vendredi 21 juin 2024

Ratings

Ratings

C’est officiel ! Le français d’élevage Paddington (Siyouni) est considéré comme le meilleur 3ans du monde. Les derniers ratings Longines de la Fédération internationale des autorités hippiques ont été révélés et Paddington est désormais pris en 125 après sa victoire face à Emily Upjohn (Sea the Stars) dans les Eclipse Stakes (Gr1), où il affrontait pour la première fois ses aînés. La championne des Gosden, prise en 121 de rating sur sa performance en juin dans la Coronation Cup (Gr1), est quant à elle la meilleure femelle du monde. Ace Impact (Cracksman), lauréat du Qatar Prix du Jockey Club (Gr1), est le deuxième meilleur 3ans du monde, en 123, le double lauréat de Derby Auguste Rodin (Deep Impact) suivant en 122.

Il n’y a pas de changement au sommet du classement. Le japonais Equinox (Kitasan Black) est toujours crédité de son 129 décroché dans la Dubai Sheema Classic (Gr1), lui qui a depuis remporté le Takarazuka Kinen (Gr1) de peu, mais en ayant fait les grands boulevards. Mais il n’est plus net leader au classement, dans un mouvement attendu et qui fait débat. Gagnant des Prince of Wales’s Stakes (Gr1) par quatre longueurs, Mostahdaf (Frankel) est passé d’un rating 121 à un rating 128. Pourquoi y a-t-il débat ? Parce que Mostahdaf pointe désormais à une livre d’Equinox, alors que ce dernier l’a laissé à sept longueurs en sifflotant à Meydan. Mais c’était sur 2.400m, considéré aux ratings internationaux dans les longues distances, et la performance de Mostahdaf à Royal Ascot a eu lieu sur 2.000m, une distance intermédiaire qui, probablement, lui convient bien mieux… Le rating juge la performance brute d’un cheval sur une course, pas en comparaison avec les précédentes. C’est la subtilité – ou la limite diront certains – du classement.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires