont emporté à 110.000 € pour le lot 203, un beau poulain par Doctor Dino avec une belle tête expressive. Toujours entier et nommé Love me Tender, c’est le deuxième produit de la bonne Ex Fan des Sixties (Poliglote) qui, entraînée par François Nicolle pour madame Henri Devin, a prix la deuxième place du Prix Hopper (Gr3) et, à Auteuil, s’est placée dans les Prix de Maisons-Laffitte et André Michel (Grs3). C’est une sœur de Fandango (Poliglote), deuxième du Prix Finot (L).

Harold Kirk a commenté : « C’est un poulain splendide, qui se déplace vraiment très bien. Il a une tête magnifique, d’étalon. Il est dans le moule des Doctor Dino, très puissant mais très beau dans son mouvement. Nous l’adorions et nous avons déjà eu de la chance avec Doctor Dino. » Le meilleurs des produits de l’étalon entraînés du côté de Closutton est le splendide State Man, lequel aurait pu réaliser une saison parfaite s’il n’était pas tombé sur Constitution Hill (Blue Brésil) dans le Champion Hurdle de Cheltenham. Ses autres sorties n’ont été que des victoires de Gr1 : Morgania Hurdle, Irish Champion Hurdle, Matheson Hurdle et Punchestown Champion Hurdle. 

Arnaud van Robais en pensant à l’élevage

#195 F2 Nirvana du Berlais & Diamond of Diana, par Kapgarde 105.000 €

Acheteur(s) : Pégase Bloodstock

Vendeur(s) : Ballyreddin & Bushertown

Éleveur(s) : P. A. Ouvry & Écurie des Vives Terres

« Ma femme m’a autorisé à l’acheter », a dit en plaisantant Arnaud van Robais (Misol Racing) après l’avoir emporté à 105.000 € pour le lot 193, une fille de Nirvana du Berlais, dont les premiers produits ont 2ans, et de Diamond of Diana (Kapgarde). Après sa carrière de course, il aura une femelle bien née dans son élevage : « J’avais acheté, il y a 3ans, Fabulous Dragoness (Poliglote), ici à Arqana. Dans sa conformation, je trouve que cette pouliche lui ressemble, il y a un petit quelque chose. Elle est magnifique, très grande. Le but est de la voir intégrer mon élevage à terme. Thierry Delègue me conseille pour les achats, je travaille avec le haras du Hoguenet pour l’élevage et Mickaël Seror s’occupe de l’entraînement. » Thierry Delègue a ajouté : « Elle est par un jeune étalon, Nirvana du Berlais, lequel est par Martaline. Cela reproduit donc le croisement de Paul’s Saga (Martaline). » Arnaud van Robais est le pdg du groupe Rivolier qui propose des produits de chasse, de défense, de sécurité, de pêche, des accessoires pour animaux domestiques ou encore de la maroquinerie haut de gamme.

La pouliche est une sœur de bons éléments comme Grey Diamond (Gris de Gris), deuxième outre-Manche du Byrne Group Handicap Chase (L), et de Baie de Baie (Gris de Gris), placée des Prix Camille Dubosq et de Marsan (Ls). La deuxième mère, Humoriste (Saint Cyrien), a aussi bien produit en plat qu’en obstacle. Elle a donné Siljan’s Saga (Sagamix), gagnante du Grand Prix de Deauville (Gr2) et du Prix Corrida (Gr2). En obstacle, elle a donné Paul’s Saga, lauréate de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1). Ses duels avec L’Autonomie (K) (Blue Brésil) et Galop Marin (Black Sam Bellamy) sont encore dans toutes les mémoires. 

La belle famille du Chênet pour Wilson Dennison

#144 H2 No Risk at All & Viva Tchela, par Astarabad 100.000 €

Acheteur(s) : Ian Ferguson

Vendeur(s) : Haras des Loges

Éleveur(s) : Marie-Laure Besnouin & Jean-Michel Feuillet-Besnouin

Ian Ferguson l’a emporté à 100.000 € pour le lot 144, nommé Lupin du Chênet (No Risk at All). C’est le troisième produit de Viva Tchela (Astarabad), laquelle avait jugée digne de débuter dans le Prix Finot (L) et a gagné une course sur les haies de Vichy, puis sur le steeple de Compiègne en seconde partie de son année de 3ans, pour les couleurs de Magalen Bryant. La jument n’a pas encore donné de gagnant. Viva Tchela est une sœur de Saint du Chênet (Poliglote – Grand Prix d’Automne & Prix Ferdinand Dufaure), Tanaïs du Chênet (Poliglote – Prix Cambacérès), Galant Moss (Tip Moss – Long Distance Hurdle) et Ma Royale (Garde Royale – deuxième du Grand Steeple-Chase de Paris), devenue mère de Viviane Royale et d’Ulyssia Royale. La souche est donc splendide.

Ian Ferguson a cassé sa tirelire : « Pour moi, il faisait partie de ceux qui sortaient du lot physiquement. J’avais essayé d’acheter le lot 99 [acquis par Noel George & Amanda Zetterholm pour 85.000 €, ndlr] et je pensais qu’il allait réaliser un prix similaire mais, comme vous avez pu le voir, j’ai dû dépenser plus que prévu. S’il s’avère bon, le prix n’aura pas d’importance. Il a été acheté pour Wilson Dennison, qui est installé en Irlande du Nord, et il va partir chez lui. » Wilson Dennison entraîne des chevaux de point-to-point, et des gagnants de Gr1 comme Yorkhill, Shaneshill et Bellshill sont passés chez lui. Il possède le terrain de point-to-point situé à Loughanmore.

*

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires