vendredi 23 février 2024
AccueilA la uneNotre indice précocité à l’épreuve de Royal Ascot

Notre indice précocité à l’épreuve de Royal Ascot

Notre indice précocité à l’épreuve de Royal Ascot

Par Hubert de Rochambeau

hubert.de-rochambeau@inrae.fr

Il y a quelques semaines, nous avons proposé une note de précocité pour identifier les étalons dont la descendance est la plus précoce (indépendamment de ceux qui gagnent « sur leur classe »). Cette note est calculée à partir des APEX rating (voir plus loin) de Bill Oppenheim. Dans la descendance d’un étalon, pour séparer classe et précocité, nous estimons cette deuxième qualité comme la différence entre l’APEX global (toutes générations) et l’APEX des 2ans. Cette différence exprime l’écart entre les performances à 2ans et les performances de tous les produits d’un étalon. Pour faciliter l’analyse, nous exprimons la précocité par une note qui varie entre 0 et 10 avec une valeur moyenne de 5. Nous répartissons les étalons en quatre classes : très précoce, précoce, tardif et très tardif. Ce type de présentation simplifie la réalité mais il permet de présenter les résultats d’une manière synthétique.

Nous avons testé la pertinence de cette note en l’appliquant aux pères des chevaux de 2ans qui ont couru depuis le début de l’année 2023.

Notre premier échantillon est celui des pères des partants des cinq courses pour 2ans disputées à Royal Ascot. Ces courses ont rassemblé 94 partants. Et 50 partants sont issus d’étalons dont la note de précocité est connue. Les 44 autres partants sont issus de jeunes étalons pour lesquels nous ne pouvons pas calculer de note. Les étalons ont entre un et cinq produits. Le plus représenté est No Nay Never (Scatt Dady).

Notre second échantillon est constitué des pères des trois premiers des courses de Groupe et des courses principales pour les 2ans qui se sont déroulées avant le lundi 3 juillet en France, en Angleterre et en Irlande. Nous avons identifié 18 courses et 52 sujets de 2ans gagnants ou placés. Au final, 33 partants sont issus d’étalons dont la note de précocité est connue. Les 19 autres sont trop jeunes pour avoir une note. Les étalons ont entre un et neuf produits. Le plus représenté est encore No Nay Never (Scatt Dady) !

Le fait d’exprimer la précocité comme la différence entre l’APEX global et l’APEX 2ans a suscité des questions chez certains de nos lecteurs. Aussi, nous avons calculé une note directement à partir de l’APEX 2ans. Nous exprimons la Note 2yo par un chiffre qui varie entre 0 et 10 avec une valeur moyenne de 5.

Pères des partants des courses de Groupe et des courses principales pour 2ans à Royal Ascot

Note

Note précocité

Note 2yo

Supérieur à 5,8

24

36

4,9 à 5,8

17

9

4,3 à 4,8

5

2

Inférieur à 4,3

4

3

Total

50

50

Dans ce premier tableau, les pères des 2ans ayant couru à Royal Ascot sont répartis en quatre classes selon leur note de précocité et leur Note 2yo. La moitié des pères sont très précoces, et 80 % sont très précoces ou précoces. Notre note fonctionne donc bien.

Cela fonctionne encore mieux avec la Note 2yo : 72 % des pères sont dans la première classe et 88 % dans les deux premières. Les 2ans engagés dans les courses de Royal Ascot sont issus de pères dont la descendance est précoce. Mais cette descendance a aussi manifesté une certaine classe (avec un indice APEX global élevé).

Près de la moitié des 2ans (44 sur 94) sont issus de jeunes étalons. Ces jeunes sires font l’objet d’une forte attente commerciale et il est important pour eux d’avoir des partants dans ces courses prestigieuses.

Pères des trois premiers des courses de Groupe et des courses principales pour 2ans avant le lundi 3 juillet

Note

Note Précocité

Note 2yo

Supérieur à 5,8

23

28

4,9 à 5,8

7

3

4,3 à 4,8

3

2

Inférieur à 4,3

0

0

Total

33

33

Dans ce second tableau, les pères des trois premiers des courses de Groupe et des courses principales pour les 2ans sont répartis en quatre classes selon leur note de précocité et leur Note 2yo : 70 % des pères sont très précoces et 90 % sont précoces ou très précoces. La note fonctionne donc très bien là aussi. Comme toujours, il y a des exceptions avec trois chevaux dont les pères étaient tardifs.

Comme dans l’échantillon précédent, cela fonctionne encore mieux avec la Note 2Yo : 88 % des étalons sont dans la première classe et 94 % dans les deux premières. Pour se placer dans une course principale, il faut être précoce mais il faut aussi avoir de la classe.

Comme dans l’échantillon précédent, 19 sujets de 2ans ans (sur 52) sont issus de jeunes étalons dont la note de précocité n’est pas connue.

En conclusion, notre note de précocité a passé avec succès le test des premières courses de 2ans de la saison 2023. Les étalons très précoces ou précoces ont produit 88 % des chevaux engagés dans les cinq courses pour 2ans de Royal Ascot. Mais aussi 90 % des chevaux gagnants ou placés des courses de Groupe et, enfin, des courses principales réservées aux 2ans depuis le début de l’année 2023.

L’APEX, c’est quoi ?

L’indice APEX ABC – calculé par Bill Oppenheim (https://billoppenheim.com/) – comprend les 8 % des chevaux les plus riches en gains de leur pays. Pour caractériser un étalon, c’est un critère de qualité plus fiable que le taux de gagnants par partants ou que le taux de black types.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires