samedi 24 février 2024

UNE

ROTHSCHILD2

Dimanche, à Deauville, on pouvait lire sur le programme officiel des courses : « Un trophée sera offert au propriétaire […] de la jument gagnante [du Prix Rothschild] par Édouard de Rothschild, président de France Galop. » Mais on ne se remet pas un trophée à soi-même. Alors après la victoire de sa protégée Mqse de Sévigné (Siyouni), c’est son jeune fils Louis qui a tendu le vase en cristal à son père. Un vase symbole de victoire mais aussi de transmission – dans le souvenir des nombreux membres de la famille ayant contribué au rayonnement des courses françaises depuis un siècle et demi. Parmi eux : Guy, père d’Édouard et grand-père de Louis, qui développa la lignée de Mqse de Sévigné au sein du haras deauvillais de Meautry… 

Voilà pour la grande histoire. Et pour le présent ? Ce Prix Rothschild 2023 restera comme la première victoire au niveau Gr1 du plus prometteur des jeunes jockeys français, Alexis Pouchin. C’est aussi le premier Gr1 remporté par un entraîneur français à Deauville depuis deux ans* et notre premier Rothschild depuis trois ans (!). Et enfin, c’est un nouveau Gr1 pour l’immense Siyouni (Pivotal), qui ne cesse de repousser ses limites année après année. 

* La France s’est même offert un triplé, grâce aux accessits de Life in Motion (Sea the Stars) et de Sauterne (Kingman) — et les Aga Khan Studs un couplé gagnant avec Siyouni et Sea the Stars (Cape Cross).

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires