mardi 18 juin 2024
AccueilInternationalSavethelastdance, tout est possible avec Ryan

Savethelastdance, tout est possible avec Ryan

THE CURRAGH (IE), SAMEDI

JUDDMONTE IRISH OAKS (Gr1)

Savethelastdance, tout est possible avec Ryan

Un malheureux parieur ou bookmaker a proposé 1000/1 pour la favorite Savethelastdance (Galileo) quand la pouliche, déjà montée à fond dans le tournant, semblait largement battue dans les Juddmonte Irish Oaks (Gr1). Quelqu’un en a profité pour miser 14 € et peut bien offrir une ou même plusieurs bouteilles de champagne à Ryan Moore ! Le jockey n’a pas lâché, il a même utilisé très fort sa cravache (huit coups), mais, dans les 150 derniers mètres, Savethelastdance a tout donné – son cœur et sa tenue – pour devancer l’anglaise Bluestocking (Camelot) qui, à 100m du poteau, avait fini par gagner sa bataille avec l’animatrice Library (Galileo). Le terrain alourdi par la pluie a joué un rôle mais, avec un autre jockey, Savethelastdance n’aurait pas gagné.

Elle avait eu un break

Aidan O’Brien a remporté le classique pour la huitième fois : « Elle a eu un break après les Oaks et cette course était en quelque sorte sa première course de l’automne. C’est une grande pouliche et c’est difficile de la motiver, Ryan a monté une super course, il n’a pas perdu son sang-froid. Elle est un peu masculine et dure. Il est bien possible qu’elle reste à l’entraînement à 4ans et je m’attends à une bonne seconde moitié de la saison. Le Curragh est une piste où l’on ne peut pas se cacher, quand il y a du train, c’est toujours le meilleur qui gagne. » Le St Leger est un objectif possible et la cote de la pouliche a baissé à 7/1.

Galileo à 99 Grs1

Savethelastdance et la 99e gagnante de Gr1 du grandissime Galileo (Sadler’s Wells) mais si on comptabilise aussi ses lauréats au top niveau en obstacle il est déjà à 102. La pouliche a offert à l’étalon un quatrième succès dans les Irish Oaks. Elle a été élevée par la galaxie Coolmore, qui avait acheté sa mère, Daddys Lil Darling (Scat Daddy), pour la bagatelle de 3,5 millions de dollars à Fasig-Tipton en novembre 2018. Lauréate de Gr2 à 2ans et deuxième des Alcibiades (Gr1) sur le dirt à 2ans, elle s’est classée deuxième dans les Kentucky Oaks (Gr1) et devait courir les Oaks (Gr1) à Epsom mais elle avait pris la main d’Olivier Peslier en se rendant au départ et fut retirée devant les boîtes. Son entraîneur, Ken McPeek, avait bien vu puisque Daddys Lil Darling a ensuite performé au meilleur niveau sur le gazon en remportant les American Oaks (Gr1). Savethelastdance est le premier produit de sa mère, suivi par un 2ans, lui aussi par Galileo, qui a été acheté 575.000○$ (517.000○€) à Keeneland September par AMO Racing. Il est à l’entraînement chez Dominic Ffrench Davis. La jeune poulinière a une foal par Into Mischief (Harlan’s Holiday). Daddys Lil Darling est plus qu’une bonne jument. Elle possède aussi du pedigree puisque sa mère a produit le gagnant de la Breeders’ Cup Turf Sprint (Gr1) Mongolian Saturday (Any Given Saturday) et la lauréate black type Victoryasecret (Victory Gallop).

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires