jeudi 20 juin 2024
AccueilA la uneUn véritable Who’s Who de l'obstacle irlandais s'est associé pour acheter Triple...

Un véritable Who’s Who de l’obstacle irlandais s’est associé pour acheter Triple Threat

Un véritable Who’s Who de l’obstacle irlandais s’est associé pour acheter Triple Threat

Après avoir sailli 102 juments en 2022 au haras de Toury et une cinquantaine cette année au haras du Mont Goubert, Triple Threat a été exporté. L’ancien élève et représentant du Team Valor et de Gary Barber est déjà arrivé en Irlande en vue de la saison de monte 2023.

Par Adrien Cugnasse

ac@jourdegalop.com

Ger O’Neill qui dirige Castlefield Stud (pour les étalons de CSO) et Capital Stallions (pour ceux de course) nous a confié jeudi matin : « Les statistiques de ce jeune étalon sont remarquables. Il a sailli des juments correctes mais pas de “premier choix”. Pourtant, Triple Threat (Monsun) a donné beaucoup de gagnants. Et surtout de très bons chevaux. Son potentiel de reproducteur est excellent. Trouver un jeune sire sur la montante comme lui – surtout un outcross – est extrêmement difficile. L’Irlande a du mal à sortir du sang de Sadler’s Wells (Northern Dancer) en obstacle. Et il est outcross avec la plupart de nos juments, cela lui offre des opportunités exceptionnelles en Irlande. Surtout au moment où le sang français domine totalement les ventes ici. Nous avons déjà essayé de l’acheter l’an dernier. Un ami, John Dawn, – Ballyreddin Stud –, a beaucoup de contacts en France et il m’a récemment fait savoir que le cheval était certainement sur le marché. Nous l’avons acheté deux jours plus tard. C’est grâce à John Dawn et Nicolas Bertran de Balanda que l’affaire a été conclue. » Avec 42 % de gagnants par partant sur les obstacles en 2022/2023, Triple Threat est l’un des tout meilleurs jeunes étalons d’Europe selon ce critère. C’est notamment le père de Sans Bruit (Prix Robert Lejeune, Gr3), Jumper Sacré (3e du Prix Questarabad, Gr3), Pacific One (3e du Prix Vatelys, L)… À ce jour, trois de ses quatre partants outre-Manche ont gagné.

Des soutiens très forts

 « En Irlande, les leaders du marché sont très forts. Mais pour l’instant, avec nos premiers étalons, nous avons réussi à tirer notre épingle du jeu. Le gagnant de Gr1 Mirage Dancer – le premier fils de Frankel (Galileo) à faire la monte en Irlande –, a par exemple très bien fonctionné avec 400 juments en deux saisons. Hunting Horn (Camelot) a été l’étalon de première production qui a réalisé les meilleures ventes à Goffs l’an dernier avec ses premiers foals. Nous avons aussi un jeune étalon de plat, Alkumait (Showcasing). » Face à cette concurrence très rude, Ger O’Neill et John Dawn ont rassemblé autour d’eux un véritable Who’s Who de l’obstacle irlandais : « Ces étalons que nous venons de mentionner, et Triple Threat aujourd’hui, ont été acquis par un groupe d’amis dont je fais partie. Certes, nous avons mis beaucoup d’argent sur la table pour acheter Triple Threat mais, à notre sens, il a tout pour devenir un grand étalon. Dans le syndicat, il y a Donnchadh Doyle, un des plus gros entraîneurs du circuit des point-to-points ici en Irlande. Il a deux de ses produits qu’il pense être vraiment très bons. Ses produits sont durs et sains. Willie Mullins en a deux qu’il aime beaucoup : Icare Desbois (Triple Threat) et Mister Policeman (Triple Threat). Il nous a dit que c’était une très bonne idée de ramener Triple Threat en Irlande. Idem pour Harold Kirk. Leurs avis nous ont beaucoup influencés. Tout comme celui de Walter Connors qui a deux juments pleines. Nous avons de bons rapports avec Thierry Cyprès et il a déjà envoyé des juments à nos étalons. Nous espérons que d’autres éleveurs français saisiront cette opportunité. »

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires